Entre le marteau et l'enclume...

FraiseandChips Messages postés 6 Date d'inscription mercredi 15 juin 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juillet 2022 - 25 juin 2022 à 10:27
FraiseandChips Messages postés 6 Date d'inscription mercredi 15 juin 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juillet 2022 - 1 juil. 2022 à 11:10

Bonjour .

Voilà ma situation aujourd'hui :

Je suis mariée depuis 2 ans, mais les relations entre ma maman et mon mari ont toujours été néfastes. Ma maman a toujours refusé mes fréquentations, encore plus qu'en celle-ci est devenue officielle. Pour vous dire, j'ai eu un mal fou à la convaincre de le rencontrer au moins une fois. Et elle a tellement été déplaisante qu'il n'a plus voulu la voir. De plus, elle a fait en sorte que nous soyons isolés de ma famille.  De sorte que les tantes, oncles,etc me disaient "On ne veut pas avoir de problème avec ta mère, alors on coupe les ponts ".

Dimanche, ma soeur aînée est décédée. 50 ans, une crise cardiaque dans son sommeil. C'est le deuxième enfant que ma mere perd, car min frère aîné est déjà décédé dans un accident de la route. Avec mon mari, nous nous sommes mobilisés et avons tout pris à notre charge : des démarches pour les funérailles jusqu'aux démarches administratives.  Je dois les terminer ce week-end ou début de semaine prochaine. Nous nous sommes occupés d'elle tous les jours : sorties, déjeuners à la maison,etc. Les funérailles étaient jeudi. 

Seulement hier, mon mari m'a dit stop, car nous sommes également très affectés de cette perte. Et ma maman ne comprend pas lorsque je lui ai demandé de nous laisser aussi un peu de répit. Je conçois qu'elle doit penser se retrouver seule,  que ça fait un vide pour une mère... mais mon mari me demande aussi d'avoir notre vie "à nous", ce qui se conçoit aussi très bien. Surtout qu'il pense qu'elle va vouloir s'incruster de plus en plus. D'ailleurs le 1er exemple s'est produit hier où à 18h30 elle s'est trouvée une excuse pour nous faire venir chez elle en catastrophe. Pour rien. Ce qui a contrarié énormément mon époux. 

J'ai mal au coeur pour elle évidemment, mais je comprends la position de mon mari. Elle nous a toujours critiqué, dénigré,... et aujourd'hui elle aimerait faire comme si de rien n'était. Seulement je ne trouve pas les arguments adéquats pour défendre aussi la position de mon mari et les faire entendre à ma maman. Aujourd'hui ce sont nos 2 ans de mariage, alors je lui ai dit qu' on ne passerait pas. Qu'on a besoin de temps pour nous. Et que j'ai aussi besoin de temps pour mon chagrin lié à ma soeur. Et lorsque j'ai téléphoné ce matin, elle m'a envoyé balader en pleurant, qu'elle se débrouillerait maintenant toute seule, etc. Mais nous ne la rejetons pas. Nous voulons juste garder aussi une distance de protection de notre couple. ( même si mon mari trouvé que je suis trop gentille avec elle, avec tout ce qu'elle nous a faits ! Elle n'est pas venue à notre mariage et a prévenu de sa défection la veille, par exemple  Mais il est prêt à mettre de l'eau ds son vin aussi).

Avez-vous un conseil ? Je peux comprendre sa réaction excessive puisqu'elle est en peine, mais comme cela à toujours été ainsi... 

D'avance merci !

Bien à vous, 

FraiseandChips 

A voir également:

3 réponses

Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 860
29 juin 2022 à 09:31

Bonjour,

Situation délicate, et de ce que tu nous décris, ta mère semble être un peu narcissique...

J'ai l'impression que tu aimerais gagner sur les deux tableaux, à la fois avec ton mari et surtout avec ta mère et je pense que tu n'aurais pas une réussite complète ou du moins immédiate avec elle.

J'ai également l'impression que tu ressens une culpabilité mal placée vis à vis d'elle, alors que dans les faits tu as une position plutôt raisonnable - sous réserve que tu nous ai correctement résumé les choses - qui ne nécessite pas d'être particulièrement blindée d'arguments :

1) Vous avez entretenus de très mauvais rapports et ta mère, quand bien même elle aurait pu se sentir légitime au début, a eu des actes inexcusables (t'isoler du reste de ta famille).

2) Vous vivez ce deuil commun, ta mère entame un rapprochement et toi et ton mari êtes ouverts à cela (s'ouvrir au pardon à ce stade n'est pas donné à tous)

3) Pardonner n'est pas non-plus oublier et vous avez également votre équilibre de couple qui doit être respecté : il est donc normal que vous posiez des limites plutôt que d'ouvrir grand les portes.

Du point de vue que tu nous donnes, c'est bel et bien à elle de s'adapter à vos règles à titre de premier pas. Ensuite pas à pas vous pourrez éventuellement regagner mutuellement confiance et réparer cette relation.

Eventuellement, si tu veux tout de même continuer à agir, propose de voir ensemble un thérapeuthe. Ca pourrait vous aider à trouver un bon équilibre et une communication apaisée avec ta mère.


--

0
FraiseandChips Messages postés 6 Date d'inscription mercredi 15 juin 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juillet 2022
30 juin 2022 à 09:14

Bonjour.

Merci de m'avoir répondu.

Il est vrai que j'aimerais avoir une réussite sur les 2 tableaux, comme vous le dîtes. C'est ma mère, après tout. Seulement, cela ne justifie en rien les problèmes ou aléas qu'elle nous pose. Encore plus depuis le décès subi de ma soeur aînée. Oui ,je culpabilise, c'est vrai aussi. Je ne sais comment l'expliquer d'ailleurs. Je crois que c'est parce que j'ai peur de son jugement, depuis toute petite, et je n'arrive pas à m'en défaire. Il y a toujours cette épée de Damoclès au-dessus de moi qui me dit: c'est ta mère, t'es la dernière de la famille, tu es donc là pour l'aider dans sa vieillesse. Je fais comme je peux, avec les "moyens du bord", mais pour elle ce n'est jamais assez. Surtout en ce moment. Encore hier, je suis allée la voir et elle m'a fait comprendre qu'elle ne venait pas assez chez nous, qu'elle était seule le soir et aimerait être avec nous. Et puis, elle vous le dit avec des tournures de phrases du style:"j'ai très bien compris que je viendrais rarement chez vous, que vous m'abandonnez" tout cela dit en pleurant... Alors oui ,je culpabilise. Mais je suis bien obligée de tenir bon pour mon couple. La prendre chez nous... elle s'installerait à vie! Et puis mon époux veut bien faire l'effort de lui reparler malgré tout ce qu'elle nous a dit ou fait par le passé, mais pas au point de l'avoir à la maison en permanence. Surtout qu'il bout aujourd'hui intérieurement. Et je comprends sa position: elle a donné tout simplement nos coordonnées aux pompes funèbres, afin que nous payons l'enterrement de ma grande soeur. 

C'est ça le pire je crois: c'est que même dans la douleur, elle est capable de coups foireux, comme on dit. Je lui ai dit qu'on était prêts évidemment à participer, mais l'intégralité!  

Est-ce qu'aller voir un thérapeute nous aiderait à poser plus de limites? Mais le ferait-elle? Comprendrait-elle? Surtout que mon mari commence à se demander si ça vaut le coup de continuer à hisser "le drapeau blanc" comme il dit. Encore hier soir, il m'a dit qu'elle nous ennuierait jusqu'au bout. Surtout qu'elle change d'avis comme de chemise, elle nous a invité pour déjeuner dimanche, mais comme nous n'avons pas répondu à son sms dans les 5 mn, elle nous a retiré son invitation lorsqu'on a réponu "oui" une heure après. Nous avions été trop long à répondre.

Je suis désolée de m'épancher autant, surtout que ce n'est pas dans mes habitudes... J'avoue être fatiguée, j'assume toutes les démarches liées à ce décès, j'ai mon travail, je vais la voir une fois par jour tous les jours depuis (cela représente 50km environ), je soutiens mon mari également dans son stress professionnel. Alors j'ai un peu de mal à y voir clair.

Au plaisir de vous lire, si vous pouvez m'aiguiller...

0
Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 860
30 juin 2022 à 09:27

"Est-ce qu'aller voir un thérapeute nous aiderait à poser plus de limites? Mais le ferait-elle? Comprendrait-elle?"

Le thérapeuthe aura deux avantages pour vous dans cette situation :

1) Il maîtrise bien mieux que vous les principes d'une communication apaisée et pourra favorise une telle communication entre vous, ce qui aidera à trouver un équilibre dans vos relations.

2) Il est neutre dans votre conflit. Sa position pourra donc être prise comme la position raisonnable entre vous qui êtes tous directement impliqués. Ca veut dire que soit votre mère sera plus à même de l'écouter et donc d'adopter une psoture plus sereine vis à vis de vous, soit que vous aurez une justification extérieure à votre position, ce qui vous aidera à moins culpabiliser. Pour te citer : un "arguments adéquats pour défendre aussi la position de mon mari et les faire entendre à ma maman."

0
FraiseandChips Messages postés 6 Date d'inscription mercredi 15 juin 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juillet 2022
1 juil. 2022 à 11:10

Merci beaucoup de m'avoir éclairée!

Bien à toi,

0