Parti à 7 mois de grossesse

Ici - 27 juin 2021 à 09:44
 Ici - 28 juin 2021 à 16:42

Bonjour,

Je ne suis pas coutumière des forums, mais je me dis que cella peut m'aider de partager ça avec d'autres, j'ai pleinement conscience que dans la vie on rencontre plus dure moments qu'une rupture, et des dures moments j'en ai collectionnée énormément, habituellement je prend la vague de face, je prend le temps de réfléchir et trouve une solution, je suis du genre 

Mais avant je dois vous expliquer, comment je suis tomber amoureuse pour la première fois dans ma vie et dans mes realations de celui qui sera dans quelque semaine le pere absent a la naissance  de notre fille.

Après une relation de 8 ans chaotique, dans laquelle je mettais réfugié tres jeune (sortie du foyer familiale a 14 ans car "nous manquions de place") je me suis retrouvé célibataire avec un contrat d'apprentissage et 12000 e de dette, mon ex était partie avec mon livret A ma paie et sa correspondante russe, après 6 ans à payer seul l'entièreté des charges de notre appartement je lui ai dit que reprenant mes.etudes mes fond manquait et que javais besoin quil participe au foyer dans lequel il vivait, du cout il est parti, je my suis faite très vite ! 2 jours à pleurer et m'inquiéter et le 3ème cetait repartie négociation de salaire, modification du contrat d'apprentissage ect, ce qui me manquait cetait de la confiance en moi, je me sentais minable, l'aide, seule encore, alors quand un bellâtre est venu me chanter de jolies refrains je suis tomber immédiatement dans le panneau, jetait la plus belle, la plus forte et admirable.

Mais après quelques mois les paillettes sont parties il a cessé de travailler et je me suis rendu compte que mon compte se vidait plus vite que je le remplissais, je lai confronté et il est devenu physiquement violent, sauf que voyez vous jen ai vu dautre et la violence physique et la menace ne ma jamais fait peur, je la connais très bien et depuis longtemps, il ma fallut 2 jours pour réussir à le mettre dehors définitivement, malheureusement les crédits contacter en mon nom dans mon dos et la justice ne pouvant pas prouver que je ny suis pour rien je me retrouve interdit bancaire, de 60 h de travail semaine je me retrouve a 70, pas trop le choix mais le max que physiquement je peut tenir je suis en burn out et dépression avec un traitement lourd.

Et cest la quil arrive, cest le petit frère dun ami je le connais parfaitement bien, je le côtoie depuis des années, cest un babosse, il aime la vie de bohème et les choses simple, moi financierement je ne men sort pas et lui a besoin dune chambre, que je me propose de lui sous louer le temps de me remettre et quil desside de partir ailleurs, il est comme ca.

Mais voilà les semaines et les mois passent, et nous sommes toujours là, je voie ces amourettes et nous en parlons de colloc  a ami proche, il est mon opposé, je suis du genre droite et strict très exigeante avec moi-même, lui dou tranquil. Nos entourages se moquent en nous prêtant une relation amoureuse, on en rie ensemble et trouvons sa absurde, mais voilà dégât des eaux dans l'appartement et nous n'avons plus la chambre dans laquelle je dormait je rejoind le salon avec lui et y installe mon lit, les jours passent, notre complicité grandit, je me rend compte que contrairement à avant quand ces amies filles arrivent je me braque et reste attentive, il me faut peut de temps pour comprendre, merde je suis jalouse, et ce que ça révèle sur ce que je sens la qui pousse est pire dans ma tête, alors je décide de m'éloigner de rester distante, mais voilà ce qui devait arriver arriva, et on a commencer notre histoire.

Au bout de 1 an je tombe enceinte et cest une énorme surprise, puisque je suis considérée comme stérile après avoir vu énormément de médecin et que jamais de ma vie jaurais imaginer porter un enfant, et avait abandonner l'idée detre un jour une maman, il est fou de joie et moi d'inquiétude, je suis toujours interdit bancaire et ce pour encore bien 6 ans, il me rassure me réconforte et quand on a vu ensemble ce petit haricot dans mon ventre cetait évident, le plus beau cadeau que je n'avais jamais recu

Ca nest pas facil je me retrouve arrêté à 2 mois en.pathologique il ya trop de risque de fausse couche, et je suis trop malade mon corps ne supporte pas la grossesse et cetait une éventualité très forte au vu de ma petite santé

Les semaines passent et je vois des changements s'opérer chez mon babosse il coupe ces dreads prend un travail plus stable et me parle de passer le concours de la police, je suis choquer par toute ces infos et le soutien si cest ce quil veut après tout

Mon frère viens vivre quelques temps chez nous le temps de se remettre financierement, ils s'entendent très bien on le meme âge (nous avons 3 ans d'écart tout les 2 il dit que je suis sa cougar on en rigole souvent) mais la tout les soirs il reste avec mon frère, je me couche seul, me parle de moins en moins le covid n'aide en rien nous ne sortons plus, ces amis sont tout le temps la, tous les dimanches, tout ces repos, je sais que émotionnellement parlant la grossesse change la façon detre hormone et saut d'humeurs et je men suis rendu compte quand je me suis rendu compte que je pleurer parce que je ne retrouvais pas mon pinceaux à moutarde et que je suis rentré dans une collere noire parce que je site "tas pas vider le dentifrice comme y faut ça fait une bulle" 

Malgres l'effervescence autour de nous je me sentais très seul, comme sil était de plus en plus distant, j'essayais de lui parler mais rien à faire, "c'est les hormones" et arrive ce moment où il quitte notre chambre pour le canapé, il a une maladie qui attaque cest articulations, ça arrivait quil parte de la chambre pour pouvoir dormir, parce que le moindre mouvement que je fais dans le lit lui procure d'énormes douleurs, mais la au bout dune semaine je suis même prête à dormir par terre, il me dit non cest pas bon pour ta grossesse 

Cest le 21 juin fête se la musique covid parti en vacance nous organisons un repas dans le restaurant de mon frère, et assise à la table je réalise que autour de moi, ce sont ces amis, il ya ma belle sœur qui est une amie à moi oui mais mit appart elle, autour se cette table jai plus communiquer avec les serveurs que les invités, la ca a était un vide énorme jai regardé autour de moi et jai vu la place principale de la ville ou on habite, et je ny ai pas retrouvé mes repaires, et la population qui vie autour de nous, une bagarre a lieu à 50 m des policiers circulent en permanence des scooter a tout va avec ces jeune qui hurlent, pour la première fois en 5 ans jai eu la nostalgie de ma provence natal et de sa campagne son bon vivre, malgres toutes les difficultés connu, pour la première fois en 5 ans ma famille me manquais

On est rentré, on a faillit se faire agresser sur le chemin du retour, parce que "non je ne veut pas de shit mais cest gentil quand meme" immédiatement il se met sur le canapé et me souhaite bonne nuit, je pars me coucher et je ne parviens pas à dormir je regarde la fresque que jai peinte à ma fille sur le.mur de la chambre, et n'arrive plus a m'imaginer dans cette appartement, ou jai vu une personne ma quitter pour une autre, un garçons essayer de me.dominer par le violence, le plafond tomber sous le dégât des eaux

Cest a 7h que j'entends son réveil je me leve et le rejoind mais il ne parle presque pas, je commence mon petit ménage (ma routine pour palier à lennuie detre obliger de rester assise presque toute la journée) il se lève difficilement refuse son café et se plain de son travail, je lui explique quil est déjà en retard la 3ème fois en 2 semaines, il sen moque et part je ne suis pas contente de cette dispute, je lui envoie un message pour lui expliquer, en ce moment je le sens s'éloigner, et sa ne me plait pas, je lui explique que je me sens seul, que ça fait des semaines quil ne ma.pas prise par la main, quon ne cest pas poser lun contre lautre, quil me manque en somme et que je ne me sens plus bien dans cette ville, je ne my voie pas ellever ma fille, que la jaimerais retrouver une ambiance douce comme quand je vivais en Provence a la campagne, et surtout cet appartement que ça fait un bon 1 an que je ne peut plus voir, que mon devrait chercher quelque chose à nous 2 pour commencer de 0 avec notre fille

Et il me repond quil ne quittera jamais cette ville pour une autre région, quil fallait mieu en rester la parceq uon va droit dans le mur, par sms .... jessaie de comprendre la, lui dit que lon a du mal se comprendre que jattend quil rentre pour que lon parle, mais il dit que lon voie pas de la meme manière et que je serait mieux en provence, il a vu avec sa mère il va aller vivre chez elle, il ne la.pas.vu depuis 1 ans cette mère et surtout d'elle ne cest manifesté des 7 mois de la.grossesse il.ma.toijours dit quil ne.la.voulais pasndans la.vie de sa fille ... 5 min se sont écouler assise sur mon lit a lire et relire, des messages de ces amis ont commencer a arriver pour me dire qu ils étaient désolé de notre rupture ... je pause mon portable vais prendre ma douche, apparement nous venons de rompre, je lui dit quil ya eu un malentendu que nous devons parler, il ne sait pas ou il en est a besoins de réfléchir, les images me reviennent colle un défiler dans la tête toutes les.fois ou il a repoussé ma main ou je lui ai passé la main dans les cheveux et quil a écarté sa tête, ces soirs seul dans mon lit, le restaurant de la veille, assit à lautre bout de la table si loin, daccord je lui laisse le temps de réfléchir jai besoin d'air et je commence à paniquer pour peut-être rien, je fais ma valise et contre l'indication de mon médecin part faire les 2h de route qui me rammene chez ma mère, je lui dit que je le laisse réfléchir, en 1h ma vie est devenu une total anarchie 

Ces amis me disent quil a lair bien quil rie avec eux quil sort, mon frère qui est toujours avec lui me dit la même chose, quelle horrible mardi, le mercredi il ne me contacte pas je dois lui laisser de lair mais cest plus fort que moi, je lui envoi un msg, comme quoi jespere quil a passé une bonne journée quil va bien et que je lui laisse le temps pour que lon parle et la il me dit que la seul chose quil me demande cest de le laisser participer aux moments important de la vie de notre fille parce quil veut quand même la voir grandir

La je craque il refuse que lon se parle toujours toujours des sms, je nai pas 16 ans, je ne suis pas du genre a laisser filler sans me battre un minimums, je lui demande de m'appeler au nom de justement cet enfant que je porte, il me doit au moins une explication à défaut de se voir je veux au moins l'entendre de sa bouche

Il ne sait pas ou il en ai sil m'aime ou pas, je lui explique que je lui laisse le.temps quil me.manque et que je l'aime.que je suis désolé de ce que jai pu faire qui nous a mener la, que je ferais tout pour le retrouver. Ce sont mes sauts d'humeurs, il en a assez, et je serais plus heureuse sans lui apparement 

Je rappel que nous somme en juin et que depuis février je lui alité pour grossesse a risque et que mes seuls contacts avec l'extérieur se sont mes collègues de travail qui le demandent quand je reviens, et lui et mon frère qui visiblement a décider que chez moi était un hôtel pratique ou les assiettes se lavent seul

Je ne le prend pas en excuse du tout bien sur, je reconnais que jai était hirrassible et parfois méchante je ne me.reconnaissait pas par moment, mon sage-femme m'avais dit que cetait normale j'essayerai de le travailler

Il le dis qu il va réfléchir, jamais de ma vie je ne me suis ouverte à une personne comme a lui ce mercredi, je lui ai dit mes sentiments et a quelle point il a avait donné du sens à ma vie qui jusque la était froide et mécanique plus basé sur la survie que la vie, il ma dit "on va marche" on a raccrochée et silence radio, vendredi il ma appeler décision prise cest finit, je le savais ca ne ma même pas étonné, sa vie d'avant lui manque, la bohème

Ok je m'incline je nai rien dautre a faire après tout, il ne veut pas consulter de thérapeute avec moi, je ne vais pas lutter je ne.peux pas.le.forcer a m'aimer, je vais surment retourner définitivement dans ma provence apres la naissance de ma fille, la psychologue spécialisé dans les ruptures de grossesse ma dit que dans la plus part des cas de ce type, ils reviennent apres la naissance, cest un déni de paternité, moi je pense quil ne reviendra pas et je dois réapprendre à vivre et sans lui, jai ce petit haricot qui a poussé dans mon ventre, qui se sert de ma vessi comme un oreiller et qui de temps a autre me montre un petit pied, je ne dois penser plus qua ça, je nai aucune haine et rancoeur et je vais rester la plus possible en bon thermes avec lui, parce que je l'aime et parce que jai ce petit haricot, le plus dure cest que je le connais, il est très  très bel homme, il a en permanence une nuée de nana autour de lui je lai connu célibataire, il les fait tomber sans même sans rendre compte, et cest ça qui est le.plus dure a imaginer pour moi, il tombe amoureu aussi vite quil change de chanson dans sa playlist 

Mais jai eu besoin den parler ici parce que peut-être que dautre avant moi on connu ça, parce que d'autres vont le connaitre, parce que je nai personne a qui me confier, parce que dune région à l'autre je nai jamais plus laissé personne être mon ami et la seul a qui je peux me confier dort dans une tombe depuis 7 ans et javais besoin d'évacuer a des personnes qui pourront me répondent 

Merci infiniment de votre patience de ce petit moment d'écoute, excusez mon orthographe habituellement j'y fait plus attention mais jai commence à vous écrire a 4h du matin ... 

 

 

1 réponse

Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
28 juin 2021 à 16:41

Bonjour,

 

Je te souhaite bon courage car ta situation n'est pas facile.

On peut supposer qu'il a voulu essayer, mais qu'effectivement l'arrivée de cette fille et les dispositions qu'il estime nécessaires à prendre pour l'assumer ont été trop dures à gérer pour lui.

 

Pour la suite, notamment concernant ce que te dis la psychologue, prépare-toi au pire et tu pourras toujours acceuillir le meilleur si celui-ci se présente, ça me paraît en effet la démarche la plus sage à suivre.

0

Merci beaucoup pour votre reponse

0