Alcoolisme et conséquences sur le couple, la relation aux hommes

Elia78 1 Messages postés samedi 25 novembre 2017Date d'inscription 25 novembre 2017 Dernière intervention - 25 nov. 2017 à 16:40 - Dernière réponse : lekabilien 10654 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention
- 26 nov. 2017 à 11:10

Bonjour,
Je viens vers vous pour avoir des réponses car je ne sais plus trop où j'en suis, je me pose beaucoup de questions. J'ai 40 ans, je suis séparée depuis un an et je subis l'alcoolisme de mon père depuis l'enfance. Je ne comprends pas son attitude face à moi, je ne lui ai jamais rien fait à part peut-être exister ! J'avoue avoir des difficultés avec les hommes, j'attire les hommes mais je ne les laisse pas approcher. J'ai d'ailleurs perdu le grand amour de ma vie à cause de ça aussi. Mon père boit depuis toujours, quand j'avais 6 ans, c'est moi qui devais aller chercher mon petit frère en maternelle et les 3/4 du temps on restait devant la porte car je n'arrivais pas à déverrouiller la porte d'entrée. Il arrivait juste avant la sortie du travail de ma mère, histoire de... La bouteille et lui ne font qu'un, elle passera toujours avant nous. Je me débrouillais seule pour les leçons et je crois que c'est de là que je tiens mon indépendance farouche et ma débrouillardise. Il me pourrit la vie depuis toujours, il n'a jamais donné le biberon, changer les couches, jamais de "je t'aime", jamais lu d'histoire ou fait d'activités avec nous, il n'a jamais suivi nos parcours. Pour exemple, il a demandé cette année à mon petit frère quel était mon métier. Il est incapable de dire quelles études j'ai fait (que j'ai payées moi-même en travaillant la nuit, les vacances...). Il ne m'a jamais félicitée pour quoi que ce soit ! Il a eu un bar restaurant pendant 6 ans avec ma mère et là j'ai bossé, je servais en salle les week-ends pendant les vacances et parfois le soir et ce pendant toute mon adolescence, je ne suis JAMAIS sortie (il m'a empêché de sortir jusqu'à 2O ans!!!), il m'a privée de tout ce que j'aurais dû connaître à cette époque, je suis passée de l'enfance à l'âge adulte rapidement. Dès mes 6 ans, je me faisais battre par mon instituteur et le seul lieu qui m'aurait permis d'être un sas de sécurité ne l'était pas car lorsque j'étais à la maison mon père ivre mort essayait de taper ma mère, jetais les couteaux et tirait avec le fusil dans la maison. Essayer de séparer deux adultes quand on a 7 ans et les mains qui tremblent pendant des années et taire cette situation à tout le monde c'est dur, on invitait personne à la maison... J'ai toujours été là pour lui, je lui souhaite ses anniversaires et lui fait des cadeaux à Noël, je suis la seule d'ailleurs. Quand il est ivre, il me traite de pute, de salope, de merde ! Et pendant longtemps comme je n'amenais pas de garçon à la maison (la faute à qui) , il me traitait de gouine ! Il a également un regard salasse sur moi, un jour où je remettais un plateau en haut d'un placard il était en train de regarder mes fesses et ma poitrine et c'est arrivé plus d'une fois, il ne me regarde pas comme un père devrait regarder sa fille mais comme si j'étais une actrice porno. Il ne dort plus avec ma mère depuis plus de 20 ans et je n'ai d'ailleurs jamais eu d'intimité puisque dès mes 13 ans ma mère dormait avec moi. Il tient des propos dégueulasses devant moi que je n'ose même pas écrire tellement il me fait honte, ce sont des mots que l'on dit à un autre homme quand on regarde un porno mais pas à sa propre fille mais pour lui rien de choquant. J'ai dû lui faire la bise une dizaine de fois dans ma vie et ça me dégoûte et me gêne à la fois. Ce n'est pas naturel, de toute façon les témoignages d'affection ne sont pas légion chez nous ! Il me dénigre tout le temps, emprunte de l'argent pour boire et jouer et ne le rembourse jamais bah oui il oublie l'alcool fait tout oublier, les insultes, l'argent emprunté. On doit rembourser ses dettes ça se retourne toujours sur nous, il s'en fout de nous foutre dans la merde ça lui fait même plaisir ! Il fait tout pour nous embêter depuis toujours. En gros ce qui l'intéresse dans la vie c'est le cul, l'alcool, les jeux et le reste il s'en fout des répercussions ! Je suis la seule fille et l'aînée, et quand je l'entends dire quand est-ce que j'aurais des petits-enfants me met hors de moi. J'ai envie de lui dire quand nous tu nous oubliais dans les bars ou quand tu prends la voiture bourré tu crois vraiment qu'on te confierai des enfants !!! Je n'ai pas d'enfants et je viens de quitter mon compagnon après 11 ans car je ne me voyais pas avoir d'enfants et me marier. Je pense sincèrement que mon père a pourri mes relations à l'homme ! Je n'arrive pas à laisser un homme me toucher, je me fais violence, cet homme avec qui je suis restée c'était pour dire je suis comme tout le monde, le seul que j'aimais vraiment et que j'aurais pu laisser entrer dans ma vie est revenu vers moi il y a 11 ans et je ne l'ai pas laisser revenir alors que j'en crevais d'envie ma plus grosse erreur, je fais un blocage que je vis très mal. Je suis bloquée avec les hommes, je plais beaucoup (sans vouloir me vanter, ce sont mes amis qui le disent car je ne vois rien) mais je ne laisse personne m'approcher, mes amies ne comprennent pas ! Je me dis que je ne suis pas seule car mes frères sont pareils ils ne veulent pas d'enfants non plus et ne veulent pas se marier. Je sens que je vais finir seule. Mon père m'a pourri et continue encore à force de me dénigrer j'ai longtemps cru que j"étais laide et idiote  c'est d'ailleurs pour ça que j'ai perdu mon grand amour, je ne pensais pas être digne de lui et je l'ai perdu je n'ai pas fait ce que j'aurais dû faire naturellement. J'ai mis beaucoup de temps à le réaliser et il est tard trop tard à 40 ans .... Je me sens vide, je ne veux plus rien... Mon père me dégoûte, mon frère a failli le tuer avec un couteau pendant des fêtes de Noël tellement il nous pousse à bout ! Se faire traiter de merde, de pute, être dénigrée et 'séquestrée" par son père pour s'entendre dire qu'on est gouine alors qu'il m'a bousillée et empêcher de vivre c'est un comble. Je me dis qu'il va encore me pourrir la vie une fois à la retraite que je serais obligée de payer pour lui, je n'en peux plus !! Je me dis que je ne dois pas être la merde qu'il me dit être quand j'apprends que mon grand amour pense encore à moi et s dit qu'il y aurait peut-être encore une chance entre nous (c'est ce qu'il a dit à une amie croisée par hasard l'année dernière) alors qu'il est avec quelqu'un. Mais, même là je ne sais pas quoi faire, j'aimerais le revoir mais il ne vit pas dans la même ville et je n'ose pas l'appeler il faudrait que je demande son numéro mais j'ai toujours cette impression que je ne mérite aps d'être heureuse. Merci de m'avoir lu, une première confession au bout de 40 ans ça fait du bien, retenir tout ça depuis trop longtemps me pèse

Afficher la suite 
1Messages postés samedi 25 novembre 2017Date d'inscription 25 novembre 2017 Dernière intervention

1 réponse

Répondre au sujet
lekabilien 10654 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par lekabilien le 26/11/2017 à 11:24
+2
Utile

Bonjour Elia78
Qu'est-ce que je pourrai te dire avec une telle histoire de famille ? Je suis tenté de te dire courage et continues ainsi, toi, ta mère et tes frères, mais restons avec toi.
Mais qui est responsable de ce gâchis, ton père ?, pas seulement.
Ta mère a une lourde responsabilité de ne pas avoir sue faire ce qu'il fallait a temps pour protéger ses enfants et par la même occasion se protéger elle même, mais passons.
Aujourd'hui tu as 40 ans et tu ne sais toujours pas comment faire pour te protéger, mener ta vie comment tu l'entends, voir ou est le bonheur, ton bonheur, oui continues comme ça et tu mourras vieille fille.
Ta mère aurais du se débarrasser de son mari il y a bien longtemps, mais disons que c'est sa vie, c'est a elle a qui cela appartient de faire ou pas, avec les conséquences que vous vivez tous encore aujourd'hui. Mais aujourd'hui justement, tu ne peux rien faire pour toi même ? Tu ne peux pas décider pour toi même ? Qui t'en empêche ?
Pardon mais ta vie, ton enfance a été un enfer, mais adulte a 40 ans tu as une énorme part de responsabilité de ta vie que tu as citée. Tu attends quoi pour donner un grand coup de pied dans tout cela, et partir faire ta vie sans rien devoir a personne ?
Enfant ce n'était pas ta faute, mais depuis 20 oui. Ce plaindre, tout le monde se plaint, mais avec cela il faut tout faire pour en sortir, qu'as-tu fait ?
Excuses moi tu n'attendais probablement pas ce type de commentaire a ton post, mais te dire "pechère", "la pauvre", ce n'est pas cela qui peut-être utile.
A 40 ans, le temps t'est compté si tu veux fonder un foyer avoir des enfants. Tu es a coté de la plaque de plaquer ton homme et retourner auprès de "papa et maman" pour te protéger. Il est plus que temps de virer tout le monde de ta vie s'il le faut pour construire la tienne, avec cet homme qui n'attend que toi.
Tu n'as plus ou n'as jamais eue de père, réveilles toi. Tu veux lui servir de femme a tout faire a sa retraite ? Laisses sa femme faire cela, ça la regarde, toi tu tournes la page ce n'est pas ton père. Ce n'est pas le fait que tu soies de son sang que tu es sa fille, il est juste ton geniteur, et comme tu le dis si bien, il ne se gênerai pas de procréer avec toi.
Pardon encore une fois ce commentaire n'est pas dans "la tendresse", ne le prends pas mal mais ce n'est pas en pleurant avec toi que tu prendras conscience que tu as toi même gâchée ta vie.
Il y a bien longtemps que tu aurais du faire ce que n'as jamais fait, "divorcer" de cette vie de m... et faire la tienne.
Ce n'est pas trop tard mais tu n'as plus de temps a perdre, un homme semble t'attendre, prends ta vie en main et ne laisses plus ta chance sur le bas coté.
Il se peut que toute ta vie depuis toute petite soies difficile a mettre en "veilleuse" pour pouvoir construire et voir seulement devant, alors n'hésites pas dans ce cas la a te faire aider, voir un psy, sortir ton vécu devant un pro de santé capable de te comprendre serait un énorme soulagement pour que tu puisses te reconstruire.
Mais de ta part, tu dois mettre des priorités a ta vie. Tu dois balayer devant ta porte. Tu dois vivre pour toi. Famille ne veut pas dire prison, lorsque cela devient necessaire, il faut savoir écarter les personnes qui ne méritent pas d'être dans ce cercle familial.
Tu as commis tes propres erreurs qui t'ont amenées a ta vie d'aujourd'hui a 40 ans, ne les prolongent pas ces erreurs, tailles a la hachette sévèrement s'il le faut, tu n'as pas d'autre choix si tu veux enfin intégrer la vie des gens "heureux".
Bonne chance.
Posté depuis CCM Live forum pour iPhone/iPad

Commenter la réponse de lekabilien