Jalousie maladie : Que faire ?

Anonyme667 - 11 oct. 2022 à 11:51
Andy31200 Messages postés 136746 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 - 11 oct. 2022 à 14:54

Bonjour à tous et à toutes,

C'est le cœur lourd et rempli de désespoir que j'écris ce poste, à la recherche de votre aide, de vos conseils.

Cela fait bientôt 3 ans que je suis en couple avec ma petite amie, aux premiers abords et c'est le cas au fond, c'est une fille douce et gentille, aux nombreuses valeurs. Cependant et depuis un peu plus de 2 ans, une partie de sa personnalité a pris de l'ampleur et l'a envahit, la jalousie maladive.

Il faut tout d'abord savoir que je suis son premier copain et son premier amour et qu'elle a donc connu énormément de nouvelles choses à mes côtés, les bons et les mauvais côtés de l'amour. Comme je le disais c'est une fille douce et gentille qui a un réel manque de confiance en elle, se rabaissant régulièrement sur son physique "trop maigre" selon elle. Elle a également manqué d'amour paternel tout au long de sa jeunesse, elle me l'a dit à quelques reprises, son père étant quelqu'un d'assez dur. Je vous dis tout cela puisque ça pourrait expliquer en partie pourquoi elle possède ce "trait de personnalité" qu'est la jalousie maladive.

De mon côté je suis plutôt un garçon jovial bien que n'ayant pas toujours connu le bonheur dans ma vie, un garçon à la fois sociable et discret. Je n'ai jamais fait d'écart vis à vis d'elle, je ne suis pas du genre à tromper, ne serait-ce même que fleurter.

La jalousie maladive a débuté au moment où je pense les sentiments ont commencés à s'amplifier, la relation ayant pris un nouveau tournant. Petit a petit cette jalousie a pris de l'ampleur, au point d'être devenue incontrôlable, je m'explique.

Toujours étudiant (en alternance) à l'heure actuelle, ma promotion est composé à 90% de filles et j'appréhende énormément ma venue en cours 1 semaine par mois.

Ma petite amie me harcèle littéralement lorsque je suis en formation, des centaines de messages par jour, bien qu'elle même travaille. Des messages de jalousie répétitif du genre "tu es sur que tu ne parle à aucune fille ?" " je suis sûr que tu parles, tu n'es qu'un trompeur de toute façon ça se voit" etc... Cette oppression débute le weekend précédent ma semaine de cours et dure sur l'ensemble de la semaine, le soir lorsque je rentre également ... Il est très dur moralement de supporter cette pression... 

Bien évidemment elle peut être insultante et même rabaissante dans ses propos...

Il faut également indiquer quelle contrôle l'ensemble de mes réseaux sociaux, j'ai interdiction complète d'y ajouter une fille, même sur un réseau professionnel tels que LinkedIn par exemple, pour vous dire. 

J'ai également total interdiction de me parfumer, de porter une chemise, de mettre certains habits en général, il y a encore peu de temps j'avais également interdiction de mettre du gel par exemple.

S'ajoute à cela le faire que je ne peux ni manger, ni boire un verre avec mes camarades de classe et que si je n'envoie pas un message régulièrement (toutes les 5/10 minutes), je me prends la foudre.

Cette situation est attroce et insupportable, il arrive que mes nerfs lâchent et que je fonde en larmes, la suppliant d'arrêter mais elle ne comprends pas et ne se remet jamais en question ...

La jalousie maladive est également accompagnée d'excès de colère violents (cela arrive assez peu), de mensonges et de chantages infondés qui peuvent mener loin ... Cela m'a déjà porté injustement préjudice dans le passé malheureusement.

Cela m'a également porté préjudice a plusieurs reprises dans le domaines professionnels.

Aujourd'hui je ne sais plus quoi faire, je me sent bloqué et mal de cette situation au combien compliquée. Je me demande comment sera mon avenir à ce rythme, ne pouvant me tourner vers ma famille pour obtenir de l'aide ...

J'ai peut-être ma part de responsabilité dans cette histoire, en ayant accepté trop de choses, j'ai renforcé sa maladie. Cependant c'est une fille super au fond, que j'aime énormément, bien que l'amour lui même possède ses limites.

J'ai tellement vécu de mauvaises choses en deux ans que je ne peux pas tout écrire ici, un tas d'anecdotes, certaines histoires sensibles ...

Je demande donc votre aide pour m'aiguiller sur les options qu'il me reste à l'heure actuelle.

Merci énormément pour vos retours.

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4343 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 novembre 2022 879
11 oct. 2022 à 13:39

Bonjour,

Au stade que tu nous décris, elle devrait consulter un psychiatre ou au strict minimum un psychologue, car ce n'est plus un "trait de personnalité" mais un trouble dont elle même doit beaucoup souffrir (on peut imaginer à ce que tu nous décris qu'elle doit avoir quelques élans de culpabilité après coup ?)

"J'ai peut-être ma part de responsabilité dans cette histoire, en ayant accepté trop de choses, j'ai renforcé sa maladie."

Sans sombrer dans une culpabilité mal placée, tu mets le doigt sur quelque-chose d'important : ce n'est en effet pas à la rassurant vis-à-vis de toi que vous pourrez solutionner les choses. C'est vis-à-vis d'elle qu'elle doit se rassurer. Dis-toi que de son point de vue, elle est nulle et que si tu es avec elle c'est parce qu'elle a sû le cacher jusqu'ici et peut-être même par un gros coup de chance. Ce n'est donc plus qu'une question de temps pour que tu réalises à quel point elle ne vaut rien et que fuies vite ailleurs.

Il y a de grandes chances que tu ne parviennes pas à la rassurer toi-même, directement, car il sera difficile de lui faire renoncer à des croyances aussi profondes qu'elle a sur elle. c'est pour ça qu'un psychiatre serait important.

Est-ce qu'elle se réalise au moins un peu dans son travail ? A-t-elle des activités en dehors de celui-ci et de votre quotidien de couple ? Ce sont des sérieuses pistes pour qu'elle puisse reprendre une confiance en elle qui vienne de l'intérieur.


0
Andy31200 Messages postés 136746 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 272
Modifié le 11 oct. 2022 à 14:55

Bonjour,

Je confirme il peut s'agir d'une forme de paranoïa interprétative et me permet de préciser :

Elle peut prendre RDV chez un psychiatre en libéral  consultation de 50,20 €   remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Elle  peut aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de son domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales etc..., mais les délais peuvent être longs selon la région.   .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0