Chrétienne/musulman opposition des parents

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 3 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2020
-
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 3 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2020
-

Bonsoir tout le monde, 
J’aimerais partager avec vous mon histoire... 
jai 20 ans, je suis chrétienne et il y 1 ans j'ai rencontrer un garçon de 24 ans qui est musulman, nous somme immédiatement tomber amoureux l'un de l'autre, ça a étais un coup de foudre! Je l'es tout de suite dit à mes parents qui ne l'ont pas très bien pris mais qui ont fini par accepté cette amour, lui il ne la pas tout de suite dit à ces parent, il la cacher car dans sa culture et sa religion il est interdit de sortir avec une femme à moin de se marier vite, nous parlions souvent de nous marier de partir en voyage car nous nous aimions Très fort et nous avions vraiment envie de finir notre vie ensemble. 
On se laisser guider par la vie en pensant que la réalité ne nous rattraperais pas seulement un jour ses parents on était au courant accidentellement de notre relation, un jour qui a étais très compliqué avec des pleurs des deux côtés,il m'a dit que notre relation n'étais plus possible car ses parents s'y étaient formellement opposés il m'a dit qu'il préféré arrêter notre relation pour ne pas me faire plus de mal, que à parement se n'étais pas possible dans leur religions de se marier avec une catholique car pour plu tard ce serais compliqué... hord je me suis renseigné et j'ai lue plusieurs fois que c'était autorisé, je ne comprend pas?? 2 mois ce sont écouler et il a repris contact avec moi en me disant qu'il n'arriver pas sans moi mais que ses parents ne changerais jamais d'avis. Nous avions recommencé à nous voire sans nous remettre ensemble durant 2 autre mois mais la situation c'est compliquer car nous nous attachions encore plus mais tout les jours on se r’appeler qu’il n’y aurait pas d’avenir pour nous à cause de ses parents car il ne se voyer pas les contredire, la situation devenait invivable que d’aimer quelqu’un avec qui vous ne pourrait ni vous marier ni avoir d’enfant... 
aujourd'hui il pense que au vue de la situation il est mieux pour nous d’arrêter complètement de se voire il dit le faite pour ne plus me faire souffrir, je ne me suis jamais mis dans des états pareil, il me manque et je n’arrive pas à passer à autre chose mais malheureusement la situation est impossible, je n’arrive pas à me faire de raison... 
J’aurais besoin que vous m’aidiez à me faire une raison , si vous avez des conseils, si vous vous y connaissez ? Je suis perdu et très triste de perdre cette amour alors que je suis sure que ses parents auraient pue faire l’effort de m’accepter en tant que chrétienne, la vrais question que je me pose à leur actuel est est-ce que si il tenait vraiment à moi autant qu’ il le prétendait il m’aurait vraiment quitté ou malgré nos différences de religion il serait resté avec moi?? 
Merci Beaucoup d’avance pour vos réponses

1 réponse

Messages postés
2870
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 juillet 2020
348

Bonjour,

 

Je ne suis pas très familier avec les problèmes intra-religieux, étant agnostique si ce n'est athée...

Je pense néanmoins avoir un point de vue pertinent à partager.

 

"pour plu tard ce serais compliqué... je me suis renseigné et j'ai lue plusieurs fois que c'était autorisé"

On peut supposer que ce qui est valable pour certaines partiques de l'Islam ne l'est pas pour d'autres. Il faudrait savoir quelles sont les pratiques exactes de cette famille pour pouvoir en faire un argument.

Un exemple : les prêtres protestants ont le droit de se marier, ça doit bien être le cas pour tous les prêtres chrétiens, notamment catholiques non ?

 

Pour ce qui est de votre relation en particulier : 1 an, malgré un coup de foudre, ça me paraît un sacré coup de poker pour se marier (il paraît que les feux les plus intenses sont ceux qui se consomment le plus vite). Le mariage est supposé être un institution des plus sacrées dans l'Islam et le Catholicisme, même moi qui n'en répond que devant moi-même et pas devant une entité supérieure et n'ai pas d'enjeu spirituel à propos du divorce, j'ai la prudence de ne pas me précipiter dedans.

Après, je ne subis pas de pressions de ma famille pour me marier vite et ne m'interdis pas le sexe avant le mariage... prenez ce qui vous semble bon à prendre dans ce que je dis.

 

Autre question qui me vient, cet homme est-il vraiment prêt à se marier avec vous ? Le mariage, notamment religieux ça n'est pas juste une étape d'un amour : il est question de fonder une famille et de l'entretenir. C'est une grande prise de responsabilité. Je ne suis pas sûr qu'un homme qui se fait imposer de telles décisions par ses parents (la preuve, il agissait à l'opposé en sortant avec vous tant qu'il n'était pas surpis par eux) puisse les endosser vraiment...

Je ne suis pas non-plus en train de le juger : les parents c'est important. Mais il est en pleine dissonnance, il est donc urgent pour lui de remettre les choses en ordre : quelles sont ses priorités entre vous et ses parents ? où place-t-il sa pratique de sa religion ?

Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 3 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2020

Tout d'abord je vous remercie 

Effectivement je prends tout ce qui est prendre, la religion prend une très grande place dans notre vie,le problème étant que je ne lui ai jamais imposer quoi que ce soit de ma culture même pas la plus petite chose lui non plus ne la pas fait d'ailleurs et nous pensions construire un avenir avec nos différences. Et je crois encore que ce soit possible malheureusement le jour où c'est parents ont été au courant les choses sont devenues compliqué voire impossible car il m'a clairement dit et fait comprendre qu'il ne s'opposerait jamais à l'avis de ses parents pour ne pas prendre le risque de les perdre un jour ce que je comprends totalement sauf qu'à un moment je pense qu'il faut savoir faire la part des choses et se dire que si il m'aime il doit tout faire pour être avec moi peu importe ce que ça implique... dans cette situation je n'ai jamais su quel argument il avait fourni exactement à ses parents mais je pense qu'il n'a pas fait le nécessaire pour que ça marche la vraie question que je me pose aujourd'hui est : m'aime t'il assez pour se marier avec moi ou fait-il vraiment passer l'avis de sa famille avant tout