Besoin de conseils

Ana - 2 mai 2021 à 20:28
 Libellule - 24 juil. 2021 à 06:19

J'ai rencontré mon compagnon il y a 9 ans. Nous avons la soixantaine tous les 2. notre relation est difficile, nous ne vivons pas ensemble mais quand on se voit le weekend on se dispute fréquemment. Quand il n'est pas là il me manque et quand il est là il m'irrite. Je ne sais pas quoi faire car une rupture me fait peur, je n'ai pas envie de ne plus le voir et j'ai peur de finir seule, je sais que ça n'est pas une bonne raison mais ça n'est pas la seule. Quelqu'un (dans nos âges) a t il vécu cette situation ? Merci pour vos réponses

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4288 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 28 septembre 2022 860
Modifié le 3 mai 2021 à 10:16

Bonjour,

 

Je suis encore loin d'avor ton âge, mais au vu de ce que tu nous dis, es-tu sûre que c'est lui qui te manque et pas simplement la compagnie qu'il t'apporte ?

1

Bonjour, j'ai plus ou moins le même âge que vous, j'ai 58 ans et mon compagnon 60. Nous ne vivons pas ensemble, nous avons chacun notre appartement, mais nous passons tout notre temps libre (nuit, repas, ...) ensemble. Cette relation dure depuis 2 ans mais n'a jamais vraiment fonctionné. On s'est quitté (le plus souvent c'était ma décision) un nombre incalculable de fois, pour toujours se remettre ensemble au bout de quelques jours. On a des sentiments très forts l'un envers l'autre, on est tous les deux très amoureux, et je pense que c'est la raison pour laquelle on se redonne toujours une dernière chance, vu notre âge je pense que c'est ma dernière chance de tomber vraiment amoureuse de quelqu'un et d'être aimée de la même façon en retour, c'est pourquoi j'ai très difficile de résister et que j'accepte toujours de retourner vers lui.

 

Cette relation depuis le début a toujours été tumultueuse, on a tous les deux un vécu, on sait ce qu'on ne veut plus. On n'a pas la même vision du mot "couple" et "respect". Il veut être en couple mais en même temps il veut rester libre. Il se permet de faire des choses qu'il n'accepterait jamais que je fasse. Il est jaloux et possessif, il déteste toutes mes amies. 

Le plus gros problème dans notre relation c'est que ce n'est pas un homme très démonstratif dans ses sentiments. J'ai rarement des bisous, des calins, des gestes tendres, et j'ai très difficile de m'habituer à cela. Je n'ai connu de mon coté que des hommes tactiles et calins, ce qu'il n'est pas du tout.

Toutes ses précédentes relations, y compris son mariage (il a été marié pendant  15 ans et il a 2 enfants - il est divorcé depuis 1995) se sont terminées à cause de son addiction pour les bistrots et les infidélités qui en ont découlé.

Avec moi il a fait beaucoup d'efforts à ce niveau, ne fréquentant plus jamais les bistrots, sauf pendant nos périodes de séparation, qui sont relativement nombreuses mais courtes.

Je viens à nouveau de rompre depuis quelques jours, mais de façon définitive cette fois, en espérant qu'il ne sera pas trop insistant s'il tente à nouveau une réconciliation dans quelques temps.

Je pense que ton problème et le mien, c'est qu'on n'est plus toute jeune, et qu'on a peur de se retrouver seule. De mon coté, ce n'est pas vraiment la solitude qui me fait peur, j'ai une vie sociale épanouie, des enfants et petits-enfants que je vois régulièrement, j'ai encore ma maman, j'ai des ami(e)s, etc ... donc quand j'ai envie de voir du monde, je n'ai aucun soucis à ce niveau là.

Par contre là ou j'ai vraiment difficile de rompre, c'est parce qu'avec cet homme on a vécu un vraie passion amoureuse avec de vrais sentiments forts, malgré nos âges on n'a jamais été autant amoureux et je suis triste et malheureuse en pensant que ça ne m'arrivera plus jamais, je ne tombe pas facilement amoureuse (lui non plus) donc il était probablement ma dernière chance de l'être.

Cela dit avec lui j'ai appris que les sentiments même très forts ne suffisent pas à créer un couple épanoui. L'âge y est pour beaucoup, je ne tolère pas (plus) chez lui des choses que je laissais passer (à contre coeur) dans mes précédentes relations.

Je pense qu'il vaut mieux être seule qu'avec un homme qui ne nous correspond pas et qui ne nous rendra jamais heureuse.

Et puis, qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Il faut y croire. Ma maman a maintenant 78 ans, et a rencontré l'amour il y a 7 ans. Rien n'est impossible, crois-moi.

 

1