Je vis l'horreur chaque jour ....

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 5 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mars 2019
-

Bonjour

Depuis longtemps je vis avec un pervers narcissique , méchant, cruel même et je n’en peux plus ! Aujourd’hui il n’était pas là car il devait se rendre à Paris et ma fille et moi-même avons passé ce que l’on peut appeler une « bonne journée « ! Nous sommes allées nous acheter des sandwichs et une crêpe au nutella que nous avons dégustés au soleil sous la terrasse à midi .

 

Ce soir nous avons dégusté des salades, de la purée maison et des fraises à la chantilly ! Cela a été nos petits plaisirs de la journée ! Je redoute quand même le retour de mon mari pour qui j’éprouve désormais une aversion totale ! Il passe son temps à m’accabler, à m’humilier , à me faire mille reproches notamment sur ma façon de dépenser l’argent ( même celui que je gagne ) . Il m’a déjà frappé à plusieurs reprises car lorsqu’il a ses crises de rage il ne peut plus se contrôler .

 

Il hurle , il tape dans les portes puis c’est moi qui prend comme s’il avait besoin de déverser sa haine sur moi coûte que coûte ! Je suis diabétique, j’ai de l’hypertension et le fait de vivre dans la peur et la crainte d’être à nouveau humiliée et frappée n’arrange rien ! Tout ce que je lui confie dans les moments où il fait semblant de se rapprocher de moi il l’utilise contre moi dès qu’il est en colère . Selon lui je suis méchante, un vrai panier percé, accroc aux anxiolytiques , bref une dépravée ! Une rien !

 

Lui en parlant de lui n’a que des compliments à se faire : il se trouve beau, intelligent, érudit même alors qu’il n’a même pas fini son cycle scolaire du collège ! Il a arrêté l’école en 4ème puis il est parti en apprentissage mais aujourd’hui qu’il a un poste à responsabilité il se prend pour un autre , un Monsieur supérieur aux autres mais il oublie que je l’ai aidé à arriver là où il est car moi j’ai fait des études ! Je voulais une grande famille et malgré le fait que j’étais malheureuse avec lui nous avons eu quatre enfants .

 

Ce sont les soleils de ma vie ! Sans eux je pense qu’aujourd’hui je ne serais plus là pour raconter mon histoire . Quand je l’ai rencontré il était pompiste et il faisait l’armée ; mes parents étaient autoritaires et lorsque je me trouvais avec lui je sentais comme un vente de liberté c’est pourquoi très vite nous nous sommes installés ensemble : bien mal m’en a pris ! Même pendant nos premiers rendez-vous il arrivait en retard parfois même très en retard et moi je m’imaginais qu’il m’abandonnait puis lorsque je le voyais enfin arriver je ressentais un immense soulagement et il a commencé lentement a tissé sa toile ! Un jour il est arrivé avec plus d’une heure de retard et il m’a dit qu’en fait il ne savait pas s’il devait venir et s’il devait continuer avec moi car il avait déjà une copine et moi au lieu de le mettre à la porte et d’achever cette histoire je me suis mise à pleurer !

 

Ensuite il m’a avoué qu’il n’avait jamais eu l’intention d’achever notre histoire mais qu’il voulait être sûr que je tenais à lui ! Une autre fois nous étions à la plage et d’un coup il est parti donc je l’ai suivi et là encore il m’a fait le même coup du « je ne sais pas si je dois continuer avec toi « puis « mais non c’était pour être sûr que tu tenais à moi ! ». Là quand je me revois je me dis : « mais quelle sotte ! » , j’aurais du le planter là avec ses caprices et profiter de mes vacances mais non je me suis mise à pleurer et lui il a resserré son emprise . Le jour de notre mariage il m’a giflé car l’animateur faisait monter les enchères pour obtenir ma jarretière et que son père l’avait mal pris . Il a eu honte , il est sorti bouder et quand je l’ai cherché je l’ai trouvé terré dans un coin donc je lui ai demandé ce qu’il y avait et là il m’a mis une grand claque ! A savoir qu’à l’époque j’étais enceinte ! Je n’ai pas voulu faire de scandale donc je n’ai rien dit et là encore je me dis que j’aurai dû avertir ma famille de ce qui c’était passé mais je l’ai laisser me persuader que ce n’était qu’un acte de colère non contre moi mais contre son père ! Des comme ça je pourrais en écrire des pages !!!! Nous vivons ensemble depuis plus de 30 ans et il m’a fait vivre toutes les humiliations possibles ! Quand on a appris que j’étais diabétique sa seule réponse a été : « c’est comme si le ciel me tombait sur la tête ! » et moi alors ? Depuis ce jour il m’a toujours considéré comme une anomalie , comme une déchéance humaine !

 

Vous me direz , mais pourquoi n’êtes vous pas partie ? Et bien parce que je pensais qu’avec le temps tout s’arrangerait, parce que je le souhaitais vraiment ! Aujourd’hui j’ai peur qu’il me détruise complètement car il sait qu’il a de l’ascendant sur moi ! Je suis sa proie qu’il se plait à détruire ! Mes trois ainés sont partis de la maison, ils savent comment il est mais il me reste ma petite dernière de 11 ans et je ne sais plus comment m’en sortir ! J’appréhende son retour ce soir car je sais qu’il va recommencer !

 

Samedi il m’a fait une crise car je ne veux plus dormir avec lui car non seulement c’est un gros ronfleur mais en plus je ne supporte plus sa présence donc il m’a dit qu’il en avait assez de devoir payer pour une chambre supplémentaire quand on veut partir en vacances du coup il m’a dit que l’on ne partirait plus à cause de moi ! Puis ça a été les insultes , tu n’es qu’une accroc aux anxiolytiques, tu es un panier percé, tu es mauvaise, etc… Je me suis réfugiée dans ma chambre et , lamentablement, j’ai pleuré . Dimanche il faisait beau je suis sortie jardiner et je l’ai ignoré . Lundi il m’a refait une crise en me disant qu’il en avait assez de moi et que dès son retour de Paris il mettait la maison en vente et que comme on a un gros crédit dessus il ne nous restera rien après la vente et que je finirais par chialer la perte de ma maison et que c’était tout ce que je méritais !

 

Là encore je me suis écroulée mais ma fille a essayé de me remonter le moral alors je suis allée me préparer car elle était invitée chez une amie donc je me suis focalisée sur l’idée qu’il fallait que ma fille sorte de la maison et passe un bon moment chez sa copine . Mon mari a vu que je me préparais et il est revenu m’agresser verbalement et comme je faisais comme si je ne l’entendais pas il m’a poursuivi jusqu’à la salle de bain où là il m’a dit qu’il allait me mettre à la porte et que dès son retour on mettrait les choses à plat une fois pour toute pour que je dégage ! J’appréhende donc son retour, ce soir car les hostilités vont recommencer et tout cela me fatigue ! Je n’ai pas un emploi qui me rapporte assez pour faire vivre ma fille et pour payer un loyer donc je suis à sa merci ! Si j’avais assez de moyens je serais partie depuis longtemps vu que je m’occupe de ma fille seule donc cela ne me changerait pas . Jamais il n’ouvre un cahier ! Il l’ignore tout comme il m’ignore sauf quand il me crache sa haine au visage ! Je lui ai conseillé de consulter car pour moi cet homme est malade mais non selon lui c’est moi qui devrait consulter , c’est moi la fautive , etc… Je voudrais tellement partir mais personne dans ma famille ne peut m’aider et je ne veux être une charge pour personne . Je recherche très activement un autre emploi mais à 50 ans mes chances s’amenuisent ….

 

Que faire ? Je suis tellement malheureuse et je pense à ma fille également ! Je ne veux pas qu’elle s’imagine que le comportement de son père est normal !

Afficher la suite 

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
32411
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 septembre 2019
61
1
Merci

Bonjour

 

Téléphone au 3919 !

 

Ils t'aideront à mettre en place une porte de sortie pour toi et fille. 

http://www.solidaritefemmes.org/

 

;)


--
On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort ! (Raymond Devos)

 

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Couple

Journal des femmes 5191 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci Sourisverte2 pour ta réponse . Je viens d'aller sur le site du 3919 et j'y ai lu un long passage sur la violence conjugale .

J'ai relevé ces quelques phrases qui résument si bien ma situation :

" Plus est forte l’emprise de cette violence sur la victime, plus s’amenuisent les périodes de lune de miel, qui vont peu à peu disparaître. L’auteur n’en a plus besoin pour la retenir, les conséquences sur sa vie, sa santé sont telles qu’elle ne croie pas pouvoir y échapper. Elle a un seuil de tolérance à cette violence qui déstabilise l’entourage. "

Commenter la réponse de Sourisverte2
Messages postés
16074
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 septembre 2019
1413
0
Merci
Bonjour
C'est lui qui a vraiment besoin de se faire soigner, mais cela n'est plus de ton ressort c'est le sien. Toi, penses ta personne et ta fille, tu n'as plus rien a faire avec lui.
Fais ce que te dit SourisVerte2 pour revivre enfin.
Bonne chance.


Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci

Merci Lekabilien pour ton soutien .

J'aimerais pouvoir partir et recommencer enfin à vivre mais comment faire avec 600€ par mois ? Je ne gagne malheureusement pas plus pour le moment et mon contrat s'arrête en juin . J'ai vraiment envie de partir mais je n'en ai malheureusement pas les moyens !

J'écoutais, un jour, une avocate parler du cas des femmes qui , après leur divorce, vivait dans une misère sans fond et qui avait ajoutait : " aujourd'hui , malheuresuement, pour divorcer et recommencer à vivre, il faut en avoir les moyens financiers !".

J'ai peur d'entraîner ma fille dans une galère elle qui est déjà si fragile ! Je ne sais pas quoi faire !

Commenter la réponse de Lilie3117
Messages postés
16074
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 septembre 2019
1413
0
Merci
Renseignes toi sur tes droits si tu vivais seulement avec ta fille. Et puis, ta fille, tu crois qu'elle vie dans un univers apte a son épanouissement ? Tu ne crois pas qu'elle puisse être en souffrance vu l'ambiance dans lequel elle vie ?
Elle peut en souffrir en silence, elle peut en souffrir sans qu'elle en prenne conscience aujourd'hui, mais plus tard, un jour, tout cela peut lui créer un véritable problème dans sa vie future.
Oui financièrement cela risque de ne pas être facile, mais vaut le minimum, se serrer la ceinture et vivre paisiblement ta fille et toi, que continuer cette vie traumatisante.

Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci

C'est également ce que je pense Lekalibien . Cela me fait mal pour elle de lui imposer ce mode de vie et dans un autre sens je me sens également terrorisée à l'idée de ne pas avoir de quoi la nourrir, l'habiller, lui fournir un toit convenable !

En ce moment c'est l'enfer dans ma vie et dans ma tête !

Je recherche du travail en espérant pouvoir trouver un plein temps pour pouvoir assurer à ma fille un minimum de vie décente . Vu mon âge ce n'est pas facile mais j'essaie de m'accrocher car je sais que pour ma fille et pour moi il n'est plus possible de continuer ainsi .

Je suis très malheureuse et je me dis mais pourquoi n'ai-je pas eu droit de rencontrer quelqu'un qui fasse notre bonheur ? Pourquoi à 50 ans , à l'âge où l'on commence à penser voyage et détente , je dois affronter la vie durement ? Je me sens épuisée moralement et pourtant je dois me montrer courageuse et affronter tout ce qui m'attend ! Aurais-je un jour une vie meilleure ?

lekabilien
Messages postés
16074
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 septembre 2019
1413 -
C'est de franchir le pas le plus difficile, le premier pas, et je suis sur que c'est ça qui te bloque. Tu es consciente sans parler de toi, que ta fille en paye un prix fort a rester dans cette situation, alors franchis ce pas salutaire pour elle, pour toi. Vas voir une assistante sociale qui t'aidera a définir ce a quoi tu peux prétendre en attendant un emploi stable.
Et, a 50 ans il n'est pas tard pour être de nouveau heureuse, j'ai franchi le pas un peu plus tard que toi et oui, l'amour existe a tout âge, ce n'est pas de cela qu'il faut avoir peur.

Commenter la réponse de Lilie3117
0
Merci

Bonjour Lekabilien,

Peux-tu me raconter comment tu t'en es sortie ? Par quelles étapes es-tu passée ?

Te lire me fait déjà beaucoup de bien aussi je te remercie pour tes réponses .

Commenter la réponse de Lilie3117
Messages postés
16074
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 septembre 2019
1413
1
Merci
Bonjour Lilie3117
Te raconter comment je m'en suis sortie ce serait tout un journal et chaque individu étant ce qu'il est, avec ses forces et ses faibles, son environnement, je ne pense donc que l'on peut transposer le comment je l'en suis sortie a tout le monde. Par contre il y a des lignes directives qui peuvent êtres les mêmes pour toutes et tous, vouloir aller de l'avant, ne pas attendre que les choses se fassent seules il faut s'impliquer même si quelque en soi nous dit que ça sert a rien, écouter les personnes avec qui il y a de l'estime, car il ne nous veulent pas de mal, et arrêter de se dire "trop vieux trop vieille" pour être de nouveau heureux heureuse, qu'a cet âge la on ne retrouvera plus l'amour.
Tu te dis vieille, trop tard pour intéresser quelqu'un ? Combien de vieux qui se disent la même. C'est juste la volonté, sa volonté de repartir de l'avant qu'il faut mobiliser.
Si l'envie est la, alors c'est le moment.
Juste un passage me concernant et cela je pense doit être pris en compte par toutes et tous. Il faut avoir fait analyse de son échec, tirer les leçons, pourquoi en être arriver la et éventuellement pourquoi ne pas avoir compris que le couple allait a l'échec et ne pas avoir réagit plus tot. Qu'est-ce que j'accepterai désormais et ce qui ne sera plus question de laisser passer. En fin de compte, avoir appris de l'échec passé, savoir désormais soulever les questions irréconciliables dans le futur et les discuter avant de s'attacher de nouveau.
8 ans de reflexion, (c'est long) pour me décider a refaire ma vie. 1 an avant, une amie m'a dit, d'ici la fin de l'année tu auras une copine, je le sens. Elle me connait très bien.
Pourquoi elle m'a dit cela, me connaissant , elle a vu, elle a su comprendre que désormais j'étais prêt, décidé, alors qu'avant je n'étais pas prêt.
Attention, vouloir se remettre en couple et être prêt sont 2 choses differentes. Si tu as compris cela, alors tu es prête, mais rien ne vient seul, il faut se donner les moyens, bouger, rencontrer du monde.
Il n'y a pas d'âge ou l'amour s'arrete, a tout âge on désirerait être aimer, ne pas rester seul, avoir quelqu'un auprès de soi. Ce que tu désirerais, de l'autre coté un autre le désire aussi, il suffit de savoir ce que l'on veut et ne veut plus, et en discuter vraiment et savoir se dire et dire, non, nous ne nous comprendrons pas, nous ne nous entendrons pas, et savoir être patient et attendre vraiment la personne qui semble correspondre a ses attentes. En cela oui, il faut être beaucoup plus sélectif que lorsqu'on a 20 ou 30 ans pour ne pas repartir dans de gros problèmes.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Couple

Journal des femmes 5191 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de lekabilien