Signaler

vivre a cote d un epoux malade [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 29 janv. 2013 à 22:39 par veronique76
depuis 2004 mon mari a eu un accident vasculaire cerebralavec des sequelles emiplegie aphasie(probleme pour parler) et perdu le sense de l equilibre . depuis nous vivons un calvaire lui suporte tres mal son handicap ce que je concoie mais moi je suis son souffre douleur il est devenu exessif je dois m occuper que de lui des exes de colere insulte et j en passe il est jaloux des enfants quand ils nous rendent visite il deviens de plus en plus mechant il est persuader qu il va mourir apres les fetes ma vie est un enfer de le voir a l oposer de ce qu iletait et pourtant j essai de tout faire pour lui donner une vie agreable que faire fait t il expres d etre desagreable avec tout le monde pour mieux accepter s il venait a disparettre ouc est la maladie qui le rend comme ca je sais qu il est tres dure de se voir diminue et qu il fouffre mais je lui dit toujour que cette maladie nous touche il se rend detestable de tout son entourage est ce normal que faire j arrive a ne plus vouloir rentre a la maison de peur qu il y est encore des accrochages pour des futilites si se n ai pas moi c est les duex enfants qui nous reste a la maison qui resoivent sa colere QUE FAIRE je ne sais plus quoi faire je l aime et en meme temp je le deteste saloperie de maladie qui m impose un autre homme il ne me reste que son phisique et les souvenirs on me dit toujour bon courage le courage je l ai et lui plus je veus simplement qu on apprenne a vivre avec et non se dechirer et profiter du temp qu on nous donne ensemble et au lieu de ca il deviens de plus en plus afreus que faire pour l aider et jusqu ou UN ENFER AU PARADIE
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Tout ce que je peux vous dire : BON COURAGE Danielle. J’ai vécu la même chose que vous, d’abord avec mon père « Syros nerveuse causé par le diabète et non l’alcool » ma mère et nous ses enfants avons souffert le martyre plus que le malade lui-même. Ma mère a été très courageuse. Imagine, un mari malade et ronchon et dix enfants à élever…Il est mort et nous le regrettons jusqu’à ce jour. Des années plus tard, mon mari m’avait répudiée pour une autre femme. Le jour où il a eu la même maladie que votre mari, sa seconde femme l’abandonna. Pour mon fils, je suis retournée avec lui. Je l’ai soigné, j’ai supporté ses insultes, j’ai beaucoup souffert aussi. Il est mort à l’âge de 54 ans, en 2000. Je vous raconte tout cela parce que je vous comprends, vous dis que les vrais malades c’est l’entourage du malade. On se mari pour le meilleur et pour le pire. Il faut se dire que ces maladies n’arrivent pas qu’aux autres. Il faut aussi avoir beaucoup de foi pour pouvoir supporter la souffrance des autres et la sienne. Soyez patiente Danielle, Dieu vous récompensera. Pour terminer, une petite histoire qu’on raconte aux enfants et aux adultes. Dieu a créée le positif et le négatif dans tout l’univers… Plantes, hommes, animaux et mêmes dans les sentiments… Amour/haine, obtimiste/pessimiste, etc…Sauf la patience, quoiqu’en français, on met « im » devant patience….. La patience est allée se plaindre au bon Dieu… Pourquoi m’as-tu crée tout seule dit la patience ? Parce que je suis et serais toujours avec toi lui répondit-il.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
mariés depuis 32 ans,nous avons traversé le meilleur et aussi le pire que puissent connaitre des parents,ensemble nous avons fait front,aujourd'hui,ma maladie de parkinson s'est agravée et je deviens de plus en plus dépendante de mon mari.je ne cesse de m'en excuser auprés de lui,il me répond que nous sommes mariés pour le meilleur et le pire,je fais d'énormes efforts pour cacher ma souffrance physique mais quand je suis complètement bloquée,quand je tombe et suis incapable de me relever je suis obligée de faire appel a lui.il m'aide mais je vois que cela lui pèse de plus en plus,il s'impatiente quand je mets 10 minutes a enfiler mes bottes ou a chercher mon sac,quand j'oublie de faire ce qu'il m'a demandé 5 minutes avant.je dois tout noter,je refuse toutes les invitations car je ne veux pas l'obliger en public a couper ma viande ou a m'aider a me lever de ma chaise.je souffre énormemment de lui faire subir tout ça,j'ai peur qu'l en arrive a avoir honte de moi et qu'il soit malheureux.je lui ai proposé de nous séparer,il ne veut pas en entendre parler,nous nous aimons,et c'est la plusgrande preuve d'amour que je puisse lui donner,il est jeune et il finira bien par se lasser de jouer les garde-malade ,je m'en veux terriblement ,je ne sais plus trop quoi penser,je lis parfois de la colère contre cette maladie,de l'impatience mais je ne supporterai jamais de voir dans ses yeux de la pitié.plus que le handicap,plus que la souffrance physique et morale de me voir ainsi diminuée,ce qui me fais le plus de mal c'est d'imposer a ma famille de partager ma maudite maladie.
veronique76- 29 janv. 2013 à 22:39
veronique 76 le 29 janvier 2013
vous savez, votre mari, est surement révolté contre la maladie, et non contre vous,
je vous dis ça, car le mien à eu un cancer orl en 2006, avec trachéotomie,,et depuis 6 ans, je suis à ses côtés comme avant, par contre, il est vrai, que même si j'aime toujours mon mari, en tant que conjoint, on souffre à notre façon, de voir l'autre diminué, et la révolte contre cet ouragan qui ravage votre vie, fait que nous aussi nous changeons de caractère,
cela n'a rien à voir avec le conjoint malade, mais , la douleur de voir l'être aimé souffrir, ou diminué, la nostalgie des années d'insouscience, font que notre moral, et notre comportement peu etre modifié,
comme vous dites , on est marié pour le meilleur et pour le pire, et si votre mari, ce n'est pas par pitié, c'est qu'il vous aime, comme vous l'aimez,
vous avez vos coups de blues, et lui aussi , c'est normal,
et dites vous qu'à l'inverse, vous auriez fait de même pour lui,
vous n'avez pas choisi la maladie, c'est elle qui est venue à vous, alors ne vous culpabilisez pas pour votre entourage, ils en sont conscients, et c'est malheureusement la vie, qui n'est pas toujours facile,,
chacun de vous, fait face à sa façon, extériorise ou pas sa haine, contre cette injustice, mais personne n'est responsable,
vous vous posez toutes ces questions, parce que vous aimez votre mari, et tous les vôtres, et eux parfois sont révoltés, impatients, triste, mais c'est parce qu'ils souffrent de voir une personne qu'ils aiment souffrir,
pour en finir, toutes ces questions,que vous vous posez, ne sont que le témoignage d'une grande histoire d'amour entre vous,
et quand on aime, on ne veut pas voir l'autre malheureux, ou malade,
courage, l'amour est et sera le plus fort,
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
j vous plaind d tout coeur car j vis l mem problem moi aussi depuis la mem date 2004 fevrier exatement mio aussi j ai fait l maximum et mon fils aine et nous somm pourtant les betes noirs mes 2 autres enfantsn viv plus a la maison et eux sont mieux conciderer j n y comprend rien on dirait qu ils nous en veut constament moi j suis plus agee q vous mais j n arriv plus supporter cela moi aussi j comprend son malheur mais quoi fair d plus l mien n as pas perdu la parol mais souffre d troubles neurologiq c qui est parfois tres difficil a vivre j ai (57ans et moi aussi j fuis la maison la il est partit en famill pour 1 mois j n aim pas trop etre separèeemais j avoue qça m fait 1 bien immence surtout qj ai moi aussi pas mal d problems d santee et j ne pense q a lui le mien est a 80 pour cent d invaliditer j n suis pas 1 tres grand reconford pour vous mais sachez q j vous comprend et q vous etes pas seul face a se tres grand problem j m demande souvent comm comm tenir et en pleur dans mon coin toutes mes amitiees et courage cela m fait du bien d parler avec qu elqun qui connais l mem problem
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour victime d un avc voici plus de 9 ans c est l attitude que j avais envers mon mari et mes enfants pendant deux ans . mon souhait a l epoque etait que tous m abandonne pour vivre leurs vies ils n en n ont rien fait et depuis j aie changer d attitudepeut etre finira t il par ce rendre compte que vous l aimez je vous le souhaite mois meme etait tres malheureuse de me voir diminueemon caractere a changer mais je suis toujours persuadee qu ils seraient tous mieux sans moi surtout en periode d hiver ou le blues des annees valide me rattrappes
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je vis exactement la meme chose j ai 60 ans la mere d sandrine et le mien aussi devient de plus en plus gressif et ma santee moi en patie enormement comm vous j l aim et j le deteste par moments jme comprend plus j deprime j sais q c dure pour lui et pour moi aussi ça devient 1 enfer par moment mem si j li parle gentiment courge ont pourrait se reparler et s encourager amitiees
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
vivre à coté de quelqu'un de malade n 'est pas marrant du tout la personne de vient aigrie , ronchonne , rale, et bien que l 'on se plie en quaztre pour faire ses volontés rien ne va ou ne convient maais il faut essayer de se faire aider voir avec le médecin ..il existe des associations des organisations qui peuvent venir en aide aux soignants de la famille pour que ceux ci puissent prendre un peu de repos ou souffler un peu pour reprendre des forces ou tout simplement prendre un peu de temps pour soi pour respirer........du moment que l 'on fait le maximun pour que la personne soit soignée et bien il faut savoir relativiser et ne pas accepter d etre le souffre douleur...sinon on finit par craqueret c 'est la personne malade qui nous enterre.......... plus haut je voulais parler d'organismes spécialisés qui peuvent venir en aide........bon courage ........
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
bonsoir je vois que ma mere vous a deja repondu y a quelques temps mon pere a eu la meme chose la meme annee et depuis c est dur pour tous le monde meme si la premiere victime c est lui on a tous ete toucher et le quotidien est dur qu en est il de votre cote ??? dans quel region etes vous ???
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
danielle bonjour je pourrai vous dire bon courage mais vous meritez mieux soignez le le mieux possible et quoi faire de plus surtout que ce n est pas qu a vous qu il s en prend j espere que vos enfants vous soutiennent je ne connais pas votre age mais pensez a l avenir beaucoup de gens souffre nt meme sans le conjoint malade c est mon cas danielle vous aurez des jours meilleurs amitiees
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !