Amoureuse de sa meilleure amie

Elodie - 5 mai 2021 à 19:09
Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
- 6 mai 2021 à 15:25

Bonjour, c'est bien la première fois que j'écris sur un forum... je me retrouve dans une impasse à l'aube de mes 30ans. 

Je suis lesbienne, me retrouve amoureuse d'une jeune femme normalement hétéro. Chaque détail à son importance.

Nous nous sommes rencontrés lors d'une formation et nous n'arrivons plus à nous quitter. Un vrai coup de foudre "amical" tant pour elle que pour moi. 

Seulement voilà, il y a quelques jours, lors d'une soirée arrosée, elle m'a dit qu'elle n'a jamais été attiré par une femme sauf que depuis le début elle a des envies de m'embrasser, elle rêve souvent que nous faisons l'amour, qu'elle a besoin de ma présence plus que tout et beaucoup d'autres phrases montrant des envies et des sentiments bien plus élevés que de l'amitié. Evidemment je lui ai dis que de mon côté j'avais aussi tout ces sentiments, avec plus de réserve qu'elle.

 

Cependant, elle m'affirme par la même occasion qu'elle ne peut rien faire de plus avec moi car elle aime son copain et que d'après elle c'est l'homme de sa vie (ils sont pacsé, maison etc). Hors, à chaque fois que nous nous voyons c'est ambiguë. Des regards intenses, le besoin de se toucher constamment, d'être très prêt l'une de l'autre et pour autant nous ne nous sommes jamais embrassé. Serait-elle polyamoureuse ? 

Je ne lui trouve aucun défaut, nous somme un duo qui nous pousse vers le haut, nous rigolons constamment, je ressens le bonheur, la joie et j'ai jamais été aussi heureuse que quand je passe des moments avec elle. Nous sommes bienveillantes et adorons nous faire plaisir. Mais je ressens au fond de la jalousie envers son copain, de la tristesse lorsqu'elle n'est pas là et me sens particulièrement vide lorsque nous nous quittons. J'ai essayé de rencontrer d'autre personne, impossible d'envisager quoi que ce soit, je suis complètement accro ! Malgré le temps qui passe, et la distance que nous essayons de respecter, impossible de passer à autre chose.

Nous n'avons jamais reparlé de nos envies mais je sens bien que de son côté cela ne s'estompe pas ou peu et qu'elle ne ferait pas tout capoter pour des sentiments qu'elle souhaite laisser de côtés. Je pense qu'elle en souffre tout autant que moi. Je ferais n'importe quoi pour la rendre heureuse, mais le fait d'être une fille et qu'elle soit rangée me font perdre tout espoir.

Je sens que si nous n'essayons rien ensemble, nous passons à côté d'une histoire idyllique et folle d'amour et de bienveillance, et cela me rend.. vide.

Mon principal défaut est que je n'arrive pas à laisser transparaître mes sentiments car j'ai trop peur de la perdre ou qu'elle ose mettre un frein à notre relation.
Je suis perdue car je préfère vivre malheureuse en amour et l'avoir toujours prêt de moi que de tenter de la perdre. Et des fois je me dis que si je l'embrasse peut-être elle ouvrira les yeux... 
En revanche, son principal défaut c'est qu'elle n'arrive pas à faire des choix, elle hésite tout le temps de tout ce qui peut causer la perte de notre relation. Une fois oui, une fois non, cela deviendrait l'enfer !

Bref, c'est bien la première fois que je me retrouve dans une impasse de ce genre, une situation incontrolable. Et dans ma tête je suis (évidemment) complètement perdue.

Si des personnes ont vécu des histoires similaires, je suis toute ouïe ! Que ça s'est bien terminé ou non, avoir des retours sur des personnes qui ont du mal à faire des choix, je suis preneuse ! :) 

A voir également:

2 réponses

Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
6 mai 2021 à 09:31

Bonjour,

 

Je vais te répondre en tant qu'homme hétérosexuel.

 

Je vis selon deux principales philosphies :

1) Une forme de stoïcisme : j'essaye d'identifier au mieux ce sur quoi j'ai un réel pouvoir d'agir, et ce sur quoi je ne peux pas agir. Ca évite de perdre du temps, de l'énergie et du moral à me battre contre des moulins. Cela étant dit, on peut vite renoncer en pensant comme ça, il faut donc être imaginatif. Ton amie est dans un couple sérieux ? Certes. La "norme" c'est le "couple monogame fidèle". Peut-être sont-ils ouvert à quelque-chose de moins classique : son compagnon pourrait accepter qu'elle t'ait comme amante ? Elle même pourra avoir besoin de t'avoir comme amante pour que son couple soit en équilibre ?

Si je ne trouve aps de solution imaginative, alors réaliser que je n'ai aps de pouvoir d'action m'aide à faire face à pas mal de désirs dévorants.

 

2) Une forme d'individualisme

Mon idéal est de pouvoir être heureux indépendamment des autres. Ca a plusieurs aspects paradoxaux. Le premier c'est que non ça n'est pas une philosophie misanthrope, bien au contraire : m'étant suffisant à moi-même, je peux alors prétendre être réellement gentil. N'ayant pas besoin d'acheter l'amour des autres, je me montre gentil envers qui je veux et en y prenant plaisir directement et pas en attendant autre-chose. Le deuxième c'est que ça me rend bien plus attirant et donc je peux choisir les personnes que je souhaite dans ma vie.

Ca me permet d'aller sans crainte informer quelqu'un qui m'attire que c'est le cas. Car si cette personne me repousse, je n'ai pas besoin d'elle et je sais que quelqu'un d'autre viendra prendra sa place plus tard.

 

Concernant le fait d'être réservé sur ses sentiments, j'estime que l'autre a besoin d'être correctement informé pour faire les bons choix.

"Je sens que si nous n'essayons rien ensemble, nous passons à côté d'une histoire idyllique et folle d'amour et de bienveillance"

Pour ma part je n'irais pas jusqu'à dire "je sais", mais c'est une possibilité et il serait dommage qu'elle ne puisse l'envisager par ignorance.

Et non les signes subtils ne sont pas nécessairement suffisants. Il est même possible que de ton côté tu sois victime d'un biais de confirmation et que les signes d'attrirance que tu vois sont amplifiés apr le fait que tu les recherches, et que ce faisant tu ne voies pas tous les énormes signaux contraires.

 

Moi dans ce acs-ci, je tenterais la séduction en affirmant de prime abord mon attirance pour qu'elle sache que je ne suis pas là innocemment, puis en jouant le jeu de la séduction (faire plutôt que dire). Si elle m'éconduit, je le respecte.

La peur d'être éconduit parlons-en d'ailleurs... Le risque existe, certes, mais dans la grande majorité des cas, si la personne s'éloigne c'est surtout pour ne pas te faire plus de mal. Aidé par mes principes philosophiques, si je souhaite maintenir une relation amicale, mon comportement le montrera et bien souvent elle reviendra. Et je me positionnerai comme un véritable ami et pas un prédateur caché. Elle sait déjà que je suis attiré, si elle change d'avis, elle saura le faire savoir.

Et si elle me rejette complètement, je sais être heureux sans elle et j'aurais au moins essayé.

1
Elodi-e
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 6 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2021

6 mai 2021 à 11:04

Merci pour ta réponse Arkanao !

En effet après avoir lu ce que tu m'as écris, elle n'arrive pas à se décider, elle est prise dans un espèce de confort avec son homme, et il est parfait d'après elle, pas de tromperies, pas de cachoteries, donc elle ne voit pas le quitter car elle est trop gentille aussi. 

Mais.. quand je lui ai dit qu'il fallait que je rencontre d'autres filles pour stoper mes sentiments à son égard elle se montre jalouse. Tout est confus. 

Pourquoi pas lui proposer d'être son amante oui, mais de son côté je crains qu'elle ne veuille pas lui faire de mal rien qu'en lui proposant ce genre de dilemme. Je ne sais comment lui proposer en lui la séduisant dans ce cas, car vous me disiez de séduire plutôt que dire... Mais comment ?

C'est égoïste à dire mais j'aimerai réellement entamer une vraie relation et ne pas être seulement une roue de secours derrière... Nous nous aimons, c'est indéniable, mais je crains que nous finissions par être frustrée de se voir sans pouvoir se toucher.

Après c'est vrai que si je n'essaie rien, je le regretterais surement toute ma vie. Pour rappel, c'est réellement la première fois que ça m'arrive, je suis quelqu'un de rangée et j'ai toujours réussi à contrôler mes sentiments ou en tout cas jusqu'à aujourd'hui. Notre relation est tellement forte, nous sommes obligés de nous toucher tout le temps même en mangeant, il faut que nous sommes proches. Quand nous passons du temps avec d'autres ami et que je ne suis pas avec elle, elle revient toujours pour passer le maximum de temps avec moi, des regards réguliers, des petits cadeaux et j'en passe.

Bref une relation parfaite dans les deux sens avec une grande frustrations de ne pas pouvoir être en couple. Pour infos, même après notre grande discussion et le fait qu'elle veuille qu'on soit amie elle rêve toujours de elle et moi en couple avec des fantasmes plus coquins les uns que les autres.

0
Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
6 mai 2021 à 15:25

Un conseil toutefois : quand tu penses une chose, pars du principe que c'est vrai et sois à l'affût de ce qui prouve le contraire. Ca t'évitera bien plus de déconvenues que de chercher des preuves que tu as raison.

 

A ce que tu nous décris d'elle, on peut tout aussi bien penser qu'elle éprouve un désir fort, mais il pourra très bien cessé sitôt qu'elle y aura goûté. Car elle dit bien qu'à côté elle est très heureuse dans son couple actuel et si la seule faille est une curiosité pour l'homosexualité (à priori pas si rare que ça chez les femmes) ça n'est peut-être pas suffisant pour le faire tomber.

 

"C'est égoïste à dire mais j'aimerai réellement entamer une vraie relation et ne pas être seulement une roue de secours derrière."

C'est surtout normal. Peu de monde te reprochera de chercher ton propre bonheur. J'estime que si ça devait détruire son couple ça sera son choix face à l'alternative que tu proposes, et la conséquence d'un manque qu'elle ressentirait dans ce couple (et donc autre-chose finirait bien par le chahuter)

0