Peu de libido

- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
68346
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
- 9 févr. 2019 à 10:01

Bonjour, 
Je souffre d'une perte de libido. J'ai 42 ans et je suis un homme ayant peut d'assurance. 
Je ne devrais pas parler de perte de libido, mais plutôt d'une libido faible. En effet elle ne fonctionne normalement que rarement. A priori ce n'est pas physique. Je suis capable d'avoir des érections et des envies. Mais sur un an cela ne doit représenter que quelques semaines. Je suis allé voir psy et sexologue... Sans résultats.. J'ai testé l'hypnose.. Des compléments alimentaires... Pourtant jeune et il n'y a pas encore si longtemps la masturbation était assez naturelle et plaisante. J'ai pensé à plein de scénario qui pourrait entraver mon désir.. Un accident de frein à mon adolescence lors de l'un de mes premier rapport. Une torsion testiculaire un peu avant. Un stress chronique, un manque de confiance en moi. Je ne fais pourtant pas de progrès. J'ai tenté une autre approche en voyant si la réalisation de certains de mes fantasmes apportait un mieux. Ça a fonctionné un temps, mais ceux ci sont trop "extrême" pour ma compagne. C'est plutôt positif me direz vous car cela sous entend que l'objectif à été atteint au moins une fois et devrait pouvoir donc l'être encore.. J'ai du mal à y croire. En fait c'est un cercle vicieux car ma compagne ce sent rejeté et moi je culpabilise, et quand je désire une sexualité plus "piquante" je me sens anormal. Tout le monde a des fantasmes j'en ai conscience mais y recourir ne devrait pas être la règle. Si vous avez des témoignages ou des conseils n'hésitez pas. Merci.

Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Messages postés
15432
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mai 2019
1279
0
Merci
Bonjour
Divers petits trucs dans ta jeunesse, ton adolescence plutôt, mais les médecins disent que ce n'est pas cela, pas la cause, pourquoi pas le coté psychologique, même si tu dis avoir consulté.
Le cerveau est difficile a comprendre quand il ne tourne pas rond. Une ou quelques petites entrevues n'ont pas suffit peut-être a comprendre.
Je me pose la question de ton histoire de toujours plus qui apparait. Assouvir tes fantasmes. Ta femme apparemment fait le maximum mais tu veux toujours plus.
Pourquoi moi, il est la ton problème. Tu ne sais pas mettre une limite psychologique a tes désirs, de se fais ce qui est accepté par ta femme ne suffit pas, ne t'emballe pas, et conscient ou pas, tu ne la désires pas vraiment.
La sexualité dans le couple c'est le partage avant tout, et dans ce partage c'est donner qui prime. Il me semble comprendre que ta femme est dans cet état d'esprit, mais probablement pas toi. Tu attends beaucoup trop d'elle, tu n'as pas tout ce que tu veux, cela te frustre, elle certainement aussi est frustrée, culpabilise mais elle n'y est pour rien, ce serait la pression que tu mets probablement sur elle, en la prenant pour un objet du désir a l'extrême. (Ne pas prendre cette phrase dans un sens negatif). Seulement que tu penses pouvoir arriver a tes fantasmes les plus fous, sans tenir compte d'elle, de ce qu'elle en pense, si elle le désire ou pas, si elle tout simplement.
La crise de la quarantaine.....

Bonjour lekabilien

Oui c'est psychologique. Oui il m'en faut "trop" par rapport à ce que ma compagne apprécie.. Je suis frustré de ne pas sentir de désir "naturel" hors de ses fantasmes... Intenses et bien sûr ma compagne l'est de notre faible fréquence de rapports.

La crise de la quarantaine ? ... Non. Déjà fait et, de plus, ce problème de libido dur depuis 2 décennies. 

Après 2 psy et 2 sexologues je n'arrive plus à croire en une aide "professionnelle" . 

J'aimerai donc le témoignage et les conseils de personnes étant passées par la. Comment avancer dans mon cheminement intérieur pour découvrir les racines du mal ?

 

Merci en tout cas de ta réponse 

Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
15432
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mai 2019
1279
0
Merci
2 décennies c'est beaucoup et totalement anormal effectivement. Le coté psychologique doit y être peut-être mais je pense qu'il faut chercher aussi du coté médical, physique.
20 ans environs que tu es comme ça, ça veut dire qu'a 20 environ tu étais comme ça. Si tu cherches bien que peut-être que même étant ado tu avais plus ou moins ce problème. Tu sais ce qui a était fait médicalement pour trouver une éventuelle cause a cela, mais peut-être que tout n'a pas été fait.
Personnellement déjà, tu dois avoir une autre façon, une autre vision du plaisir. Il ne faut pas penser légitime d'arriver a satisfaire tout ses fantasmes a tout prix, sous peine d'avoir une telle frustration que l'appétit sexuelle s'estompe. Cela c'est un travail sur toi, un travail dans la perspective du plaisir dans le couple. Il ne faut pas voir le bout de ton pénis en extase dans ta tête dans un de tes fantasmes pour avoir une envie, une excitation qui monte en toi pour ta femme, il faudrait voir ta femme en extase pour ce que tu lui donne, ce qu'elle prend de toi. C'est comme ça que marche un amour, une sexualité épanouie dans un couple, et qui, l'un et l'autre démarre au 1/4 de tour pour prendre leur pieds ENSEMBLE, c'est très important ce mot "ensemble" dans cette situation particulière dans un couple.
Si tu sais, tu vois que ta femme prends son pied, alors tu devrais avoir plaisir et l'envie de faire et de refaire, le desir, la libido est la.
Revois ton medecin. Une telle durée dans cette situation dans laquelle tu es, n'a probablement pas que le coté psychologique.

Bonjour lekabillien,

Au niveau médical:

  • Je me souviens avoir eu un bilan des niveaux de testostérone.
  • Une opération au niveau du frein, pour qu'il soit plus souple.
  • Une pose de prothèse testiculaire suite à la torsion et l'ablation d'un testicule.

La prothèse me gène un peu car elle est trés visible. Elle ne se comporte pas du tout comme l'autre.

J'ai proposé à ma compagne de favoriser son plaisir sans pour autant aller jusqu'à la pénétration...elle a essayé un temps mais apriori ca ne lui convient pas.

Pour ce qui est des fantasmes...je ne cherche pas à les legitimer... pas consciemment en tout cas... J'ai abordé mes fantasmes comme on le fait d'une bouée de sauvetage...comme l'ultime solution pour bénéficier d'une sexualité "épanouie".

Je suis justement venu en parler ici pour trouver une solution pérenne et pas un substitut dérangeant.

Je suis focalisé sur son plaisir, et quand il est évident qu'elle en prend c'est vrai que ca aide à la montée du désir.

Je ne suis pas confiant avec cette libido défaillante, et oui je sens la pression montée des que ma compagne tente de me stimuler, il en va de même quand j'essai de prendre l'initiative sans que le désir soit pressant.

La pression vient du fait de ne pas répondre à ses attentes, de voir la tristesse dans son regard quand je n'ai pas d'érection ou de signe de désir. 

Ce n'est pas évident pour elle qui voit le désir comme allant de soi. Elle se remet en cause malgré l'expression de mes sentiments à son égare. En parlant franchement, j'ai du mal aussi .... Ce fonctionnement "normal" que j'ai vécu lors de la réalisation de mes fantasmes me perturbe autant qu'il me rassure. 

Il me perturbe car cela me laisse penser que c'est purement psy sans que pour autant je n'arrive à travailler dessus, à voir la "lumière au bout du tunnel" et bien-sur cela me rassure car ca laisse un vague espoir.

Pour ce qui est de mon suivi psychologique.

L'un des 2 sexologues que j'ai vu à dit à ma compagne du moment que j'étais homosexuel. l'autre à procédé aux opérations citées plus haut sans se préocuper de la partie mentale.

L'un des psy ma conseillé l'autohypnose en gardant à l'esprit l'image d'un homme de Vitruve en erection... l'autre qui était un psy de couple ...ma conseillé de tromper ma compagne...

Pour revenir à cette homosexualité refoulée... Je n'arrive pas à lui donner la moindre crédibilité. J'ai eu le temps de cogiter en 20 ans sur ce genre d'hypothèse et d'essayer de me confronter à cela. Je ne détecte en moi pas le soupçon d'une parcelle de désir homo. Je trouve l'homosexualité masculine "inesthétique" et j'ai beaucoup de mal à apprécier la mentalité des hommes en général. Je suis un gynarchiste convaincu.

 

 

 

Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
15432
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mai 2019
1279
0
Merci
Bonjour
C'est important tout ce que tu rajoutes la, si c'est depuis ça que tu as ces problèmes de desir, il ne faut pas chercher plus loin, car en fait a mon avis, tout est la même si ce n'est pas facile d'y voir clair.
Je pense les questions physiologique et mentale se posent.
Je pense que si tu ne vois plus de psy, tu devrais le faire et parler de tout ça, ton ressenti lequel peut-être tu n'as jamais fait part a personne.
D'autre part, voir des avis différents de médecins sur ce que tu as subi, et poser les bonnes questions, entre autre, ton opération n'aurait t-elle pas une quelconque cause possible.
En tout cas, malheureusement, l'aspect psychologique ne fera que s'aggraver tant que tu as la pression que ça soit par ta femme ou par toi même, c'est pour cela que peut-être, consulter, et parler avec ta femme, éclaircissez votre position l'un envers l'autre sur la suite de votre couple si tes difficultés persistent encore longtemps. Je pense que voir loin devant l'avenir de votre couple si vous restez soudé, peut te mettre moins de pression. Bien sur discuter des attentes de ta femme pour trouver une solution qui la satisfera.

rebonjour,

 

je dois dire que j'ai du mal à franchir le cap de retourner chez le psy. un peu désillusionné. De plus, le tarif d'un psy est élevé.

Bref, merci de ton aide en tout cas

 

lekabilien
Messages postés
15432
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 mai 2019
1279 > bouddha59 -
Le tarif d'un psy, il y a bien une part rembourser par la SS et un peu par ta mituelle, non ? Renseigne toi. Et tu devrais en rediscuter avec ton médecin au moins, pour poser la question principale, si l'opération de tu as subit ne pourrait pas être la cause ou en partie, de tes soucis.
Tu as posté dans le forum couple. Si tu avais dit ce que tu as dit dernièrement, ce problème d'il y a 20 ans et cet operation, je t'aurait orienté de suite sur le forum santé médecine, car ton problème de couple relève peut-être d'une cause médicale et non pas du relationnel a proprement dit, du couple, ce qui en résulte, la cause, qui est le problème, le pourquoi est inconnu pour le moment.
Fais le. Postes dans le forum voisin est aborde ce que tu as eu, ce que tu as subi, poses les bonnes questions, des médecins pourront peut-être te donner des pistes a suivre ensuite avec tes propres médecins.
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/
Bonne chance
Andy31200
Messages postés
68346
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
14 -

Bonjour,

" De plus, le tarif d'un psy est élevé. "

Je me permet donc d'ajouter que tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, <souligne>gratuité des soins, aucune avance d'argent</souligne>. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .

NB: Les psychologues en libéral <souligne>ne sont pas remboursés</souligne>

 

 

Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci

Bonjour,

 

Je suis perdu sur ce forum.

Si je ne suis pas au bon endroit je m'en excuse.

Pour en revenir à mon histoire. 

Je serai pret à attendre si j'avais bon espoir d'un résultat.

J'y penserai

cependant j'aimerai avoir des témoignages de personnes vivant une situation de couple similaire.

Merci d'avance

Commenter la réponse de bouddha59
Messages postés
68346
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
14
0
Merci

Re,

Tu es au bon endroit, mieux que sur Santé/Médecine  car tu semble ne plus faire confiance aux médecins, attends donc qu'un internaute te réponde ici .


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Andy31200
Messages postés
68346
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
14 -

Mais de rien...;)

Commenter la réponse de Andy31200