Il s'est évaporé - Besoin de conseils

Signaler
-
Messages postés
2814
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 juin 2020
-

Bonjour,

J'ai eu une histoire brève avec un homme que j'ai beaucoup de peine à comprendre et à laisser derrière moi.
Nous nous étions connus il y a des années, l'attirance et la complicité étaient fortes, mais rien n'avait pu se faire, nous étions jeunes, nous en étions restés à des ambivalences et des non-dits. En partie par ma faute, je n'avais pas vraiment su exprimer mon intérêt et manquais de confiance en moi (il était très différent de moi, je n'étais pas tout à fait à l'aise avec lui, sans savoir pourquoi, et je l'admirais beaucoup, peur de ne pas être à la hauteur), en partie par la sienne : il était souvent maladroit avec moi car un peu frustré que ça n'aboutisse pas, il me provoquait, pour me faire réagir prétend-il, il ne savait pas sur quel pied danser... Mais ses remarques me blessaient parfois. Et il était en couple, dans une histoire qui se terminait. Puis nous avons été séparés géographiquement et il s'est évaporé, j'ai beaucoup souffert de cette occasion manquée et du fait qu'il n'ait pas cherché à garder contact avec moi. Il me plaisait énormément malgré moi. Nous nous sommes retrouvés il y a qq mois, plus âgés, avec l'envie chacun de voir si quelque chose pouvait être possible aujourd'hui. Nous nous sommes rapprochés très vite. Mais vu le passif, j'ai eu un peu de mal à me sentir en confiance avec lui et le lui ai dit dès le début, je crois que j'avais juste besoin de temps et il se dévoilait peu. Besoin aussi de comprendre son comportement passé et ces années de silence. Il a prétendu avoir attendu un signe de ma part. Mais il m'était arrivé de lui écrire, une ou deux fois, sans qu'il cherche la discussion.
Quant à moi, j'avais toujours peur que ce soit une impasse, et de ne pas être son style. Peur de souffrir sans doute aussi, je sortais d'une histoire douloureuse et lui-même en avait été une. J'ai tout de même eu envie de me lancer, de revenir sur ce regret passé et saisir l'opportunité... Les choses se sont concrétisées. Il semblait intéressé. Nous nous sommes vus pendant quelques semaines (à peine plus d'un mois) et après une nuit passée ensemble, il s'est peu à peu évaporé... À nouveau. Messages de plus en plus espacés et impersonnels, pas de questions (même pas "comment vas-tu?" ). J'ai cessé d'insister, et puis plus rien de son côté. Retour à la case départ : je ne comprends pas, suis déçue... Est-il possible qu'il ne m'ait pas crue assez intéressée parce que je n'ai pas su être assez vite à l'aise avec lui (en meme temps visiblement mes craintes étaient fondées) ? Ou est-ce juste un goujat ?
Comment passe-t-on à autre chose quand une histoire se termine brutalement sans explication, faut-il chercher à en avoir ?

Tous les avis sont bienvenus !

1 réponse

Messages postés
2814
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 juin 2020
309

Bonjour,

 

"Comment passe-t-on à autre chose quand une histoire se termine brutalement sans explication, faut-il chercher à en avoir ?"

Je suis intimement persuadé qu'il n'y a pas de vérités absolues en matière de relations humaines.

Néanmoins je trouve qu'il est très souvent judicieux de retourner un peu la question que tu (et tant d'autres) te pose. Tu amorces d'ailleurs cette démarche avec la fin de ta question.

 

J'ouvrirai même un peu peu plus la réflexion en te proposant mon point de vue et art de vivre :

Pourquoi souffres-tu à cause de cet homme ?

 

Je te laisse évidemment réagir, mais - permets-moi d'anticiper, quitte à me tromper - ce que j'observe souvent, c'est que les gens vont rechercher dans le couple :

1) Une validation sociale : si je ne suis pas en couple, alors je suis anormal et donc quelque-chose ne va pas chez moi. Cela peut se comprendre, c'est d'ailleurs une question qu'il est sain de se poser.

2) Combler des failles personnelles. Souvent avec l'idée romantique que porter à 2 les charges de chacun pèse moins que de porter chacun sa charge.

Il y a des gens pour qui cela marche très bien comme ça, j'y vois toutefois deux gros risques :

1) Être en couple pour être en couple, qu'importe le compagnon. Et enfin de compte on met un voile sur le véritable problème à traiter. J'ai dans l'idée qu'un couple fondé là-dessus a des bases bien fragiles

2) On se retrouve dépendant de l'autre. Et on ne peut que se retrouver dévasté si celui-ci part. Pire : c'est presque une propéhtie autoréalisatrice car peu de monde apprécie de gérer les problèmes des autres en plus des siens (sans voir bien sûr qu'un aprt des siens est gérée par ailleurs...)

 

C'est un pari que l'on peut gagner mais je trouve bien risqué, surtout en ayant réalisé une autre voie possible :

 

Être heureux par soi-même.

Si on atteint cet état, c'est tout gagnant : aucun risque de vraiment souffrir par l'autre au lieu d'être le fil nous retiens au bonheur.

Cela ne veut bien sûr pas dire ne plus avoir de problèmes, mais savoir s'en occuper tout seul, sans les laisser nous pourir la vie.

De prime abord on pourrait croire que c'est une incitation à la solitude et au misanthropisme. J'estime que c'est le contraire : en étant stable, débarassé des frustrations superflues, on est au contraire disponnible pour donner sans réclamer de contreparties.

Mais pour en arriver là, ça demande du temps, de l'introspection, de la critique,  tout en restant bienveillant, vis à vis de soi-même.

Je vous laisse réagir avant d'aller plus avant :)