Problème de libido ou problème tout court?

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 20 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2021
-
Messages postés
3363
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
2 juin 2021
-

Bonjour à tous et à toutes.

 

Je vous écris aujourd'hui pour avoir vos opinions face à ma situation.

 

Je suis en relation avec mon copain depuis maintenant 7 mois. Il y a deux mois, nous avons décidé d'habiter ensemble, sous prétexte qu'avec le CoronaVirus, les villes vont être fermées et/ou avec pleins de restrictions. Bref, j'ai quitté mon emplois et j'habite maintenant chez lui ...

 

Le problème est que je ne sais pas quoi faire. Je ne me sens pas appréciée en tant que petite amie, ni désirée : Avant, on le faisait 2x par jour. Maintenant, après une semaine sans l'avoir fait, il trouve une excuse pour ne pas le faire. Il dit qu'il n'a pas de libido à cause de sa dépression OU bien que son engin est sensible. Par contre, il a de la libido lorsque nous abordons le fait qu'il puisse aller voir ailleurs et/ou faire un trip à trois. Donc, je me dis que c'est moi le problème. Il s'est peut-être lassé de moi sexuellement parlant? Il n'a pas le courage de le dire?

 

Sinon, au niveau affection, depuis le début, il me repousse. Par exemple, nous attendions en file et j'ai décidé de le prendre par la main et de l'embrasser. Il m'a repoussé en disant que j'allais rendre les autres filles jalouses. Cela m'a vraiment blessée. Il a dit plus tard que c'était une blague, MAIS que ça l'a rendu mal à l'aise. Depuis, je ne le touche plus en public.

 

Lorsqu'on est seul, il me repousse aussi. Il ne veut pas que je le touche, il dit que je prend son espace vital, qu'il veut sa bulle, que je suis un chien de poche, me dis que je suis tannante, ou me repousse avec son non verbal.

 

Je lui ai dit que je n'étais pas sa copine, mais bien une amie. Il m'a dit que non, qu'il m'aimait (et dans ses yeux oui, je peux voir de l'amour (c'est le plus étrange)) et qu'il allait faire des efforts pour être plus démonstratif. Résultat : Il se laisse faire au niveau calins.

 

Honnêtement, ça me dégoûte, car je vois clairement qu'il n'en n'a pas envie. Je me détache donc de lui, lui laisse son ''espace vital'' et je suis beaucoup moins démonstrative. Il s'en rend alors compte et me demande ce que j'ai... Je lui dit tout ce que je viens de vous dire, mes incompréhensions et tout... Lui il me dit qu'il s'excuse, qu'il m'aime, que ce n'est pas ce que je pense, que je pense TROP, que je ne vies pas dans le présent (parce qu'en plus de ça, il m'a dit qu'on ne sait jamais, un jour il m'aime mais cela peut changer, de profiter de ce que j'ai au lieu d'avoir peur de le perdre)... 

 

Je ne comprend pas ce genre d'amour. Ça me rend frustrée, dingo, ça m'enlève ma confiance en moi à force de me faire toujours dire non pour quoi que ce soit. Pourtant, je l'ai averti que si ça continue je m'en irai... Il me répond que ça le rendrait malheureux, mais je ne comprend tout simplement pas!! Il me semble que si il ne m'aimerait pas, ce serait plus simple de dire, ok, tu peux t'en aller, que de faire du cinéma?? Non? ... Est-ce vraiment dû à une dépression tout ça ou bien il ne sait tout simplement pas ce qu'il veut?

 

Je m'en vais ou je reste? Je fais quoi? Tellement que je ne suis pas comblée au niveau amoureux et sex, je pense même me trouver un amant. Mais à quoi ça servirait, anyway? J'ai vraiment besoin d'y voir plus clair...

 

Merci pour votre aide!!

A voir également:

2 réponses

Messages postés
3363
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
2 juin 2021
609

Bonjour,

 

"Tellement que je ne suis pas comblée au niveau amoureux et sex"

Tout couple doit trouver son équilibre s'il veut perdurer.

Sois au clair sur le fait de l'aimer lui ou ce qu'il pourrait être selon toi.

 

Concernant les anecdotes que tu montres sur les signes d'affection, sache que nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes choses au même degré. Peut-être que son éducation l'amène à ne pas apprécier les démonstrations ne publique (comme les japonais apr exemple). Et peut-être n'es-tu du coup pas sensible à d'autres signes d'attention qu'il te manifeste. Tout ça ne se devine pas, ça s'explique en communiquant.

 

Enfin : "Il dit qu'il n'a pas de libido à cause de sa dépression"

Diagnostiquée la dépression ? Car il s'agit d'une maladie réelle, qui doit être diagnostiquée par un médecin et qui ne se guérit pas "en ayant envie de vivre" mais bel et bien en suivant un traitement.

Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 20 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2021
2

Tu as complètement raison. Il est vrai que les japonais sont plus réservés en public, c'est culturel. Il en va de même pour mon copain j'imagine.

 

Je vais tenter d'être plus sensible aux signes d'attention qu'il me manifeste. On verra ce que ça donne :) .

 

Oui, pour la dépression. Mais il n'est pas traité pour. C'est ce qui rend le tout difficile. Un jour à la fois comme on dit. Je vais peut-être réussir à le convaincre de faire les démarches pour avoir un traitement.

Messages postés
3363
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
2 juin 2021
609

"Oui, pour la dépression. Mais il n'est pas traité pour."

S'il n'y a pas de honte à soigner une gastro avec des médicaments, il n'y en a pas non-plus à soigner une dépression (qui a un impact physique sur la chimie du cerveau) avec des médicaments non-plus. Et les effets secondaires sont à mettre en balance avec les années de souffrances psychologiques et les impacts réels (difficultés dans le couple, au boulot qui peiuvent mener à la séparation d'un couple aurait pu être très heureux ou la perte d'emploi avec les ennuis financiers qui l'accompagnent...)

 

"Je vais tenter d'être plus sensible aux signes d'attention qu'il me manifeste."

Plus qu'y être attentive, il faut parvenir à en discuter. Lui demander s'il y a selon lui des manifestations de tendresse qu'il émet envers toi auxquelles tu n'es pas sensible, par exemple. Et une fois qu'il se sera exprimé sur le sujet, tu devrais plus aisément pouvoir aborder ta vision des choses. Evite d'être accusatrice dans tes formulations (le "je" à la place du "tu" aide bien notamment)