Signaler

Peut on tout pardonner [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 7 janv. 2013 à 16:54 par ICOSIUM
peut on tout pardonner
Afficher la suite 
Utile
+2
plus moins
Pardonner, pour moi personnellement, non, je ne peux pas tout pardonner, je peux effectivement tourner la page sans fermer le livre. Quand on a vécu la dureté de la vie gratuitement, le pardon ne peut pas être donné, non. Il est si facile de martyriser, de détruire, de tuer, alors que pensez vous si l'on accorde le pardon?? Beaucoup de douleurs, beaucoup de pleurs, beaucoup de tristesse ont détruit la vie de plus d'un, de la rancoeur, oui nous devons sûrement en avoir, mais pardonner, non, jamais. On peut passer l'éponge sur certaines choses, mais ne me demandez pas de pardonner, celà m'est impossible, trop de souffrances gratuites pour le plaisir de celui qui l'afflige, et il faudrait oublier d'un seul coup d'éponge, de pardon, non, inutile, ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière, et je ne dirais pas que ceux qui ont fait mal ne l'ont pas fait exprès ou on eu des pulsions, allez, çà ne passe plus. Je pardonne à mes enfants pour un mensonge, pour de simples futilités, oui, là, le pardon est facilement accordé, ce n'est pas traumatisant pour moi. Le pardon comme le dit la bible devrait être donné à tous, et bien non, non pour celui qui a tué, non pour des horreurs, je maintiens, et je resterais ainsi.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mais la paix intérieure est le résultat du pardon.... et la paix c'est la liberté...
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Au moment où je décide de tout pardonner et tout effacer, je me reprends une volée. Alors, non je ne veux plus pardonner. Mais il faut reconnaître que de ce fait, je ne suis pas tranquille, je ne suis pas libre. Celui qui arrive à pardonner (dans la limite du pardonnable), a tout à gagner...
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
cela peut dépendre du degré de la faute commise mais je trouve le pardon trop facile parfois surtout quand il n'y a aucune excuse valable. En tous les cas on ne peut jamais oublier, passer sur certaines choses ok pour que cela ne tourne pas à l'obcession mais la rancune et la rancoeur restent toujours quelque part dans notre mémoire car parfois il faut faire des piqûres de rappel....
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
bonjour, pardonner ........çà dépend quoi !!!!!! un mensonge à un enfant, l'oubli d'un anniversaire.....des futilités mais pardonner à quelqu'un qui vous fait sciemment du mal .....NON ce serait trop facile!!!!
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
bonjour, Le pardon.... quelque chose de difficile a accorder ,surtout quand c'est des êtres qui vous sont chers et qui vous meurtrissent au plus profond de soi. J'aimerais pardonner la marraine de ma fille qui a fait du gringue au pére de mes enfants mais je n'y arrive pas car elle a détruit notre famille notre amitié. On dit que le pardon est facile! Bah je n'y crois pas trop, effectivement pardonner des choses anodines oui mais quand un couple est brisé,quand on tue un être cher,quand on touche a vos enfants je crois qu'il faut vraiment être un sain pour pouvoir pardonner au même temps on dit que le pardon est la libération. la libération de quoi puisque la blessure reste, on dit que pour avoir la paix il faut pardonner...Mais est on capable de vivre avec ses blessures enfouies au plus profond de soi....bon courage
ICOSIUM- 7 janv. 2013 à 16:54
je partage amplement vos sentiments le mal reste enfoui au plus profond de nous même
j appelle cela ...de la memoire
je ne crois pas au pardon
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Oui, on peut dire que la paix intérieure est la liberté, mais moi même sans avoir à ne pas tout pardonner, j'ai malgré tout la paix, je vis bien, j'ai ma petite famille à moi, je ne vis pas en recluse, j'ai toujours une page, sans refermer mon livre, et j'ai fermé ma porte aux destructeurs, je me sens beaucoup mieux, et en paix....
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je pensais en écrivant à la libération par le pardon, à ces mères américaines dont le fils avait été tué (dans diverses circonstances) et qui avait fait tout un travail sur elles mêmes puis accepté des discussions avec le meurtrier même pour aboutir au pardon (non à l'oubli). Elles se disaient libérées du poids énorme de la haine et de la rancoeur. Elle pouvaient enfin vivre et non survivre et penser à leur enfant avec plus de sérénité.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !