Affection, attention, tendresse..

ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022 - 15 oct. 2019 à 14:01
ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022 - 17 oct. 2019 à 09:34

Bonjour. Alors voilà je suis en couple depuis deux mois avec une femme que j'aime vraiment beaucoup. Le soucis qui me tracasse c'est par rapport a l'attention ou l'affection. Moi qui suis très porté sur les câlins et bisous, elle pas du tout.. En fait elle aime pas les bisous les câlins, les seuls fois où j en ai, dans le coup c'est quand on fait l'amour, ce qui reste rare. Même quand on se vois le matin où n'importe quand elle ne prendra pas cette initiative d'en faire. Et puis elle sais en plus que je fait des efforts a ne pas la coller, mais ca devrai etre 50\50 sur les efforts, vous ne croyez pas ? Même si je sais que on ne peux pas forcer quelqu'un qui ve veux pas.. Le pirepour elle, c'est dehors où au boulot. Ca je peux comprendre encore.. Mais elle a trois enfants et même si son dernier est très câlins, toujours collé a elle, parfois ca la saoule elle se sent envahis mais elle lui fait souvent des bisous ou elle le prend dans les bras quand même. Alors ce n'est pas de la jalousie que je ressens car c'est son enfant, mais dans ce cas là je ne pense pas qu'elle déteste l'affection autant qu'elle le dis alors. C'est un peu critique pour moi car même quand on dors ensemble, elle pose sa tête sur mon torse, elle aime que je la caresse et tout après, mais elle ne me touche pas. Enfin voilà le problème en gros, je pense que c'est plus facile d'être dans son cas plutôt que dans le miens car quand on ne veux pas d'affection, on peux ne pas en donner et etre distant quand on en reçois trop. Alors que quand on en veux, et que la personne en face n'en veux pas, on ne peux pas en recevoir ou en donner donc ca fait quand même plus mal. Dans tout les cas c'est une femme avec qui je me suis lier d'amitié depuis 4 ans, que j'aime vraiment beaucoup et a qui j'ai promis que je ne l'abandonnerai pas même si on venait a ne plus etre ensemble. A mes yeux elle est tout pour moi, mais j'ai peur qu'avec le temps sans affection, mes sentiments ils partent. J'aimerai avoir vos avis, si quelqu'un est dans cette situation, ou alors si ya une solution a ca. Merci. 

1 réponse

Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 862
15 oct. 2019 à 16:45

Bonjour,

 

En erffet, si vous n'arrivez pas à trouver un équilibre satisfaisant pour vous deux, votre couple est voué à l'échec à plus ou moins long terme.

Prenez tous les deux le temps d'en parler. Tous les deux. idéalement, invite-la d'abord à s'exprimer à ce sujet. A cette occasion, pratique l'écoute active : ne suppose rien, demande des précisions quand c'est nécessaire. Et retiens ton envie de prendre la parole pour autre-chose, même pour te défendre.

 

Quand elle se sera exprimée, elle sera bien plus disponible pour écouter et comprendre ton point de vue car elle aura pu exposer le siens.

A ce moment-là, sois objectif (pas de "tu ne me fais jamais de câlins ou de bisous", mais "tu ne m'en fais qu'en de rares occasions comme celle-ci (et tu donnes un exemple)).

Evite également d'être accusateur : ce n'est pas "elle ne t'aime pas autant que toi", mais "tu ne reçois pas ce que tu ressens comme des preuves d'amour, et ça te rend triste".

Comme le suggère l'exemple, être objectif ça ne se limite pas à décrire les faits, mais tes émotions qui en découlent.

 

Garde en tête que vous n'avez pas la même interprétation des choses et que tu ignores avec quels "filtres" elle voit le monde. Le but va être les lui faire décrire.

 

Si malgré cela vous n'arrivez pas à trouver un équilibre, il vaudra mieux rompre "à l'amiable" plutôt que d'attendre que ça dégénère. Tu pourras ainsi tenir ta promesse.

 

Et un conseil : évite les calculs d'apothicaire "ca devrai etre 50\50 sur les efforts". En amour on donne ce qu'on veut bien donner sans attendre compensation en retour. L'autre n'a aucune obligation de rendre la monnaie de la pièce. Mais le corrolaire, c'est que si c'est à sens unique malgré des avertissements et une communication, il faut aller voir ailleurs.

2
ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022
16 oct. 2019 à 10:55

Salut. Merci à toi pour ta réponse. Alors on en a déjà parler, par message car je sais que je ne pourrai pas lui en parler en face. Parfois on se prend la tête pour des futilités, elle en fait trop et jusqu'à maintenant je suis toujours revenu vers elle. Mais je sais que si je ne reviens pas c'est le genre de femme à ne pas revenir et que si ça se passe mal, elle ne sera pas du genre à me forcer de rester. Pour ce qui est de la tendresse, elle m'a dis que le trois quart du temps elle en fera pas, même si pour moi c'est plus que le trois quart. Bien sûr je ne lui dis pas des choses comme "tu m'aime moins" ou ça devrai être "50/50". Elle m'a dis elle même par contre que je fait des efforts à pas trop la coller. Je lui ai dis "oui mais c'est dur" et puis voilà. Libre à elle effectivement d'arranger ça. Mais si elle n'aime pas ça, elle n'aime pas ça et ça ne changera pas je pense. Hier soir j'étais avec son fils de deux ans, je le gardais et en visio quand je l'ai appelé, elle lui a dis "maman quand elle rentre elle te fera pleins de câlins, et pleins de bisous". J'ai eu l'impression qu'elle a dis ça devant moi comme pour me narguer un peu en fait. Je me sens un peu délaissé, pas parce que ya ses fils, mais même quand on est que tout les deux, y'a rien. Alors je verrai par la suite comment elle se comporte. Un autre détails, les trois fois où on a fait une soirée avec un peu d'alcool dans le sang, en allant dans le lit j'ai eu l'impression qu'elle était plus "ouverte" enfin avec la fatigue et l'alcool, c'est trois fois où elle avait envi de moi, elle m'embrassais etc. Mais ajun, c'est des moments assez rare. Et dans la vie de tout les jours, c'est le vide. J'ai vraiment l'impression de ne pas être en couple en fait mais juste que je dois veiller sur elle. Elle m'a dis aussi que le fait qu'elle me donne pas d'affection ne veux pas dire qu'elle m'aime pas. Ca fait 4 ans que je l'aime beaucoup, un bon moment que je suis amoureux, elle aussi, j'ai galeerer à l'avoir, même si j'ai eu d'autres relations entre temps parce qu'avec elle ça ne se faisait pas, pour diverses raisons, le jour où elle m'a embrasser et donc qu'on a été en couple officiellement, je me suis sentit vraiment heureux et amoureux. C'est la seule que j'ai aimé autant jusqu'à maintenant. Et le fait de lui dire que je préfère arrêter, ça va me mettre mal je sais mais elle va sûrement mal le prendre si je lui dis le pourquoi du comment. Elle va me dire "je t'avais prévenu que j'étais pas affective". Je le savais, mais pas à ce point la.. 

0
Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 862
16 oct. 2019 à 14:18

Bonjour,

 

"Bien sûr je ne lui dis pas des choses comme "tu m'aime moins" ou ça devrai être "50/50""

En effet, ce ne serait pas une bonne idée de lui dire, mais là où je voulais en venir, c'est que tu le penses. Et c'est le signe que tu es dans une mauvaise situation...

 

A te lire, j'ai l'impression que :

De ton côté, comme tu le dis : "tu as galéré à l'avoir", j'en interprète que tu as et fait beaucoup de sacrifices personnels pour ce faire. Probablement beaucoup trop.

De son côté, elle a la belle vie. Je choisis volontairement des mots choquants : elle a un gentil chien-chien prêt à faire le beau quand elle désire et quise satisfait des quelques nonos qu'elle lui jette à ronger quand il lui sied...

 

Donc une relation extrêmement déséquilibrée où tu as sacrifié jusqu'au respect de toi-même - et comment attendre des autres qu'ils nous respectent quand on ne le fait déjà pas pour toi - alors qu'elle n'a aucun effort à fournir et n'en fournit d'ailleurs que fort peu. J'ai l'impression qu'elle est avec toi par défaut, voire pire : par pitié, et la désillusion risque d'être grande quand elle aura trouvé mieux...

Dans le meilleur des cas il y a fort à parier que tu vas t'épuiser dans cette relation et que ça va mal finir.

 

Toujours selon moi il est urgent que tu prennes un peu de recul sur toi-même et ta situation. Tu ne te suffis pas à toi-même et en deviens un "mendiant d'amour". c'est une position qui peut paraître très "romantique", l'amoureux qui se plie en 4 pour sa belle, mais , pour une femme, rien n'est moins séduisant qu'un homme rampant devant le piédestal sur lequel il l'a mise.

Trouves ce qui t'apporte réellement du bonheur sans devoir en attendre une contrepartie, consacres-y du temps. c'est le meilleur moyen de commencer à te reconstruire une belle confiance en toi. A la longue, tu réaliseras que tu n'as besoin de personne pour être heureux car tu as les moyen d'y parvenir seul. Tu ne seras alors plus un mendiant de l'amour, mais l'égal de tes partenaires, qui du statut de Déesse méprisante passeront au statu de femme comblée.

0
ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022
16 oct. 2019 à 16:51

Je comprend ce que tu veux me dire. Mais c'est particulier. Elle n'est pas avec moi par défaut ou parce que elle erpouve de la pitié, loins de la. C'est une femme particulière. C'est le genre de femme qui a eu des relations, des mecs avec qui elle se lançais sans forcément les aimer et qui pensais que si ça se passais mal, elle avais juste à terminer ses relation. Pour avoir moins mal. Elle n'eprouvais pas forcémentd de sentiments avec eux. Moi c'est différent, elle m'a toujours vu comme un ami et avec le temps elle n'a pas voulu se lancer parce que moi j'étais bloqué et pas forcément prêt à être ren couple, et parce qu'elle ne voulais vraiment pas me perdre. Elle pensais que si ça se passais pas bien en couple, je l'abandonnerai. Et l'abandon est comme une phobie pour elle. Comme pour moi un peu. Elle s'est sentit plus à l'aise quand je lui ai dis que je l abandonnerai pas même si on venais à se séparer. Et on se fait entièrement confiance sur la fidélité. Elle a un lourd passé, et déjà qu'elle n'a pas confiance en elle, en plus de ça elle pensais au début que je me lasserai vite d'elle sauf qu'elle vois que je me lasse pas, c'est tout l'inverse. Elle pensais qu'elle n'était pas faite pour être en couple non plus. Mais elle a eu confiance en moi, elle l'a toujours et c'est pour ça qu'elle s'est décidée à se lancer avec moi. Seulement le problème de l'affection est un peu à part je pense. Elle en donne à ses enfants mais pas avec son homme, c'est du au manque de confiance je pense et elle n'aura jamais confiance en elle. Je pense ça car on fait l'amour dans le noir ou alors quand elle prend sa douche elle met une serviette enfin elle ne laisse personne voir son corps. Mais le manque d'affection viens de l'éducation il paraît. Sa mère ne l'était pas forcément. Je me souviens par contre que ma mère ne l'était pas spécialement aussi mais j'ai toujours été attiré par cette affection. Peut être du fait que j'ai eu ma première copine à 20 ans. Je ne sais pas. Je pense que je vais rester distant d'elle, sans l'abandonner mais lui donner autant d'affection qu'elle. C'est à dire casiment pas. Je vais juste me forcer à ne pas la toucher quand on dors ensemble ou ne pas lui faire de bisous ou de calins. Sois ça lui manquera même si j'en doute, sois elle va être contente et on vivra comme des amis, étant donné que j'ai cette impression. 

0
Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 862 > ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022
16 oct. 2019 à 18:55

Dans ce cas, si elle tient vraiment à toi, vous devriez faire une thérapie de couple. Car ce dernier est en danger.

0
ssbroly Messages postés 966 Date d'inscription mercredi 2 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 février 2022
16 oct. 2019 à 18:58

J'y ai pensé mais c'est justement impensable, dans le sens où si je lui en parles de ça, on va se prendre la tête. 

0