Vivre sous le même toit

astro-girl - Modifié le 29 août 2021 à 21:00
Arkana0 Messages postés 4351 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 1 décembre 2022 - 30 août 2021 à 09:34

Bonsoir,

Celà fait quelques années que mon homme et moi vivons ensemble (dans la même maison que mes parents mais on a notre étage à nous indépendant) et j'ai du mal à supporter son côté bordelique, l'hygienne de la maison il s'en fout. En ce moment il est absent la semaine pour son travail dans une autre région et finalement ce n'est pas plus mal car la maison reste rangée, je n'ai pas de contraites niveau horaires pour éteindre la télé parce qu'il est fatigué ou inversement, parfois il joue toute la nuit, vient se coucher la nuit et ça me réveille.

Je pose la question aux couples, préciser vos âges (nous avons 30 ans) si vous arrivez bien ou pas à vivre en couple? Faites vous des conscessions? Vous adaptez-vous bien l'un à l'autre? Sinon quelles sont vos difficultés et que faites-vous pour trouver des solutions?

1 réponse

Arkana0 Messages postés 4351 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 1 décembre 2022 882
30 août 2021 à 09:34

Bonjour,

 

J'ai 30 ans et ma compagne 40.

Nous sommes tous les deux un peu désordonnés et avons tendance à amasser pas mal de choses. Notre appartement commun étant un peu petit, dès notre emménagement nous avons convenu de quelques choses :

1) A défaut d'être des maniaques du rangement, un appart suffisamment rangé permet de mieux s'y reposer (charge mentale en moins) et trémoigne d'un respect mutuel. Notre fréquentation préalable à l'emménagement nous a permis d'avoir une idée précise de ce que l'autre considérait comme un rangement correct.

2) En fonction de nos attraits respectifs et d'un aspect pratique nous nous sommes répartis par principe les tâches ménagères.

Mais notre meilleur atout, c'est de savoir ne pas se borner à ces règles : nous sommes des partenaires et à ce titre, nous nous soutenons mutuellement et nous faisons confiance :

1) Si la charge de travail de l'un ou l'autre augmente, l'autre le soulage sur les corvées

2) Si la motivation prend l'un, ou bien qu'il n'est pas satisfait de l'état d'avancement d'une corvée, il la fera pour l'autre, confiant dans le fait que l'autre lui rendra la pareille sur d'autres corvées un autre jour.

Bien sûr, ça ne marche pas toujours à la perfection et nous n'hésitons pas à discuter quand quelque-chose ne va pas pour l'un ou l'autre, mais souvent nous le faisons avant la crise.

Enfin, me concernant je suis un peu "fordiste" sur la façon de faire et si ma chère et tendre ne prépare pas les choses de "la bonne manière", j'ai naturellement de l'exaspération qui me vient, mais je prends le temps de rationaliser : oui sa façon de faire ne me convient pas exactement, mais je peux sans soucis m'y adapter sans perte de temps réelle et je laisse couler, déjà content qu'elle ait fait cette précédente tâche à ma place.

1