Pulsions de violence à cause d'une trop grande excitation - causes potentielles

Signaler
-
Messages postés
95647
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 juillet 2020
-

Bonjour,

On m'a conseillé de poster mon topic ici, alors voilà. je m'adresse à vous parce que je suis face à un problème qui me taraude. 

je suis amoureuse d'un garçon avec qui je suis depuis près de trois ans et tout se passe au mieux, avec des scènes de ménage bruyantes, mais jamais rien de vraiment problématique. 
nous avons des relations sexuelles régulières, et ne nous forçons à rien. 
simplement, je remarque que mon comportement sexuel pourrait être gênant à l'avenir si je ne peux pas me contrôler. je m'explique : 
tout d'abord, j'ai une forme absurde de méfiance, de crainte, avant un acte, comme si malgré l'envie, je redoutais ce qui allait suivre. en général, je m'impose quand même de continuer et cela me plaît, une fois le sentiment de redoute passé. ma moitié ne m'a jamais contrainte, forcée ou violentée, mais j'ai toujours peur que cela ne me plaise pas. 
ensuite, vient mon vrai problème : lorsque je suis excitée, je le suis beaucoup (trop), et j'ai envie d'être violente; comme si tout le  désir que je ressens ne pouvait pas uniquement s'exprimer par de la douceur, parce que trop important, j'ai une envie de faire mal. de mordre, griffer, frapper, bref, de faire sortir ce désir qui me tord le ventre. et ça me fait peur. je n'arrive pas à le contenir, je suis trop excitée et je ne sais pas comment gérer ce surplus de désir. j'ai besoin que ça s'arrête comme si j'allais exploser.

nous avons eu des relations BDSM auparavant, mais là ce n'est pas pareil. ce n'est pas du consentement que je cherche,j'ai  l'impression, mais un exorcisme du désir qui m'habite, je veux qu'il cesse, que mon partenaire en ait envie lui ou non. et je veux le voir souffrir, l'utiliser à mes fins, lui faire mal.


bien évidemment, je réprime ces envies aussi sec, je ne cautionne pas la violence, je l'aime terriblement, et jamais je ne peux m'imaginer lui faire du mal...

j'ai été victime de violents abus sexuels pendant plusieurs heures il y a maintenant un an, mon compagnon le sait. je ne sais pas si les deux sont réellement en lien, je ne n'ai pas la sensation d'avoir été autant traumatisée par cet épisode...bien la semaine qui ait suivi cet événement ait été terrible pour moi, avec courbatures, tremblements, refus de me faire toucher. c'est vite passé, pfiou, oublié. mais je ne peux pas m'empêcher de me dire que j'ai des espèces de pulsions de " calquer" ce qui m'est arrivé. 

est-ce que l'excitation sexuelle peut mener à un comportement violent ? est-ce que c'est une chose qui a déjà été rapportée ? peut-on être tellement excitée que le désir " déborde "? quelles sont les solutions pour que cela passe en ce cas ? 


ou sont-ce des suites des séquelles? 

 

ou est-ce les deux ? est-ce que je risque de d'exploser si je ne fais rien? est-ce que je pourrais lui faire du mal sans m'en rendre compte ? 

je n'ose pas lui en parler ...

bien évidement, j'essaierai d'en parler à un professionnel si mes pulsions ne se calment pas et qu'elles deviennent incontrôlables, cela va de soi. pour le moment les refouler n'est pas contraignant. mais j'ai peur que cela puisse le devenir. 
merci de m'avoir lue.

A voir également:

2 réponses

Messages postés
16196
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
1 502

Bonsoir XanLin667

Tout comportement et notamment dans notre sexualité doit pouvoir être maîtrisé. Maîtrisé ne veux pas dire seulement savoir canaliser, mais aussi remettre la chose à sa juste place sans en souffrir pour autant.

Toi, cela te pose sérieusement problème donc forcément de la souffrance avouée ou refoulée.

Vous avez ou aviez des relations BDSM, peut-être qu'il y a une envie en toi d'aller plus loin encore.

L'envie sexuelle, l'excitation à outrance, le désir d'assouvir ses fantasmes peut parfois nous mener à nous interroger sur soi, sur ce qui se passe en soi, pourquoi, mais normalement, on a pas peur de perdre le contrôle comme tu sembles en avoir peur. Alors à mon avis, tu devrais en parler avec un professionnel de santé.

Et si cet envie de faire mal en même que de prendre un énorme plaisir dans l'acte sexuel serait le fait de ce viol ?

Tu ne refoules pas la sexualité, mais inconsciemment peut-être, tu voudrais te venger des hommes, d'avoir subi ce viol.

Ou, cela était déjà le cas avant. 

Messages postés
95647
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 juillet 2020
95

Hello,

Merci à Lekabilien qui me rejoint donc :

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-2438359-excitation-conduisant-a-des-pulsions-violentes#2


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
16196
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
1 502

Bonjour Andy31200

Mais, pourquoi merci ?

Tout à été déjà dit par le docteur Pierrick Hordé et toi même que je viens de lire. 

Il est clair que cette jeune femme devrait chercher et trouver des réponses à certaines de ses interrogations, mettre de l'ordre dans ce qui doit rester fantasmes et ce qui peut être une pratique, sans que l'inassouvi ne devienne un problème.

Rien n'est interdit et sans limite tant que cela est partagé. Cela devient problématique si cela se fait par pulsions de l'un (l'une) et subit par l'autre, ce qui pourrait advenir dans ce couple. 

Messages postés
95647
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 juillet 2020
95

Evidement Lekab mais merci pour ta réponse qui confirme nos conseils car j'avais conseillé à notre amie de poster aussi ici, et bonne fête


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte