Deuil difficile suite à une succession d'evenements

Signaler
-
 Srsrss26 -

Bonjour,

je me permets de poser ma question et demandez vos conseils et vision externe des choses si cela ne vous dérange pas trop !

Pour une mise en contexte : cela fait 8 mois qu’on a rompu avec mon copain, c’est moi qui ai provoqué la rupture mais je m’en trouvais « forcée » car du jour au lendemain il m’avoue avoir des doutes sur ses sentiments (alors qu’il m’avait dit je t’aime pour la première fois après bien 6mois ensemble donc ne peut qu’etre Sincère je pense, répété encore seulement qlqs jours avant cette révélation alors que ce sont des paroles qu’il a du mal à dire) et de ne pas être capable de faire plus d’efforts pour entretenir et mener à bien notre relation. Je n'ai jamais compris ce revirement soudain de situation en qlqs jours à peine : passer d'un je t'aime sincère à un je ne suis plus sûr alors que notre relation ne s'était jamais aussi bien passé qu'à cette période, il me présentait petit à petit à ses amis très proches, on commencait à envisager de partir en vacances ensemble, ..

 J’en ai eu marre d’être dans le flou, de me contenter de miettes d’attention et surtout d’entendre ça après 9mois de relation alors qu’au tout début de notre histoire il n’etait pas sûr non plus de vouloir s’engager et je lui ai laissé’ le temps de voir si de son côté ça pouvait le faire. C’est lui même après un bon moment sur de lui qui m’annonce « ok je veux vraiment qlqchose avec toi on est ensemble ». Il se disait être un poids mort pour moi, qu’il ne me voyait pas m’epanouir Mais qu’en même temps il ne pouvait rien me donner de plus (alors qu’il ne me donnait pas forcément énormément initialement). Il est très conscient qu'il m'a fait énormement de mal au long de la relation et il n'en est pas fier du tout. Il s'était mis enormement la pression car savait que c'était une premiere relation pour moi. 

malgré le fait que j’ai conscience que cette relation n’etait pas faite pour moi, que j’idealisé beaucoup mon ex, j’ai eu beaucoup de mal à vivre le post rupture parce que qlqpart les sentiments étaient encore là et surtout c’etait ma première vraie relation mes premières vraies expériences de couple sur tous les points, j’ai eu beaucoup de mal à me détacher de notre relation. Surtout qu’au final il y a eu des chouettes moments aussi et des moments où il faisait vraiment des efforts considérables pour moi. Alors que lui j’ai l’impression que ça s’est fait d’une facilité déconcertante : 2 semaines plus tard il était avec une autre fille, ils ont rompu 1mois 1/2 plus tard. Et je viens d’apprendre qu’il a maintenant un « plan cul » que la fille voudrait quelque chose de sérieux mais pas lui. Cette fille en question poste des photos assez provocatrice et révélatrice sur les réseaux sociaux. 

J’avais réussi à sortir la tête de l’eau depuis 2 bons mois mais cette dernière annonce me fait régresser, j’en ai marre d’etre prise de court à chaque fois que je vais mieux. Cette annonce ne me fait même pas de la peine sentimentalement parlant car je crois bien que mes sentiments se sont envolés pour de bon mais j’ai honte. Honte d’avoir donné toutes mes premières expériences à cet homme qui est maintenant devenu un mec à plan cul, je ne m’en serais jamais douté à l’epoque ou l’on était ensemble mais je me sens sale et salie. L’impression que ma valeur en tant que personne est mise sur le pied d’egalité que cette fille qui a aujourd’hui la « place » que j’avais il y a quelques mois.

Je ne sais pas comment vous analyser son comportement et quels serez vos conseils pour passer au dessus de ces bombes qui sont lâchés sur la moi encore fragilisée par sa première histoire durant laquelle elle s’est tant investi sans retour aussi conséquent que le sien mais je vous lirai avec beaucoup d’attention ! Merci d’avance !

2 réponses

Messages postés
3262
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2021
567

Bonjour,

 

Tu ne précises pas ton âge, mais à te lire tu dois être jeune.

 

Tu sembles faire une grande dichotomie entre relations "sérieuses" et "plan cul", avec une première souhaitable, une seconde honteuse. Je te présente un autre point de vue :

J'estime qu'on ne peut connaître personne au point de prétendre l'aimer avant d'avoir passé pas mal de temps ensemble, notamment pour qu'il n'y ait plus de voile sur un comportement intime et quotidien.

Pour en arriver là, on part d'une situation où l'on ne peut être attiré que par une entité "chimérique" composée d'un corps bien visible (mais qui peut réserver des surprises avec les vêtements et le maquillage !) d'une partie de personnalité que l'on a pu percevoir, et tout un pan de personnalité que l'on ne peut qu'imaginer et sur laquelle on projette des qualités et des défauts qui viennent de nous et pas de l'autre.

Puis au fur et à mesure que l'on se fréquente, la part imaginaire se dissipe et laisse de plus en plus de place au "réel".

Donc au début on est fatalement dans une situation plus proche du plan cul que du véritable amour et on ne peut qu'être ouvert ou non à une relation plus sérieuse, selon l'évolution des choses.

Avec toi il était vraisemblablement ouvert à une relation sérieuse, mais les sentiments comme la maturité ça ne se dicte pas. Il a laissé une chance à ce que tu pouvais être et il s'est avéré que tu n'étais pas ce qu'il lui fallait à ce moment là.

Ca ne dit absolument rien de ta valeur propre. Un couple peut être dysfonctionnel même avec deux personnes "bien" indépendamment l'une de l'autre.

 

Quant à ses dernières déclarations, peut-être n'étaient-elles qu'une fuite en avant. Face aux doutes qu'il ressentait, il a essayé de s'engager plus en espérant que ça marche...et ça n'a pas marché. Mieux vaut à ce stade qu'avec un crédit immobilier et des gosses.

 

Concernant son comportement actuel, peut-être ne s'estime-t-il pas prêt de manière générale à une relation sérieuse, car ça demande des changements qu'il n'est pas prêt à assumer et il va du coup se reporter sur des relations plus légères.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de vous pencher sur mon histoire et d'avoir répondu de façon si structurée !

Je ne peux que dire vous êtes totalement dans le vrai, après avoir reussi à lever la tête du guidon j'ai pu moi-même arriver à la même conclusion. 

Je me suis toujours demandé comment etait il arrivé à s'engager auprès d'une autre femme si vite après notre séparation et même me considérer comme une étrangere le jour de cette dernière, après les beaux moments qu'on commençait à se contruire après une longue période sans se voir (confinement) mais je n'aurais jamais de réponse je pense, il m'avait avouer au cours de notre seul et unique échange en novembre qu'il "était dans une période étrange". L'importance n'est plus de cogiter sur le pourquoi du comment de ce qu'il a fait post-rupture, je le sais bien. 

Mais il y a des mots que j'ai du mal à oublier, à travers eux j'ai l'impression de n'avoir été qu'un objet et que du coup je ne represante in fine que ça (non pas que pour lui mais aussi pour le monde).

Avant notre séparation définitive, j'ai essayé de rompre à 2 reprises : j'avais l'impression de ne servir qu'à lui procurer de l'affection, on en a donc parlé il me disait que pas du tout, qu'il ne voulait pas me perdre etc... je lui ai donné le bénéfice du doute. C'en ait suivi d'énormes efforts de sa part. Quand je lui ai reposé cette question le jour de notre vraie séparation, sa réponse fut " je ne sais pas oui peut-être" ça m'a détruite..

J'essaye de penser qu'il faisait exprès d'etre méchant pour que je l'oublie vite car d'après lui "la colère permet l'oubli" mais je n'en serai jamais sure et je dois donc essayer de me reconstruire en sachant qu'on ne m'aime pas pour ce que je suis mais pour ce que j'apporte et j'ai un mal fou à contourner cette idée.

Si vous avez des conseils pour travailler sur cet aspect, je suis toute ouie et receptive !

merci énormément

Pourquoi c'est toujours les gentils qui trinquent ?

Vous pensez que les hommes regrettent un jour d'avoir été aussi con et blessant ? 

Que la vapeur de tristesse / colère s'inverse à un moment ?