Bébé en cours

Poupette0304 Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 20 février 2022 Statut Membre Dernière intervention 20 février 2022 - 20 févr. 2022 à 20:02
imagine7 Messages postés 19346 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 4 octobre 2022 - 24 févr. 2022 à 22:49

Coucou. Je suis une jeune fille de 25 ans en couple avec un homme de 50 ans papa d'un petit garçon de 9 ans. 
Nous sommes ensemble depuis mars 2021 et vivons ensemble depuis juin. (Je devais déménager dans une autre ville et il m'a proposé de m'installer avec lui)

Au début de notre relation, on a parlé de nos projets moi d'être maman et lui l'envie de faire des voyages et autres. On se donnait du temps. Sauf qu'en juillet dernier je suis tombée enceinte. Dans ma tête c'était évident, beaucoup trop tôt et j'étais pas prête. Il m'a demandé d'avorté et je l'ai fait. Ce qui ne m'a pas dérangé.

Après ce drame, notre relation reprends son court. Heureux avec son fils qui m'adore. On l'a 1/2 semaine. je décide de m'armer en préservatifs. (Pas de pilule car je me retrouve souvent avec des problèmes hormonaux grave donc le gyneco m'a déconseillé) et je lui dis à lui qu'il faudrait qu'on fasse attention. Mais malgré ça, aucunes précautions n'est prise. J'ai beau lui répéter à chaque début met un préservatif il ne me fait pas. D'autre fois je ne le disais pas tellement l'habitude d'avoir des relations sans protection s'était installée. 
Il y a une semaine j'ai un doute et je fais un test, et je suis enceinte. Les montagnes russes. Je lui en parle tout de suite et chacun de nous fuyons le sujet. Mais il va bien falloir en parler. Mes deux prochaines nuits de sommeil après cette nouvelle sont mouvementées je ne pense qu'à une chose mon bébé. Et là je me dis je ne peux pas avorter. Je lui en parle mais Mr fait la girouette. Aujourd'hui c'est "Je n'arrive pas à digérer" et le lendemain c'est "Chéri je te prends un rendez-vous d'urgence chez un médecin pour voir si l'embryon va bien" le lendemain c'est " Je ne veux pas tu dois avorter car ma famille pense que tu es une profiteuse". Malheureusement pendant l'une de nos discussions son fils nous a entendu et il a sauté de joie en disant c'est la meilleure nouvelle du monde. Qu'il veut tellement être grand frère et qu'il nous promet de s'occuper de lui comme son jouait préféré. Ahah.  Ensuite il a dit a son père qu'il trouvait méchant de sa part de ne pas vouloir cet enfant. Il a complètement disputé son père et disait qu'il sera de mon côté et qui si je pars il lui en voudrait de lui arracher ce bonheur.

Son petit est très mature et a pris le temps de me parler en me disant qu'il fera tout pour que son papa change d'avis et des mots réconfortant. Même si sa mère ne m'aime pas, je la remercie de lui avoir donné une aussi bonne éducation à ce bout de choux.

Maintenant, la situation se retourne contre moi alors que je ne voulais pas en parler quand l'enfant était dans les parages.

Après l'événement avec son fils on a plus eu de conversation ni rien. On ne se regarde plus on dort ensemble on ne se dit rien depuis 2jours. Cette situation m'attriste totalement car je suis sure que je veux garder cet enfant.

1 réponse

imagine7 Messages postés 19346 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 4 octobre 2022 229
Modifié le 26 févr. 2022 à 09:50

Bonjour

La situation a changé depuis que tu es venue sur le forum ?

Je retiens l'entente avec le fils. Sauf que c'est avec le père que tu vis...pour le moment.

Le gynécologue peut te parler d'autres solutions contraceptives.

Il y avait la possibilité que tu poses son preservatif (je décide de m'armer en préservatifs)

Cette personne n'est pas à ton écoute et n'en fait qu'à sa tête. La confiance semble ébranlée dans ce contexte.  

D'autre part, il n'a pas à te demander d'avorter, c'est toi et toi seule qui décides de ton corps.  Et là, ça fait déjà deux fois qu'il le demande.

Que va t-il te demander par la suite ?

Selon ton récit, cette personne n'a pas beaucoup de respect vis à vis de toi.

Ouvre les yeux pour réagir et...agir !

.

0