Je n'ai pas de période réfractaire

Ptk24 - 15 sept. 2022 à 02:38
Arkana0 Messages postés 4294 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 - 17 sept. 2022 à 09:12

Bonjour,

Cela fait longtemps que je me demande si je suis normal. Alors voilà, j'ai aujourd'hui 38 ans et je n'ai jamais eu de période réfractaire après une ejaculation. Je peux enchaîner plusieurs fois. Aujourd'hui c'est plus 3-4 fois maximum (ce qui permet déjà de beaux ébats), mais quand j'étais plus jeune ça pouvait aller jusqu'à 7 fois, voire parfois plus. Quand j'en parle un peu autour de moi à des gens proches, (pas avec n'importe qui), ils me disent qu'ils ne connaissent personne comme moi. On pourrait dire que c'est génial, car je peux multiplier les orgasmes et le plaisir est décuplé, mais étant célibataire depuis longtemps, c'est plutôt une corvée qu'autre chose, car j'ai très très souvent envie, sans forcément pouvoir être satisfait. D'ailleurs, mes ex n'ont jamais trouvé cela exceptionnel, c'était même le contraire quand parfois, elles avaient bien moins envie que moi. Il m'arrive du coup d'aller voir des escorts, car j'ai encore une libido assez débordante, et certaines d'entre elles par contre me disent qu'elles n'ont jamais vu ça, que d'habitude les hommes ont besoin de récupérer après la première ejaculation. Je pense que ca peut être du fait que je suis tres sensible au moindre contact avec la gent féminine, car il ne m'en faut vraiment pas beaucoup pour éprouver du désir pour une femme et être stimulé. Aussi, je me demandais, suis je un cas isolé ou existe t il d'autres hommes comme moi ?

A voir également:

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4294 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 862
Modifié le 16 sept. 2022 à 16:04

Bonjour,

Si ta situation te génère de la souffrance (ou des difficultés financières), tu auras très certainement intérêt à consulter un médecin à ce propos. Il existe certainement des solutions (et pas que médicamenteuses) pour diminuer et/ou canaliser ce problème.


0

Heureusement pour moi, je ne suis pas dans le besoin, et en général, j'arrive quand même à bien gérer de ce côté-là, donc je ne me suis jamais mis en danger, bien que qu'en proie à quelques excès parfois il est vrai, mais c'est aussi car je sais au fond de moi que j'aspire à autre chose, que cela ne me comble pas, que c'est plus par manque de solutions finalement. Par contre le fait de me dire que cet argent aurait pu servir à bien d'autres choses est assez frustrant..

J'avais déjà vu une psychologue il y a longtemps, pendant plusieurs mois, avant d'abandonner car ne voyant pas ou cela pouvait me mener, mais j'envisage peut-être de reprendre rendez-vous.  J'avais aussi vu une sexologue, là aussi il y a longtemps qui m'avait dit que mon souci était d'ordre affectif, et non physiologique.  Donc à creuser ce côté-là certainement.

Merci Arkana, ça me permet de me remémorer certaines choses pour mieux savoir quoi faire par la suite ^^

0
Arkana0 Messages postés 4294 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 862
17 sept. 2022 à 09:12

"J'avais déjà vu une psychologue il y a longtemps"

Il ne faut pas hésiter à en changer : tous n'ont pas la même compétence face aux différents problèmes qui existent et tous n'ont pas une approche qui pourrait te convenir.

Ravi de contribuer à t'aider

1