Je suis perdus ..

Signaler
-
Andy31200
Messages postés
84526
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 janvier 2020
-

Bonjour,voila je suis une jeune fille de 19 ans, je décide d'écrire sur ce forum car je rencontre des soucis personnels et je ne sais plus vraiment quoi faire alors je tente ma chance pour voir si des conseils " extérieur" pourrait m'aider, je vous remercie d'avance pour vos réponses.

 

Voila, je suis donc âgé de 19 ans il y a de sa 1 an je me suis mise en couple avec un garçon de 18 ans, que je connais depuis 2 ans maintenant, nous nous sommes donc mis ensemble, ce garçon c'est moi au masculin on se ressemble sur beaucoup de point on a les mêmes valeurs, principes, la même vision sur pleins de chose, le même avis également, on a des vies vraiment similaire comme si il été mon miroir enfaite, nous avons une relations très fusionnel avec énormément d'amour, et il est la personne avec qui je me vois vraiment loin même si je sais que je suis jeune et lui aussi, mais pour moi ce n'est pas me soucis je crois en ces relations qui commencent tôt.

Seulement voilà quelques temps après le début de notre relation cela à commencer à devenir compliquer, il a commencer à se protéger beaucoup ayant souffert d'une ancienne relation, ce qui donc fesait qu'il ne se mettais pas à fond dans le relation en quelques mots, ce qui a engendré chez moi un sentiment de rejet, je me sentais seul car j'avais l'impression d'être toute seul dans notre couple, qu'il s'en foutais, cela conduisait donc à de nombreux conflicts car je suis une personne très sensible, nerveuse qui est vite atteinte et dont les émotions prennent vite le dessus.

Par la suite nous nous sommes rendus compte que notre relation n'étais plus possible ainsi, on se déchirer plus qu'autre chose, il n'étais pas prêt à se lâcher à s'engager car il savait où notre relation pouvait mener et il n'étais pas prêt à tout sa  et à 18 ans je pouvais comprendre cela , on a donc décider qu'il fallait arrêter mais c'est lui qui a franchis le pas car je n'y arrivais pas, ayant un grand manque de confiance en moi, peur de l'abandon, je n'arrivais pas à le quitter alors que j'étais malheureuse, c'est donc lui qui l'a fait mais pas à cause d'un manque d'amour .. on s'est donc dit que cette rupture serait temporaire juste le temps de grandir de comprendre les choses peu importe combien de temps sa durerais on se retrouverais car on été sur de ce qu'on voulait ensemble.

par la suite nous avons donc été séparé presque 6 mois .. rupture difficile pour moi car je ne voyais pas grand monde je ne mangeais plus je me suis sentis délaisser et comme je vous l'ai dit j'avais tellement l'impression qu'il été mon miroir que quand il est partis j'ai eu l'impression de perdre la moitier de moi .. cela a été très comiquer on se retrouver parfois mais par petite période comme si la vie voulait nous rassurer sur le fait qu'on se retrouverais mais pas dessuite.. il a fait des choses qui m'ont blesser pendant cette rupture énormément.. alors un jour je me suis décidée à essayer d'avancer .. et à ce moment là il a eu comme un déclic il est revenus totalement changé .. nous nous sommes donc remis ensemble très vite car l'amour été la et on ne voulait plus être séparé .. 

Seulement voilà maintenant je me rend compte que le problème vient de moi .. comme je l'ai dit je n'ai pas confiance en moi je ne m'aime pas pour moi il repartira forcément un jour avec quelqu'un de mieux .. donc déjà par rapport à sa et bien je lui demande bcp trop en quelques sorte je lui demande de m'aimer pour deux, pour lui et pour moi .. donc des que je n'ai pas d'amour de sa part plus d'une journée et bien mes peurs et mes blessures reprennent le dessus je me sens abandonner rejeter je me dis qu'il ne m'aime plus qu'il va me quitter qu'il le trompe qu'il a trouver mieux .. 

le second problème et que des qu'il fait quelque chose qui me pique ou que je ne comprend pas forcément et bien je ne cherche pas à comprendre ni à discuter avec lui ou autre j'explose directement je n'arrive pas du tout à prendre sur moi, j'ai une haine énorme car je sais que je lui en veux toujours sur pleins de chose .. de ce fait est bien je suis incontrôlable au point d'en devenir très méchante dans mes paroles .. je n'arrive plus à me canaliser et j'ai beau crier lui dire tout le mal qu'il m'a fait c'est toujours pareille je reste en colère, le schéma se répète des qu'un truc ne me plaît pas j'explose des que je ne comprend pas un truc je ne cherche même pas à comprendre j'explose aussi.. je commence à me dire que je n'ai peut être pas eu assez de temps pour me reconstruire vraiment encore ..

j'ai acheter des livres sur le développement personnel pour travailler sur moi car je veux avancer dans la vie en général et avec lui .. mais je me dis que voilà si à chaque fois quelque chose me pique j'explose je n'arriverais jamais à avancer .. et je ne sais pas comment faire, je l'aime je veux plus qu'on se sépare je veux qu'on traverse les épreuves les unes après les autres .. mais je me dis aussi que je dois pense à moi d'un sinon c'est sûr que nous deux cela ne marchera jamais .. alors je ne sais pas si je peux faire ce travail sur moi en étant avec lui sachant qu'un rien me fait exploser .. ou si je dois lui demander en quelques sorte qu'on prenne notre temps et que j'ai besoin de certaines distance pour faire tout sa .. je l'aime je veux vraiment qu'on arrive à construire quelque chose et arriver aussi à avancer avec moi même .. quels conseils auriez vous à me donnez s'il vous plaît ? 

3 réponses

Messages postés
2630
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2020
187

Bonjour,

 

"je me rend compte que le problème vient de moi"

Félicitations : tu as identifié le noeud du problème et c'est peut-être l'étape la plus difficile.

 

"j'ai acheter des livres sur le développement personnel pour travailler sur moi"

C'est une bonne initiative. une mise en garde toutefois : le développement personnel est la nouvelle porte d'entrée des dérives sectaires. Ce site peut aider à identifier si tu es tombé sur un tel mouvement : https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter

 

Vu la gravité de ce que tu nous exposes et de l'impact que ça a sur ta vie :

- je n'ai pas confiance en moi

- je ne m'aime pas pour moi

- des qu'un truc ne me plaît pas j'explose des que je ne comprend pas un truc je ne cherche même pas à comprendre j'explose aussi

Je ne peux que tu recommander d'aller voir un psychologue ou un psychiatre. Ça a mauvaise réputation en France, mais honnêtement, une seule visite chez un professionnel peut t'épargner des années d'errance (et donc de souffrance). Et je parle d'expérience : j'ai eu une période de très forte déprime, où je me détestais moi-même. J'ai franchi le pas, une seule fois, et ça a été le point de départ vers un mieux, que j'aurais probablement atteint plus vite en revenant chez ce psychologue.

Je t'alerte également contre les psychanalystes, qui ont très bonne réputation en France, mais dont les pratiques ne reposent plus sur des faits scientifiques, car prouvés faux depuis et parfois dangereux (souvenirs induits). En consulter un peut te faire du bien, mais ne te fourvoie pas en pensant voir l'équivalent d'un médecin.

 

Concernant ta vision du couple et de l'amour :

Quand tu dis :

- "nous avons une relations très fusionnel avec énormément d'amour", tu penses certainement à quelque-chose de beau, de romantique. Moi j'y vois les signes d'une relation malsaine composée de dépendance et de jalousie.

- "on a les mêmes valeurs, principes, la même vision sur pleins de chose, le même avis également, on a des vies vraiment similaire comme si il été mon miroir", mais qu'ensuite tu rajoutes "j'avais l'impression d'être toute seul dans notre couple, qu'il s'en foutais" et "on se déchirer plus qu'autre chose", je lis "l'amour rend aveugle"

Je ne prétends pas avoir raison, mais je pense qu'il y a matière à réflexion pour toi. Je reviendrai sur ma conception du couple idéal un peu plus tard.

 

Mais d'abord, tentons de nous représenter son point de vue :

- Il est déjà sorti d'une relation difficile, qui l'a probablement vacciné.

- Sa copine actuelle (toi) se repose intégralement sur lui : ton bonheur dépend littérallement de lui.

- Il est jeune, a la vie devant lui et un océan de possibilités, notamment concernant les partenaires.

Moi je ne m'étonnes pas qu'il ait du mal à envisager les choses sur la durée, quand bien même il tienne à toi... Car concrètement, il porte la responsabilité de votre bonheur à lui seul et c'est usant.

 

Maintenant, je vais t'exposer ma vision du couple idéal :

Elle tient en ces quelques maximes :

- Être seul responsable de son bonheur

- Expérimenter pour mieux choisir

Concernant l'amour propre, c'est un problème que tu as identifié aussi : c'est rebutant de devoir assumer les problèmes d'une autre personne alors qu'on a déjà les siens. C'est pourquoi je suis convaincu que pour qu'un couple ait le maximum de chances de tenir, chacun doit être responsable de son propre bonheur, l'autre n'étant qu'un bonus sympa à celui-ci. On diminue ainsi les risques de la jalousie (vu qu'on n'est plus un rebutoir et qu'au contraire on est conscient de sa propre valeur et qu'on la maximise) et il n'y a pas de dépendance malsaine qui s'installe.

Pour moi, l'un des moyens d'y parvenir c'est d'être à l'écoute de soi de manière honnête, mais bienveillante. On peut ainsi identifier les défauts que l'on souhaite corriger (et dans quelle mesure ce faire).

Mais surtout on peut identifier les activités qui nous procurent du plaisir et s'y consacrer. En général on y développe des trésors d'habileté et d'intelligence qu'on n'imaginerait pas autrement.

Ce n'est pas parce qu'on est heureux tout seul qu'il n'y a pas de place pour les autres.

 

Tu dis assez rapidement "je crois en ces relations qui commencent tôt.", moi aussi je crois que ça existe. Mais je suis nettement plus convaincu que :

- Les gens "maturent" avec le temps. On peut être convaincu d'une chose à 18 ans et convaincu du contraire à 30. Mon observation c'est que cette maturation est assez grande de l'adolescence à 30 ans et se calme après (mais ça continue tout de même !).

- Qu'on ne peut vraiment faire un choix éclairé qu'après avoir expérimenté un maximum.

En se "posant" trop tôt, on s'expose à cette simple mais dramatique question "serais-je plus heureux avec quelqu'un d'autre ?". En ayant multiplié les expériences, quand on décide de se mettre sérieusement en couple, on est capable d'y répondre clairement "non". Et c'est une première brique d'un couple solide car il ne sera pas rongé par le doute.

Concernant votre couple, pour ce dernier point, il faudra faire le pari que ça ne posera pas de problèmes, mais il faut être conscient de cela.

 

Je crois en revanche que tu es déjà sur le cheminement du premier point et je suis convaincu qu'une aide professionnelle t'aidera sur cette voie bien plus vite qu'en cheminant seule.

 

 

 

Messages postés
16199
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2020
1 462

Bonjour Estelle.s31

Tu es "en couple" mais ne vivez pas ensemble, de ce fait chaqu'un mène sa vie comme il l'entend et fait en fonction de l'important qu'il porte à ce couple en devenir, qui n'est pas abouti.

Dans ce couple en devenir, en formation, la confiance et l'amour l'un pour l'autre est seul à même de faire que ce couple en formation aboutisse ou pas. Ce garçon est libre, toi itou. 

Tu es possessive, oui tu lui en demande trop, pour cela il veut arrêter car cela est invivable. 

Tu as comme idée que l'amour, un couple se crée dès que les 2 protagonistes s'aiment, non ce n'est pas ça. L'amour se crée, le couple se soude dans le temps, la confiance, la liberté de chaqu'un qui doit être donné à l'un et l'autre, et à l'un et l'autre de faire cela une forte car chaqu'un sait "comporter" pour faire ce couplé et ne pas le diviser. 

Tu fais tout l'inverse. Tu l'aime il t'aime, c'est dans le comportement de chacun que votre couple en devenir deviendra ou pas, et il n'en prend pas le chemin, tu en es responsable. 

Tout ceci dit et tu le dis aussi, vous êtes jeune et en tout cas lui, veux vivre libre sans avoir une laisse au cou. Trop tôt pour s'enfermer dans l'esprit du couple et rater beaucoup de chose. Tu devrais, si vous vous donnez une chance, le laisser respirer, lui faire confiance, vous faire confiance, c'est dans cette confiance et liberté de soi que chaqu'un se rapprochera de l'autre et non pas pas la force, la colère, la jalousie. 

Le travail sur toi est facile à deviner, à toi d'avoir la force de l'entreprendre. Cela est moins facile bien sûr, mais seul cela fera que ce garçon ou un autre, restera avec toi. 

Ne le presse pas comme un citron car il ne restera pas avec. 

Laisse le vivre et s'il t'aime vraiment, c'est lui qui se rapprochera petit à petit. L'amour se construit avec et dans le temps, ne se décrète pas comme et quand on a envie. 

 

 

Messages postés
84526
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 janvier 2020
61

Je me permet quelques précisions quant à ceci dit par Arkana0 plus haut:

" Je t'alerte également contre les psychanalystes, qui ont très bonne réputation en France, mais dont les pratiques ne reposent plus sur des faits scientifiques, car prouvés faux depuis et parfois dangereux (souvenirs induits). En consulter un peut te faire du bien, mais ne te fourvoie pas en pensant voir l'équivalent d'un médecin. "

 

Il ne faut pas tout confondre .

Qui consulter, qu'est-ce qu'un " psy " ?
Ce peut être des praticiens bien différents et il vaut mieux en première intention consulter un médecin psychiatre:
-Le psychiatre : Le psychiatre est avant tout un médecin ( sept ans d'études minimum ) qui a poursuivi par la spécialité psychiatrie ( quatre à cinq ans de plus ). Il peut poser un diagnostic après examen et entretien, prescrire un traitement médicamenteux et/ou pratiquer une psychothérapie.
--Le pédopsychiatre: c'est un psychiatre qui s'est spécialisé pour soigner les bébés,enfants et ados de la naissance jusqu'à 16 ans parfois 18.
-Le psychologue: a étudié cinq ans en fac de psycho, Il exerce dans le domaine des psychothérapies et c'est l'essentiel de sa pratique. il peut aussi, à la demande du psychiatre faire passer des tests afin d'en savoir plus sur le diagnostic ou la personnalité du patient.
- le psychanalyste: pas de formation spécifique mais c'est souvent un psychiatre ou un psychologue mais aussi n'importe qui à condition d'avoir fait lui même une psychanalyse suivie d'une psychanalyse didactique et continuer à être supervisé.

Et si ça vous interesse voici un article que j'ai écris pour le site :

Maladie mentale, qui et où consulter ?


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte