Perte d’envie

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 15 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 février 2020
-
Messages postés
2986
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 octobre 2020
-

Bonjour

 

Je suis mariée et j'ai 2 enfants

mon marie a besoin de faire un rapport une fois par mois

il a vecu beaucoup des difficultés dans sa vie et il a perdu son père à l'âge de 3 ans

toujours de stress 

c'est normal?

2 réponses

Messages postés
2986
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 octobre 2020
410

Bonjour,

 

Autant sur ce forum, pris par les sentiments, certains nous pondent des pavés indémélables, autant là c'est court, mais indémélable quand même...

 

Qui est concerné par la perte d'envie ? Vous ? Votre mari ?

Une fois par mois, impossible de déterminer si c'ets trop ou pas assez pour vous...

"toujours de stress", ça ne veut rien dire et on ne peut encore une fois que supposer le rapport avec le reste.

 

Vous ne maîtrisez peut-être pas le français, mais si vous voulez une aide efficace il faut d'abord être capable de vous faire comprendre.

 

Prenez le temps d'écrire tout ce qui est nécessaire à la compréhension.

Bien que le sujet ne s'y prête pas, vous pouvez même vous faire aider à rédiger votre question si nécessaire...

Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 15 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 février 2020

Oui je suis un Arabe

 

Je m'excuse pour mon langage discret et j'espère que vous pourrez m'aider autant que possible

Mon mari souffre d'une réticence à avoir des relations sexuelles et je demande la raison

Il veut avoir des relations sexuelles toutes les deux ou trois semaines

Il est également absent de chez lui en raison de son travail

Il n'a aucune relation avec d'autres femmes

Comment pouvons-nous résoudre ce problème

Messages postés
2986
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 octobre 2020
410

Bonjour,

 

Donc je lis entre les lignes qu'il a toujours eu à peu près ce rythme d'une fois toutes les 2 à 3 semaines et qu'il n'a pas brutalement chuté de manière inexpliquée.

 

Le mieux que vous puissiez faire, c'est de créer un climat propice à la communication. Pour cela, quelques conseils :

 

Lorsqu'il s'exprime, réfléchissez bien à vos réactions : votre parole doit servir un but, pas satisfaire une envie immédiate ou votre égo.

Un exemple ne vous cocnernant pas forcément : éviter le "non je ne fais pas l'amour à la demande", alors que vous en avez envie mais que monsieur vous a fait mariner.

 

De même, essayez de repérer lorsque vous déduisez ou supposez quelque-chose à partir de ce qu'il vous dit et plutôt que d'en rester là, demandez-lui de préciser ce qu'il vient de dire.

On n'associe pas tous la même gravité ou les mêmes sentiments à une même phrase prononcée de la même manière. Le seul moyen de corriger ça, c'est en invitant l'autre à exprimer son interprétation.

 

Lorsqu'il parle, vous aurez probablement envie d'exprimer votre propre ressenti. Le plus malin est de garder ça en réserve tant que lui s'exprime. Ne le coupez que pour lui faire détailler les choses. Une fois qu'il aura pu pleinement s'exprimer, il sera bien plus disponible pour écouter ce que vous avez à dire.

 

Lorsque vous vous exprimez, veillez à ne pas être accusatrice et à bien exprimer vos sentiments : pas de "tu ne me fais pas assez l'amour", mais plutôt "Nous ne faisons pas assez souvent l'amour selon moi, j'ai peur que tu ne me trouves pas attirante"

 

De manière générale, créez un climat de confiance, qui l'invitera à s'exprimer plutôt que de l'interroger.Comme ça, si l'interrogatoire doit tomber malgré tout, ça se passera bien mieux.

 

Si une bonne communication sans freins s'installe entre vous, vous pourrez mieux savoir ce qu'il en est, et décider ensemble.

Si vous parvenez à trouver une solution satisfaisante tant mieux, sinon l'un ou l'autre devra faire un compromis... autrement cela peu amener votre couple à la sépration.