Mon copain est jaloux

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 20 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2021
-
Messages postés
15828
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
-

Bonjour, Je suis une fille de 20 ans et depuis 1 mois je suis avec mon copain. Nous faisons tout deux des études d'audiovisuel classe découverte des métiers. Cette formation inclut des personnes de tous niveaux passant par les débutants et allant jusqu'au pro.
 

Tout le monde peut y entrer. Mon copain lui a déjà fait 2 ans de montage, il est calé sur les choses technique mais en revanche n'a pas de créativité. Pour ma part, c'est le contraire. Quand nous dessinons j'observe qu'il n'a pas d'idée et que moi j'arrive à créer plein de choses qui sorte de ma tête, j'ai fait 2 ans de com auparavant donc je gère aussi Photoshop.

 

Il m'a souvent dit que j'avais la tchatche avec les gens et une espèce "d'aura" alors que lui ne parlait pas, il m'a même demandé si ça me gênait qu'il ne parle pas trop dans les groupes (je lui ai dit qu'évidement ça n’avait aucune importance). Ce dernier à un réseau et tourne déjà des clips, il y a deux semaines il m'a demandé de faire du repérage de lieu pour un client danseur, vue qu’il ne savait pas ce que le client voulait et que pour trouver des lieux je dois savoir ce qu’il veut, je lui ai dit de me fournir son numéro et là, il a piqué une crise en me disant "non c'est mon projet c'est moi qui gère, je ne veux pas être dans l'ombre, je ne veux pas que tu aies de contact avec lui" niveau leadership et organisation il a du mal.

 

Je pense qu'il a peur que le client se dirige vers moi pour les infos et mon copain se sentirait "humilié"   Pour chaque projet il ne veut pas qu'on sache que "j'existe" en gros, il veut s'attiré les louanges des autres et à peur que si les autres me vois, qu’il me préfère à lui.

 

Et il se prendrait un coup à l’égo (de son point de vue) Bref, je passe à côté un DAEU littéraire donc je ne peux pas m'investir dans des projets, mais étant une personne indépendante et ambitieuse, je pense le quitté car je ne supporte pas d'être tue ainsi, je ne m'occupe plus de ses projets et je me focalise sur les miens. J'ai refusé donc de trouver ses lieux pour les tournages et c'était soit il accepte que je fasse mon travail et qu’il soigne ses blessures égoïque soit aurevoir.

 

Car je n'imagine pas lorsque je vais mettre en pratique mes projets (je vais entamer des formations afin d'apprendre à gérer des équipes, j’ai confiance en moi pour réaliser mes objectifs) puisque moi-même je souhaiterais produire des films sur YouTube avec une équipe. Je n'ai jamais aimé être dirigé et j'ai l'impression que mon conjoint est plus un boulet dans ma réussite car je sais qu'il tentera de saboter et de rentrer en compétition avec moi.

 

Ce qui est triste alors qu’un couple devrait se tirer vers le haut mutuellement (Je pratique du karaté depuis 3 ans) et même au lit il m'a dit "je n'ai pas l'habitude d'être dominé par une femme car je suis un homme" Croyance misogyne malgré lui, je souhaite que chacun soit égal et se sente lui-même, et on échange souvent les rôles. Je veux un conjoint avec qui je peux faire des projets et que l'on soit tous les deux leaders, bref, quelqu'un qui m'élève et pas qui me rabaisse.

 

Il me reproche aussi de m'en foutre de lui et de ne pas assez le rassurer, donc maintenant je le rassure mais j’ai l’impression d’être sa mère plus que sa copine. Il ne se remet jamais en question et se croit très souvent supérieur aux autres "les cadreurs cadrent mal, le producteur produisent mal" enfin bref, vous avez compris je pense, lui à 20 ans à un savoir supérieur ahah. Sa mère le survalorise ça en devient étouffant une personne comme ça, car il devient très dépendant de moi émotionnellement et à la maturité d’un enfant lorsque l’on discute. S'il ne se remet pas en question je pense le quitté … car je remarque que j’avance mieux seul qu’avec lui.

 

C'est très égoïste sa manière de penser, durant mes partiels il m'a fait la tête car je ne pouvais pas le voir puisque je travaillais. Il m'a dit aussi qu'il n'avait pas confiance en lui et qu'il est sûr que je vais le quitter car n'importe quel homme est mieux que lui. (J’ai des projets sportifs qui sont actuellement bloqués à cause du confinement, je fais une dépression depuis le début de l'année car mes parents ont divorcé et j'ai dû fuir de chez moi à cause de violence physique et moral, il n'y a plus d'activité sportif donc je suis seul chez moi dans mon appart, et nous les étudiant on se reçoit tout à la dernière minute on doit fournir un travail colossal pour le lendemain, je suis bloqué en pleine transition si vous voulez)

 

Enfin, qu'en pensez-vous ? j'ai déjà essayé de lui parler mais il est sur la défensive et reste sur ses positions. Sur quoi dois-je me focaliser ?

 

Je l’aime 

2 réponses

Messages postés
3298
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 mai 2021
581

Bonjour,

 

Si sa jalousie peut se comprendre : votre milieu est extrêmement concurrentiel, elle n'est pas admissible pour autant. Ne pouvant pas travailler en coopération avec lui et être reconnue pour ta participation, tu as bien fait de cesser. Jusque-là, rien de bien grave, des tas de gens peuvent s'aimer et être incapables de travailler correctement ensemble.

 

Pour le reste : "Je l’aime"

Demande-toi si c'est vraiment lui que tu aimes.

Ca ne fait qu'un mois que vous êtes ensemble, il est très improbable que tu puisses prétendre le connaître parfaitement en aussi peu de temps. Et c'est tout à fait normal, on est tous obligés d'en passer par là.

Je conçois les choses ainsi :

Notre perception des autres est un mélange d'une part de "réel" et d'une part "d'imaginaire". Au début, on ne peut avoir perçu que très peu du réel de la personne et on comble ce qui manque avec de l'imaginaire, composé à partir de stéréotypes, d'expériences passées et d'espoir que l'on a.

C'est avec le temps et la création d'une réelle intimité quotidienne que la part réelle prend en importance. C'est ainsi qu'on peut réaliser que l'autre ne correspond pas à ce qu'on attendait de lui et cesser d'en être amoureux.

 

Je reformule ma question précédente : est-tu amoureuse d'une chimère en partie imaginaire, ou es-tu bien amoureuse de ce qu'il est réellement, y compris ce que tu nous a décris plus haut ?

Messages postés
15828
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
215

Bonjour,

 

Personne ne peut l'ignorer, la situation actuelle des étudiants est complexe.

Elle est complexe aussi pour beaucoup d'autres, toutes catégories d'humains, d'où la nécessité de s'ouvrir aux autres et d'être solidaires.

 

Ton texte traduit essentiellement des reproches envers ton copain qui devient "conjoint". 

Ne penses-tu pas remettre les pieds sur terre pour mieux analyser ton fonctionnement ?

D'ailleurs, tu notes être en dépression, cela voudrait dire qu'un médecin psychiatre en aurait posé le diagnostic et qu'un travail personnel est en cours.

 

Tu notes,ici: "j'ai déjà essayé de lui parler mais il est sur la défensive et reste sur ses positions. Sur quoi dois-je me focaliser ? Je l’aime"

Il se défend à force d'être déconsidéré. Tu n'es pas son supérieur, il ne te doit rien et ne t'appartient pas...

Ton récit ne traduit à son égard, aucun sentiment d'amour.


--