Virginité [Résolu]

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2020
-
Messages postés
95488
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 juillet 2020
-

Bonsoir, j'ai 22 ans et j'ai essayé le sexe avec mon petit ami. On est passé à l'acte avec les préliminaires et tout puis venu le moment de la pénétration. C'était un peu douloureux donc on n'est pas aller au bout. Il a insisté mais ça n'arrivait pas à passer donc je ne l'ai pas vraiment sentir, excepté un peu de douleur  qui est passé de 5 à 10 min aussi j'aimerais savoir si le fait de ne pas avoir été entièrement pénétrée fait toujours de moi, une personne vierge. Merci 

2 réponses

Messages postés
95488
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 juillet 2020
95

Et je vais me permettre d'ajouter :

Voici ce que j'ai pour habitude de répondre à ce délicat sujet :

Tu es sur un forum Francophone et je vais te répondre selon notre culture européenne mais en considérant aussi d'autres cultures /coutumes tout en souhaitant leur évolution rapide...

Médicalement = hymen rompu

Dans le langage populaire, et selon le dictionnaire Larousse une femme perd sa virginité uniquement lors de sa première relation sexuelle avec pénétration du pénis que ce soit ½ ou 10 cm et là tout le monde n' est pas d'accord.

- L'hymen est une simple membrane sans aucune utilité qui peut soit se déchirer soit simplement s'élargir au cours de la première relation sexuelle avec pénétration du sexe du partenaire.

Elle peut aussi se déchirer au cours de certaines activités physiques ou sportives (gymnastique, vélo, danse ou équitation par exemple) ou au cours d'une masturbation, utilisation de sex toy etc...

L'hymen peut aussi être " complaisant " c'est à dire élastique.

Une femme peut aussi naître sans hymen.

Les saignements , parfois exigés par certaines cultures ne sont pas obligatoires.

 

- Dans certaines cultures , Hymen déchiré = perte de virginité ce qui n'est pas forcément exact compte tenu de ce qui vient d'être dit...

Les médecins d'Afrique du nord par exemple délivrent des" certificats de virginité" qui pour nous n'ont aucun sens .

Le comble est le cas vu ici d'une jeune fille Algérienne née sans hymen et à qui son gynécologue à dit : " tu n'a jamais été vierge " ...stupide et sans commentaire....

Ou bien, dans l'autre sens: une femme à été légèrement pénétrée et son hymen est intact, ici elle n'est plus vierge , dans une culture se basant sur l'intégrité de l'hymen => elle est vierge.

La notion de virginité est donc un « concept « variable selon la culture.

Et la religion n'a rien à voir...


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
2827
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2020
313

"j'aimerais savoir si le fait de ne pas avoir été entièrement pénétrée fait toujours de moi, une personne vierge"

Il n'y a pas de vérité absolue à ce sujet car il y a un flou sur le sens du mot vierge.

 

Au sens médical, on considèrera que c'est le fait de percer l'hymen qui met fin à la virginité (et encore, il y a des cas d'accidents et de malformations).

 

Quant au sens religieux, chacun y va de sa petite interprétation personnelle :

- Dès la masturbation

- Dès des rapports oraux

- Dès la pénétration vaginale (et la sodomie compte)

- Dès la première pénétration, où qu'elle soit.

Et encore je ne dois pas être exhaustif.

 

Mon interprétation personnelle, est que la notion de virginité se résume à l'appréhension qu'on a, liée au fait qu'on ne sait pas ce qui nous attend.

Dans une version un peu plus large, je dirais même qu'on redevient un peu vierge à chaque nouveau partenaire, car en matière de sexe, il n'y a pas LA façon de faire, seulement la façon de faire adaptée aux deux individus concernés.

 

Et toi, quelle est ton interprétation ? Peut-être as-tu des enjeux religieux derrière ça, contrairement à moi ?

Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2020

Oui, il y a des enjeux religieux. Le fait de ne pas être aller jusqu'au mariage avant de le faire, alors que je suis chrétienne me taraude un peu l'esprit. Mais bon, ce qui est fait est déjà fait. 

Messages postés
2827
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2020
313 >
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2020

Bonjour,

 

Tu es seule décisionnaire de ta Foi et des pratiques qui y sont associée.

 

Si cela peut contribuer à te rassurer, je trouve la pratique de l'abstinence avant le mariage un peu obsolète.

J'y vois un bon moyen de limiter les problèmes d'enfants bâtards ou abandonnés, mais nous avons désormais accès à des moyens de contraception, d'avortement et de suivi des obligations familiales bien plus efficaces qu'à l'époque.

De plus, le sexe représente une composante importante d'une couple : beaucoup de gens éprouvent une grand affection pour quelqu'un, mais ne sont pas satisfaits sexuellement, ce qui amène le couple à se séparer. Du coup, ça me paraît dommage de s'engager à vie sans avoir pu tester cet aspect-là des choses. Et dans le genre bien idiot que l'on peut voir aussi : précipiter le mariage d'un couple qui n'est pas prêt à ça juste parce que les deux n'en peuvent plus d'attendre ! D'autant qu'en général le divorce est ensuite mal vu (normal : on s'est engagé auprès de Dieu)

Je mets volontairement de côté la dimension spirituelle de la chose.

Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2020

Merci beaucoup pour votre réponse. ☺️