Des vacances séparément

Signaler
-
Messages postés
2875
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
-

Bonjour,

ça va faire 6 ans que je suis avec mon copain et 3 que nous vivons ensemble. Nous nous aimons profondément et nous avons toujours su régler nos problèmes en parlant. Aujourd'hui nous avons une difficultés... nous avons beau en parler ça ne fonctionne plus.

j'ai mes 3 semaines de congès et il était prévu que nous partions une semaine ou deux chez mes parents pour l'occasion. (cela fait - mois que nous ne les avons pas vu). Lui a été chez ses parents deux semaines il y a 15 jours. Il  en avait besoin pour se sentir completement libre dans sa recherche d'emploie (il est en recherche d'emploi depuis fevrier mais Madame Covid est passé par là...). J'etais un peut tristre et pendant son absence j'ai eu beaucoup de difficultés personnelle que j'ai eu du mal à gérer seule. à son retour j'ai eu besoin de le retrouver et de lui parler pour rattraper ce temps perdu. Le premier jour de son retour il m'en a voulu car il aurait souhaité que je sois euphorique de le revoir et que nous soyons juste heureux.

 

La situation s'est envenimé quand il m'a annoncé que suite à ce sentiment qu'il a eu à son retour et aux disputes qui ont suivis il voudrait être seul. Il voudrait du temps pour lui, pour être à la maison, libre de sortir, d'avoir son confort, d'avoir ses amis... bref il voudrait juste être à la maison sans moi... à contrario moi ça bouge tout mes plans et mes envies à moi passe à la trappe. je suis là, j'ai besoin de passer du temps avec lui pendant ce moment de décompression... j'ai envie de le voir... je l'aime ... et rien n'y fait.

 

Je me sens délaissée, pas écouté. Je le trouve égoiste mais je me sens égoiste moi aussi. J'ai essayer de le "forcer" à venir en faisant du chantage affectif mais non... et je m'en veux d'avoir fait ça. Il a maintenant l'impression de n'être rien de plus qu'un objet rassurant pour moi alors que pas du tout...

 

J'ai l'impression qu'on a survécu au confinement, à toutes les merdes qui nous sont arrivées ... mais on va se détruire pour une histoire de vacance séparée...

J'ai fini par accepter qu'il reste chez nous et que je parte sans lui... à contre coeur mais il faut bien que l'un des deux cèdes...

1 réponse

Messages postés
2875
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
348

Bonjour,

 

A te lire ce qu'on remarque, c'est que lui cherche un peu d'isolement, et que toi tu lui courres après. Pas étonnant qu'il se braque... Je ne me prononce pas sur qui a tort ou raison.

 

Tu dis que vous comuniquez beaucoup, c'est très bien. Maintenant communiquez-vous efficacement ? Ce sentiment d'égoïsme des deux côtés me fait craindre que non.

 

Je me permets de te délivrer quelques astuces. Peut-être en appliques-tu déjà certaines.

 

Déjà, il faut prendre conscience que face à des mêmes faits, vous n'aurez pas le même sentiment ni la même opinion. Cela vient de vos éducations et exépriences de vies différentes. Ce que tu juges comme une preuve d'affection n'a pas forcément la même valeur pour lui et réciproquement, par exemple.

Un peu comme si vous regardiez le monde à travers des lunettes filtrantes. Pour bien vous comprendre, tu dois retirer tes filtres (en prenant cosncience de leur existence et en essayant de garder l'esprit ouvert) et identifier les siens (en lui posant des questions notamment.)

 

Ensuite, tu as probablement déjà aprticipé à des présentations de groupe. Je vais même m'avancer à dire que tu jusqu'à ce que ce soit à toi de te présenter, tu as peu écouté les autres car tu étais trop occupée à réfléchir à ta propre présentation.

Ce même principe s'applique dans la communication : si tu veux être écoutée, veille d'abord à ce que l'autre ait le sentiment que tu l'aies écouté sincèrement et que tu l'aies compris. Etant à l'initiative de la communication, c'est à toi de prendre sur toi au début.

Il faudra l'écouter en évitant de l'interrompre, sauf pour lui demander de préciser ce que tu ne comprends pas ou que tu supposes comprendre.

 

Enfin, dans ta façon de t'exprimer, pour éviter de le braquer, il faut éviter des formulations accusatrices. Privilégie le "je" au "tu". Evite les "toujours" et les "jamais", fais plutôt référence à des faits les plus précis possibles, en y associant ton propre ressenti.

Exemple : pas de "Tu me délaisses", plutôt "J'ai des problèmes dont j'ai besoin de parler avec toi. Nous n'en parlons pas assez selon moi et ça me donne le sentiment d'être délaissée".