Signaler

L'amour de ma vie est partit ...

Posez votre question jeanjoce 2Messages postés vendredi 8 janvier 2016Date d'inscription 9 janvier 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 12 janv. 2016 à 02:48 par begonie
Bonjour,
j'ai perdu mon mari il y a 5 mois d'un cancer du poumon avec métastases osseuses .Déclaration de la maladie 3 mois plus tot , dans un premier temps nous refusons d'y croire et là commence le début de l'enfer on se demande comment tenir le coup face à cette terrible épreuve nous y arrivons quand meme par quel miracle je me le demande encore pas le choix on ne peut pas s'écrouler il faut faire face pour notre amour ne pas s'effondrer quand on rentre dans la chambre de le voir maigrir de jour en jour ,ne plus pouvoir se lever, son visage gonflé par la morphine
et tout cela sans se plaindre on imagine quelle sont ces pensées lorsqu'il reste seul et qu'il ne dort pas .les 4 dernier jours avant sont décès il ne sait plus réveillé , quand le téléphone a sonné le 30 juillet à 5h du matin tout bascule là on se rend à l'évidence tout ne sera plus jamais comme avant il va en falloir du temps pour reprendre gout à la vie.Depuis je vie au ralentit.
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour.

La perte d'un proche reste une situation difficile à vivre et à gérer de plus que son départ ne date que d'il y a 5 mois et ceci après cette période douloureuse de la fin de vie.

N'hésite pas de chercher une aide psycho-émotionnelle auprès d'un ou d'une professionnel(le) de la santé qui s'occupe de l'accompagnement des personnes qui vivent un deuil, comme dans ta situation personnelle.

Ton médecin pourra te conseiller et t'orienter.
begonie 74508Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 10 août 2017 Dernière intervention - 9 janv. 2016 à 09:31
Et oui, ce qui est difficile c'est de réorganiser sa vie, faire le deuil non seulement de la présence de l'être aimé mais aussi des projets en commun, ce qui n'est pas simple et, comme le cite xplom, le temps fait partie du traitement.

L'important reste toutefois de ne pas s'isoler et rester seule mais, au contraire, chercher à s'entourer par des proches ou des ami(e)s, éventuellement s'inscrire dans une association de loisirs ou des cours de gym, ou n'importe que genre d'occupation qui ne te pèse pas et d'y aller régulièrement.

Le renfermement n'est pas aidant dans les situations de deuil.
Répondre
jeanjoce- 10 janv. 2016 à 22:35
je ne reste pas isolée je sors je fais du sport deux fois par semaine meme si parfois je n'ai pas envie de sortir je me force j'essaie malgré tout de reprendre gout à la vie pas toujours facile,De plus je suis déçue du comportement de nos amis les plus proche quand mon amie m'a,lancé peu de temps après (tu sais tu ne pourra pas toujours etre avec nous tu sais la vie sans j jacques ne sera plus jamais la meme pour nous)comment peut on dire ça à son amie qui vient de perdre son mari de plus je ne les voient que très rarement jamais une visite à part si je les invitent se sentent ils obligés,,,.,.alors les amis dit on c'est dans la,peine que nous les reconnaissons .
Répondre
begonie 74508Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 10 août 2017 Dernière intervention - 11 janv. 2016 à 08:42
Voilà encore un deuil à faire ... le deuil des ami(e)s (??) .......
Dans ce cas, c'est vrai qu'il faut mieux les laisser et chercher plutôt à se faire un nouveau cercle d'amis avec des personnes qui faisaient parties de ta vie dans ta propre histoire de vie. Une reprise de contact avec tes anciennes amies peut s'avérer constructive.
Répondre
jeanjoce- 11 janv. 2016 à 23:29
Je ne pense pas que se sera difficile je ressens plutot de la colère jamais je n'aurai imaginé qu'ils réagiraient comme ça .c'est peut etre pas plus mal je n'aurai plus à l'entendre se plaindre chose que je ne supportais plus après se que j' ai vécu
Répondre
begonie 74508Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 10 août 2017 Dernière intervention - 12 janv. 2016 à 02:48
Exactement...
Exprimer sa colère permet aussi de passer à autre chose, moins frustrant et plus revalorisant.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonsoir
oui pas facile de faire ses adieux ... je sais pas quoi dire, j'ai vécu 3 situations comme celle là en 3 ans
pour moi le médecin s'appelle le temps
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !