J'attends votre ressenti et vos conseils ! Merci

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 7 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2020
-
Messages postés
2978
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
-

Bonjour, 

Voilà maintenant 17 ans que je suis avec ma femme, nous avons deux magnifiques enfants et avons tout deux 37 ans. Ça c'est le côté photo de famille parfaite sur Instagram ! 

Mais de l'autre ma femme n'a jamais envie de faire l'amour et quand je dis jamais c'est une à deux fois par an seulement. Autant vous dire que c'était Disneyland quand on a passé du temps à concevoir notre premier enfant (y a 8 ans maintenant). Ma détresse ne cesse de s'accroître. Le porno est devenu Netflix aux rares moment où je suis seul chez moi et j'ai découvert que j'étais ambidextre du coup. Blague à part et après en avoir parlé ensemble maintes et maintes fois (c'est moi qui aborde le sujet) elle l'évite toujours par "allez encore la même sérénade...". 

Elle ne me dis jamais je t'aime, ne m'embrasse jamais sauf éventuellement pour dire bonne journée (très rare), je ne peux jamais la prendre dans mes bras car je la colle ou il fait chaud ou toujours un truc en gros. Les câlins c'est pas son délire non plus, la tendresse j'en parle même pas.

J'en ai souvent pleuré à l'écart de tous car j'avais l'impression d'avoir louper ma vie de jeune et de couple. Puis c'est devenu une routine, comme si tout cela semblé normal.

Pourquoi suis-je rester autant de temps avec elle alors qu'on s'engueule chaque jours ?
Est-ce par amour ? Est-ce pour éviter la solitude ? Qui sait.
Même ma fille qui s'exclame, aujourd'hui, en à marre de la voir toujours crier pour un rien (ménage, un truc qui tombe, tout lui fait chier). 

 

Au départ je pensai que c'était dû au fait que j'avais du mal à trouver ma place dans la société. Faut dire que j'avais fais des études supérieures pour pas grand chose et je me suis cherché avec des pti boulots, jusqu'à créer mon entreprise et revenir dans le circuit à des postes à responsabilité (aujourd'hui cadre).

Donc la faute venait de moi j'imaginais. 

Mais lorsque que je décroché de bon contrats correspondant à des bons salaires bein... Rien de plus. Et je me suis posé la question "est-ce moi le soucis ou est-ce elle ?" au final en remontant la totalité des relations sexuel je m'étais aperçu que depuis que nous étions ensemble, notre vie sexuelle n'avait jamais décollée. 

Quand je lui demande si elle aurait subi un choc très jeune, elle dit non et quand je lui demande alors pourquoi aucune tendresse, aucun regard, aucune attention, aucune relation sexuelle... Elle ne répond jamais et même après 17 années. Préférent utiliser les artifices habituels (blablabla le revoilà... oui allez bonne nuit hein).

 

J'ai clairement envie d'aller voir ailleurs alors que je tiens à elle mais en tant qu'homme je n'existe plus. Qui suis-je ? Jamais un restaurant ou une paillote en amoureux, jamais partager des choses simple de la vie en couple...rien. Elle ne sort pas ou parfois avec ses copines de la salle de sport. Sa vie c'est boulot (7h 13h), canapé, téléphone portable, gueuler après les gosses et le ménage. Aucun objectif de vie en particulier, aucune ambition.

 

Elle ne veut ne pas aller voir un sexologue non plus pour en parler seule ou en couple, sorte d'égaux mal placé qui la rendrait inferieure ou qui la rabaisserait.

Quand elle décide de passer à l'acte c'est en soufflant et de dire "bein aller go mais rapide, j'suis fatigué), peuchère 37 ans et déjà au bout du rouleau... 

 

Bref, voilà ma vie de... Je ne sais plus quoi penser.
J'ai commencé à parler avec ma fille de ses copines où les familles sont reconstitués pour anticiper une possible réaction, si je venai à me séparer de sa mère. J'ai eu le droit à "au moins si je viens chez toi on fera ce qu'on veut et on s'amusera sans maman qui  ne rigole jamais et ne fait que gueuler". Un bon point donc dans cette perspective même si j'imagine que ça sera bien plus difficile à vivre pour elle.

 

Mes enfants, pseudo photos pour faire croire qu'on est heureux sur le réseaux, moi et ma vie d'homme, tant de questions et quel choix faire... 

 

Côté virilité  si on se pose la question, j'ai du me la poser mais je suis heureux d'avoir connu deux ex avant ma femme car ce sont, au final, mes meilleurs souvenirs d'un point de vue sexuel. J'étais ravi de chez ravi... la jeunesse comme on l'aime où on se sent libre, on essaye tout, on se sent fort également et puissant (sans parler de dominance ou truc dans ce genre) mais en tant que jeune homme, on est heureux. Et si je dois faire le parallèle avec ma femme, on est à des années lumières de tout ça.

Dès le départ j'avais posé les yeux sur elle la voyant comme là femme qui me fallait et j'ai tout de suite fais abstraction du sexe afin de ne pas entacher une relation de longue durée. Le temps est passé et 5 années seulement après notre rencontre je souhaitais déjà aller voir ailleur, coupé des plaisirs charnelles, d'une simple attention, d'un regard. J'ai tourné le dos à tout ça car je pensai qu'il lui faudrait un déclic.
On parlés enfant, ça tombé bien, on l'a conçu, j'étais heureux car je voulais devenir père de famille mais pas satisfait de l'acte en lui même (uniquement les jours d'ovulation..."grrhhh").

 

Donc voilà mon histoire, c'est la première fois que j'en parle car je suis à bout et j'ai envie de vivre. À la base je suis plein de vie, d'objectifs et de défi mais c'était moi à 20 ans et depuis les histoires de sexe mon enfermés dans un état où j'ai plus trop confiance en moi. Je me laisse aller avec des idées par ici ou par la que je laisse dans la foulée. Et pourtant j'ai vraiment envie de donner une sens à ma vie, j'ai tout pour réussir et être "enfin" heureux mais je ne sais pas si je dois encore attendre après elle ou voguer vers mon futur et ma future.

J'ai tellement d'amour à donner et à revendre. J'ai envie de sérrer une femme dans mes bras et lui dire "je t'aime" et d'avoir son retour yeux dans les yeux. Je suis un grand sentimental mais pas chiant, ni collant. Juste je veux aimer et transmettre toute mon énérgie dans le coeur d'une femme. 
J'adore créer le bonheur autour de moi, faire en sorte que tout aille bien chez les autres mais je suis incapable d'avoir mes propres réponses. C'est fou !

Et vous, que feriez-vous ?

Le point de vue d'une femme est plus qu'important car vous ressentez des choses que nous "les hommes" ne percevons pas ou pas directement.

Merci d'avance

2 réponses

Messages postés
2978
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
403

Bonjour,

 

De ce que vous nous décrivez, les canaux de communication avec votre femme sont clairement en mauvais point. Et c'est pourtant de là que viendra votre seule opportunité d'en sortir par le haut.

 

Quelques "astuces" pour vous aider à récréer un climat favorable à une bonne discussion. Ca va être un peu léger pour votre situation qui semble lourde, mais si elle refuse d'aller voir un professionnel avec vous, il faut bien commencer quelque-part...

 

Déjà, prenez conscience que face aux mêmes fait, personne n'a la même opinion, ni le même ressenti. Un peu comme si chacun voyait le monde à travers des lunettes filtrantes. Ces "filtres", viennent en partie de notre éducation, en partie de notre expérience de vie.

Partant de là, le but est d'arriver à vous représenter le plus fidèlement possible comment elle voit les choses. Pour cela deux étapes :

- "Retirer vos propres filtres", en en prenant conscience et en essayant de garder l'esprit ouvert à d'autres façons d'envisager les choses.

- Déterminer les siens, en communiquant avec elle, en lui posant des questions pour préciser les choses.

Un exemple : a vous lire, on comprend que pour exprimer l'amour, vous êtes sensible à des attentions physiques telles que les câlins et le sexe. Peut-être votre femme n'est-elle pas réceptives à ces manières d'exprimer l'amour et au contraire est réceptive à d'autres façons de faire, auxquelles vous n'accorderiez que peu d'importance.

 

Pour résumer : esprit ouvert, ne rien supposer, au contraire faire expliquer.

 

Ensuite, vous est-il arrivé de faire des présentations de groupe ? Je vais m'avancer à penser que oui, et que comme la majorité, à ces moments-là, vous êtes davantage préoccupé par la manière dont vous allez vous présenter, et vous n'écoutez vraiment les autres présentations qu'une fois que c'est fait.

Cela illustre un autre principe important : pour être disponnible à l'écoute, il faut que l'autre ait le sentiment d'avoir été écouté et compris.

Ayant l'initiative et l'intérêt de cette communication, c'est donc à vous de prendre sur vous pour d'abord laisser votre femme s'exprimer.

Quand elle s'exprime, évitez de l'interrompre, même (surtout) pour vous défendre. La seule fois ou vous pouvez le faire, c'est pour lui demander de préciser quelque-chsoe car vous ne le comprenez pas ou réalisez que vous supposez seulement comprendre.

Une fois fait, il est même possible qu'elle se sente redevable et vous invite naturellement à vous exprimer à votre tour (et là c'est très bon signe !)

 

Enfin, concernant la manière de s'exprimer :

Les précédents conseils vous permettent de créer un lien de communciation le plus idéal possible. Il s'agit de ne pas rompre ce lien ensuite.

Pour cela :

- Essayez d'évoquer des faits précis et datés, en évitant les "toujours" et les "jamais", auxquels vous associerez votre ressenti.

Pas de "on ne fait jamais l'amour", mais plutôt "Nous ne faisons l'amour que 2 fois par an, et j'ai l'impression que tu y vas à reculon. J'y accorde une grande importance dans l'expression de nos sentiments et je suis triste que cela se passe comme ça"

- Evitez les formulations accusatrices. Pour cela préférez le "je" au "tu".

Pas de "tu ne m'aimes plus", mais plutôt "j'ai l'impression que tu ne m'aimes plus"

 

Bien sûr, il faut aussi que vous soyiez sincère dans cette démarche. Si vous appliquez bêtement le protocole juste pour pouvoir balancer ce que vous avez sur le coeur sans écouter vraiment ce qu'elle peut vous dire, ça ne marchera probablement pas.

 

En intégrant à votre réflexion tout ce qu'elle voudra bien vous exprimer dans ce cadre, vous ouvrez la possibilité de savoir ce qui cloche entre vous deux (car c'est rarement la faute de l'un ou de l'autre. Deux personnes parfaitement réglo peuvent très mal fonctionner ensemble malgré tout) et éventuellement de régler le soucis.

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 7 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2020

Merci pour votre retour que j'ai lu avec attention. 

Je ne pouvais pas tout mettre car je trouvais que c'était déjà assez long mais nous avons déjà eu à 6 reprises des discussions comme vous le mentionnez.

Les deux premières fois j'étais dans l'accusation, sans vraie écoute. Puis dans le temps, j'ai préféré lui offrir mon écoute et malheureusement ses réponses sont les suivantes "tu veux entendre quoi ?" "mais j'ai rien à te dire" "si t'es pas heureux t'as qu'a changer de femme" "visiblement je ne suis pas celle que tu veux" "ça sert à rien de poser tes questions, j'ai rien à dire et tu le sais".

 

C'est pas faute d'avoir changer la stratégie mais c'est une pierre. Du coup j'avais dans l'idée qu'elle traînée un truc lourd de sa jeunesse pour être aussi répulsive au touché (je parle d'attention et pas uniquement de câlin et sex) et a l'ouverture de sois. 

Je sais juste qu'elle ne supporte pas son corps mais elle ne fait rien non plus pour l'entretenir. 

La voir nue est par exemple impossible. Du coup j'ai focalisé mes efforts de ce côté là en allant lui proposant de voir un diététicien mais a l'image de toute les attentions, rien n'y fait.

Fermée à triple tour, sentiments, affection, câlins. 

Messages postés
2978
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
403

Situation difficile... De ce que vous décrivez, la seule alternative qui vous reste (d'après moi) est d'aller voir seul un psychologue, pour voir ce qu'il pourrait en dire...