Depuis l'IVG de ma compagne, ça devient difficile à vivre

Signaler
-
 Yuyu -

Bonjour,
Je n'ai pas l'habitude décrire sur un forum. Seulement, j'ai besoin de conseils. Je suis un jeune homme d'une vingtaine d'années en couple avec une jeune femme plus jeune que moi.
Ça fait plus de deux que nous sommes en couple. Nous habitons tous les ensembles. Nous travaillons tous les deux...

Ensemble, nous voulions un enfant et nous avons vraiment pris du temps pour y réfléchir..

Il y a un mois, ma compagne a décidé de se séparer de moi. Elle a pété un câble avec son travail (beaucoup d'heures supplémentaires). Nous étions en plein projet immobilier. Je n'arrivais pas à la comprendre. Je me suis pris la tête avec elle.
Celle-ci en a parlé à sa famille et ma quitter. Nous sommes revenus ensemble trois semaines plus tard (je n'ai rien lâcher).
Pendant cette séparation, j'ai découvert qu'elle était tombé enceinte et qu'elle a décidé d'avorter sans que je le saches. Lorsque j'ai découvert ça, je suis tombé malade. Je l'ai immédiatement appelé. Elle m'a avoué avoir été enceinte de moi mais elle a pris peur de la réaction de sa famille. Seulement, après son avortement, elle ne se protéger pas et nous continuons à essayer de faire un enfant. J'ai découvert cette histoire 8 mois après son avortement.
Je tiens également à préciser qu'elle a subi des agressions sexuelles quand elle était adolescente par un membre proche de sa famille et que l'enquête est toujours en cours. Je suis le seul à qui elle en a dis plus sur ce qu'elle a vécu.

Aujourd'hui, je pense constamment à la perte de notre enfant. J'en pleure lorsque je suis seul. Seulement, je suis fou amoureux de ma compagne. Aujourd'hui elle regrette ce qu'elle a fait mais ne souhaite pas avoir d'enfant pour le moment. Pour ma part je suis au plus mal. Sa famille n'est pas au courante de cette histoire. Sa famille n'accepte pas que nous soyons revenus ensemble. Cette situation est très difficile pour moi. Mais nous ne pouvons pas nous quitter car nous nous aimons extrêmement fort.

Est-ce que quelqu'un a vécu ce genre de situation ? Avez-vous des conseils à me donner ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses.

A voir également:

1 réponse

Messages postés
3322
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2021
591

Bonjour,

 

Je n'ai pas vécu la même situation, bien que moi aussi confronté à une IVG alors que nous souhaitions un enfant, seulement pas à ce moment.

Cela travaille encore un peu ma compagne à certains moments, pour ma part j'ai pris ça comme une preuve très profonde de loyauté vis-à-vis de moi, ce qui m'attache encore plus à elle que je ne l'étais auparavant.

Dans tous les cas on peut convenir qu'une IVG n'est jamais sans conséquences.

 


"Aujourd'hui, je pense constamment à la perte de notre enfant."

J'imagine que c'est parce que tu l'imagine comme ton enfant. L'envisageant plus comme une potentielle future vie (avec pas mal de pièges à déjouer avant d'être réellement un enfant viable), cela passe un peu plus simplement pour moi. C'est une question de point de vue.

 

De mon point de vue, quitte à ce que ça se soit passé, tournez ça en occasion de recimenter votre couple : cet enfant arrivait dans une période peu propice : surcharge de travail pour sa mère, grandes eprturbations liées à un projet immobilier le tout amenant à une crise de couple. Il faut que le prochain arrive dans des circonstances moins fragiles.

Vous pouvez aprler de cette IVG, il faut veiller à ne pas être accusateur (utiliser le "je" à la place du "tu") et parler des sentiments que vous inspirent les faits, et d'où viennent ces sentiments.

Merci beaucoup pour ton commentaire.

Je pense que pour moi c'est difficile car je l'ai découvert. Elle ne m'en avait pas parlé. À cette période, il n'y avait pas de surcharge de travail ni de projet immobilier en cours. Elle a juste pris peur de la réaction de sa famille. Mais je pense que c'est plus profond que ça. Je pense que cela vient aussi de la corruption de mineur qu'elle a subi par un membre proche de sa famille. L'enquête est ressorti récemment et est actuellement toujours en cours..

On en parle souvent. Elle comprend ma réaction. J'essaye de lui pardonner. Mais je ne cesse d'y penser..