Comment prenez-vous cette phrase.....

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
J'ai dit à mon homme qu'à part la vie qu'on à avec les enfants (et c'est beaucoup) on a pas grands chose en commun. il ne supporte pas mes styles de musiques, de films, nous n'avons pas d'amis,de couple de connaissance en communs avec qui on pourrait partager des sorties, repas etc... A part mes cousines et mon père quand même.... Ca l'a vexé !!!!! Qu'en pensez-vous ?????
A voir également:

26 réponses


quel dommage vous n'allez pas finir comme dans le film le chat ???


Le problème n'est pas d'aimer ou de détester, mais d'accepter les choses différentes de la personnes qu'on aime, je ne demande pas si sa va dans votre couple mais comment faire aimer les petites choses de la vie à son homme a part les enfants que cela soit que les enfants.......

Mais Annick, ne vous inquiétez pas !!!! nous nous aimons !!! la seule chose qu'il souhaite et c'est d'être avec moi et personnes d'autres ! nous connaissons nos amis mais nous ne faisons pas grand chose ensemble car il n'en a pas envie. c'est pour celà que je lui est dit que nous n'avions pas grand chose en commun et ce que je ne comprenais pas c'est que ca l'avait vexé alors qu'il n'y avait rien de grave !!!! Cela ne sert a rien de rentrer dans une polémique sentimentale qui n'a aucun sens.....

justement essayé de partager vos passions, vos goûts faites des choses ensemble, et surtout parler deja pense a ce qui t'a plû chez lui quand tu l'as connu, tu avais des points communs avec lui ce n'est pas un hasard que vous êtes ensemble donc travaillez dessus et faites le point je suis sure que vous allez vous retrouver bisous


Malheureusement, et malheureuse, tu n'auras aucune réponse intelligente venant des femmes, qui, pour beaucoup confondent avis et intelligence. Alors, sache qu'il n'est pas utile que tu sois trop semblable à ton mari, mais que tu lui sois complémentaire. De plus, même Dieu a envoyé son Fils, car Il ne saurait avoir une fille, puisque la femme est née pour l'homme. Amen et amen.

D'accord Danièle, je fais une exception pour toi...et je pardonne ta jeunesse...