Sexe : je suis perdue

pantoufle1 - 18 janv. 2022 à 20:21
Lolo59_6593 Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 17 décembre 2021 Statut Membre Dernière intervention 19 janvier 2022 - 19 janv. 2022 à 15:55

Bonjour,
Comme le titre l'indique, je suis perdue. Ça fait plus d'un an que je suis avec mon copain, je l'aime plus que tout mais je ne suis pas satisfaite sexuellement.

Je vous explique :
Lors de nos rapports, on commence toujours par les preli, ça se passe bien mais on rencontre déjà un petit problème, il ne me fait jamais de cuni mais moi aussi je ne le s*ce pas parce que je n'aime pas toucher les b*tes. Bien sûr depuis que je suis avec lui, j'ai fait des efforts énormes pour lui faire plaisir prcq je l'aime mais pas toujours là, il pense parfois à son bonheur qu'au mien.

Quand vient le moment de faire l'amour, ça ce passe bien.. Au moment où je commence à ressentir du vraie plaisir, il éjac et c'est fini, on se serre dans les bras etc. mais c'est tout, il ne pense pas à son plaisir, parfois il m'arrive de verser une larme prcq ça me fait mal au cœur quoi. Une fois je lui avais même suggérer de me "finir" aux doigts mdr mais il ne l'a jamais fait.

Je suis sa première copine et sa première relation sexuelle, je comprends qu'il a du mal mais bon après un an.. On avait déjà un peu discuter de tout ça mais rien ne change, je sais pas vraiment comment lui dire mais j'ai besoin de plus.

Avant lui, je disais à tout le monde si une personne ne me satisfaisait pas au lit, je préfère arrêter mais lui, j'en suis tombée amoureuse, je pourrais jamais faire ça mais je suis pas assez satisfaite.. Je ne sais pas quoi faire.

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 862
19 janv. 2022 à 15:27

Bonjour,

"il ne me fait jamais de cuni mais moi aussi je ne le s*ce pas parce que je n'aime pas toucher les b*tes. Bien sûr depuis que je suis avec lui, j'ai fait des efforts énormes pour lui faire plaisir prcq je l'aime mais pas toujours là, il pense parfois à son bonheur qu'au mien."

En matière de sexe il n'est pas question d'échanges de bons procédés et d'efforts à fournir, mais de consentement. Que tu n'aimes pas pratiquer des fellations ou masturber mais prenne sur toi pour lui faire plaisir est tout à ton honneur, mais ça n'achète jamais la réciproque. Si tu ne le fais que dans cette optique, autant arrêter tout de suite.

Par exemple moi je ne pratique pas le cunnilingus, même juste après une douche car je déteste la texture et le goût de la cyprine, bien que je puisse être excité à l'idée d'en faire un (car dans l'imaginaire il n'y a pas ces problèmes de sensations).

En avez-vous parlé plus en détail ? Car il suffit peut-être de quelques adaptations.

De même pour la "finition au doigt"

"Au moment où je commence à ressentir du vraie plaisir, il éjac et c'est fini, on se serre dans les bras etc. mais c'est tout, il ne pense pas à mon plaisir, parfois il m'arrive de verser une larme prcq ça me fait mal au cœur quoi. Une fois je lui avais même suggérer de me "finir" aux doigts mdr mais il ne l'a jamais fait."

En avez-vous sérieusement parlé ? Refuser des pratiques, mêmes "courantes" est une chose, mais refuser son plaisir à sa partenaire (on ne peut pas être tout le temps performant, mais si c'est une généralité on peut bel et bien parler de refus) est bien plus grave : ça n'est pas faire l'amour, mais de la "branlette améliorée".

"Au moment où je commence à ressentir du vraie plaisir, il éjac"

Sentir l'orgasme monter chez sa partenaire peut-être très excitant et faire franchir un seuil au-delà duquel quoi qu'on fasse l'éjaculation partira. Et après en effet on est submergé d'une sensation de fatigue mais de plénitude, d'où le fait qu'il soit compliqué de repartir.

Mais des solutions existent : avec ma compagne nous prenons le temps d'observer ce qui fait plaisir à l'autre et de s'exprimer quand quelque-chose nous fait plaisir. A défaut de lui faire des cunis je connais bien les gestes de pénétration qui lui font monter le plaisir et quand elle a atteint l'orgasme.

En parallèle des techniques existent pour contrôler la venue de la jouissance masculine : imaginer des choses pas très sexy, trouver des mouvements qui génèrent peu de sensations... parfois je fais même exprès de sortir du vagin juste pour la petite coupure que cela entraîne dans mes sensations et qui a moins d'impact sur celles de ma partenaire.

0
Lolo59_6593 Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 17 décembre 2021 Statut Membre Dernière intervention 19 janvier 2022
19 janv. 2022 à 15:55

Bonjour,

   Je vais essayer de t'aider vis à vis de mon ou mes expériences. J'ai eu le même souci que toi. Bien souvent, j'éjacule avant que ma femme ait son orgasme, ce qui l'a frustre. Alors ma femme finissait très souvent elle même en se caressant et en se doigtant. Du coup j'ai eu l'idée de lui offrir un sextoy et depuis je m'amuse a la faire jouir avec son nouveau joujou, ce qui est très excitant pour nous deux.

   Ensuite, pour ce qui est du cunilingus, c'est difficile de lui demander de t'en faire si tu ne veux pas lui faire de fellation. Nous les hommes nous adorons ça ????. Peut être que si vous faisiez des 69, chacun y trouverait son compte et tout le monde serait satisfait, non ? 

   Tiens moi au courant.

Laurent

0