Pervers narcissique, manipulateur ou dépendance affective?

Laulau0707 Messages postés 2 Date d'inscription mardi 31 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juin 2022 - 1 juin 2022 à 00:17
Andy31200 Messages postés 135411 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 - 1 juin 2022 à 14:39

Bonjour tout le monde,

Première fois que je saute le pas d'écrire sur un forum mais cela fait plusieurs jours que je vous lis et je n'arrive pas à me positionner à savoir si c'est moi qui ait un problème de dépendance affective ou si j'étais avec un manipulateur ou pervers narcissique.

Notre histoire a commencé il y a 4 ans, rencontre au cours d'une soirée, un feeling incroyable, ça nous est tombé dessus, le fameux coup de foudre tant attendu. Seul hic il est en couple et a un enfant de 3 mois. On se revoit à plusieurs soirées (nous avions des amis en commun), il me fait clairement du rentre dedans, me dit que ça ne va plus avec sa copine etc. Au cours d'une soirée il m'embrasse et quitte sa copine, à partir du lendemain on ne se quitte plus, je pense avoir trouvé l'amour avec un grand A, tout se passe très bien, des projets de voyage, d'emménagement etc. Un soir il part en ville boire un verre avec sa famille et il ne rentre pas. Autant vous dire que j'étais au plus mal, au matin aucune nouvelle, je décide d'aller à la sortie de son travail, je lui demande si c'est terminé il me dit oui, me prend dans ses bras et me dit qu'il arrive à la maison et qu'on va en discuter. Je l'attends pendant 5h,pour qu'enfin il arrive en furie et me dit qu'il n'a pas à discuter avec moi, il prends des affaires et s'en va. Je ne le reverrai plus, je suis bloquée de partout et j'apprends par la suite qu'il est retournée avec la mère de sa fille.

On reprends contact quelques mois plus tard, on se revoit (il est de nouveau séparé) puis 15 jours après juste un message pour me dire qu'il ne peut pas m'apporter ce que je veux, je vais chez lui son ex était là (je vous passe les détails) ils resteront finalement ensemble pendant 3 ans jusqu à leur nouvelle séparation en décembre.

En janvier je reçois un message de lui, s'excusant de tout le mal qu'il a pu me faire, qu'il regrette, qu'il m'a jamais oublié, enfin bref du violon. Je décide de le revoir (à savoir que j'ai très mal vécu ces 3 ans sans lui, c'était maladif, je pensais à lui tous les jours, n'ayant jamais eu de vraies explications lors des ruptures je n'arrivais pas à passer à autre chose) je reste méfiante et je ne plonge pas tout de suite, je reste sur mes gardes. Mais bien évidemment il me montre tous les côtés que j'attends de lui, je me sens comme une princesse les 2 premiers mois, j'ai enfin retrouvé mon amour perdu. Puis une fois bien replongé dedans, il change, ne me prends plus dans ses bras, je lui fais remarqué,rien ne change, il pouvait me dire 10 fois par jour que j'étais belle et là viennent des petites réflections, tu as de la moustache tu devrais faire quelque chose, tu attrapes des poils au menton aussi (je sais c'est risible mais honnêtement il faut y aller à la loupe pour les voir) tu t'habille toujours comme ça ? Tu devrais mettre des robes etc…quand je vais voir ma famille je me fais questionner en rentrant si je ne donne pas de détails des conversations que j' ai pu avoir j'ai le droit à des "tu me caches des choses, tu ne me dis pas tout" puis il fait la tronche toute la soirée, autant vous dire que je n'osais même plus aller voir des amis. En revanche on allait beaucoup du côté de sa famille et quel soulagement quand on y allait parce qu'il se montrait irréprochable avec moi devant eux. On est parti 5 jours en vacances, un soir nous sommes allés au restaurant, j'essayais de discuter, il était fermé, à mes questions il répondait par oui ou non donc je ne disais plus rien, en plein milieu du repas il me dit "ça me saoule tu ne parles pas" on est rentré, je me suis mise dans le lit avec de la lecture, lui il est resté dans le salon. Après 2h c'est encore moi qui suis allée m'excuser (comme à chaque fois) et en lui expliquant que je ne peux pas faire de conversation toute seule, que si ça ne va pas on repart le lendemain matin. J'ai juste eu le droit à un "t'as raison" et une partie de jambes en l'air en guise de pardon. A notre retour, je le trouvais distant, ne me parlais plus, je me posais 1 million de questions, il pouvait être amoureux au matin et m'ignorer complètement l'après midi. Je travaille de nuit, j'avais des messages pour dire que je lui manquais, qu'il s'ennuyait mais mes jours de repos il pouvait passer sa soirée sur la console, son comportement ne reflétait pas ses paroles. A savoir qu'il était en guerre avec son ex aussi, elle m'a dit qu'il l'avait détruite pendant 3 ans, qu'elle revis depuis qu'il est parti (lui me disait qu'elle lui fesait vivre un enfer dont violences physiques) et je voyais bien que la savoir heureuse et profitant de la vie ça le dérangeait. Ces 2 dernières semaines je me suis senti fatiguée, épuisée, vidée de toute mon énergie au point que je me suis mise en arrêt de travail, chose qui ne m'arrive jamais ! Lundi dernier il travaillait du matin, je lui prépare à manger pour son retour, j'avais très faim, on se met à table et je lui dis que je le trouve bizarre en ce moment, que si quelque chose ne va pas il doit m'en parler, il me dit que tout va bien, que je m'inquiète pour rien, mais j'ai bien conscience que ça ne va pas, ça me coupe l'appétit et il me dit c'est pas comme ça que je vais reprendre du poids (je suis passée de 60 kilos à 54 en 4 mois de relation, je perdais confiance en moi avec ma perte de poids, il le savait mais ça ne l'empêchait pas de le souligner tous les jours en me disant qu'il aimait les formes, qu'il ne fallait pas que je maigrisse plus, ça aide beaucoup d'entendre ce genre de choses tiens ! )

J'ai des problèmes également avec le père de mon fils, on ne s'entend pas et nos coups de fils sont assez violents, au lieu d'avoir un peu de soutient j'avais le droit à des "si ça continu comme ça je vais partir" j'avais donc double pression parce qu'au fond je sais que ça ne s'arrangera jamais avec le père de mon fils. J'ai perdu un collègue dans un accident de moto son seul message à été de savoir si j' allais à l'enterrement dans une autre région et qu'il se demandait si j'avais pas une double vie par là, aucune empathie, rien. Les crises de jalousies n'en parlons pas, j'ai dû faire un tri dans mes contacts Facebook. J'ai eu le malheur de dire qu'un chiot était beau, pour lui c'était son maître que j'avais regardé. Pour le peu que j'essayais de me défendre, la situation se retournait contre moi, il était susceptible à souhait, n'accepte pas la critique même dans l'humour, en revanche moi je devais rire s'il se moquait de moi. Je me suis totalement perdue, je ne me reconnaissait plus, toujours à être aux petits soins et faire les choses bien pour éviter d'avoir des remarques mais avoir au fond ce sentiment d'être nulle de par son corportement et paroles envers moi.

Puis un matin où je m'excuse encore par message de ne pas être au top en ce moment (donc autant dire que je m'excuse pour rien) il m'annonce que c'est fini, que je suis trop fragile mais en même temps qu'il admire ma force de supporter ce que je vis avec le père de mon fils. Qu'il m'aime mais qu'il n'a plus ce manque. Que ses sentiments ne sont pas pareils que la première fois. Mais qu'il ne veut pas couper les ponts. Je lui dis qu'on en discute quand il rentre et là la même qu'il y a 4 ans, en arrivant il est fermé, je lui demande pour discuter il me dit qu'il a pas le temps qu'il doit aller à burger King (oui oui, je savais pas si je devais rire ou lui en mettre une) il a pris des affaires puis il est parti comme la première fois, je lui ai dit que je ne voulais pas garder contact avec lui, il m'a juste supprimé des réseaux et moi je l'ai bloqué. Il est revenu chercher toutes ses affaires ce week end, je ne voulais pas le voir, c'est une amie qui est restée à ma place. Il faut savoir que 5 jours avant encore il m'a fait une déclaration, front contre front avec, je le pensais, une grande sincérité dans le regard, j'en avais les larmes aux yeux, il me disait qu'il ne me laisserai jamais tombé, qu'il n'y avait pas de raisons que nous 2 ça se termine, qu'on irait loin ensemble etc…

Alors voilà mon histoire, je me sens beaucoup moins stressée depuis qu'il est parti, plus sereine et je reprends goût à la liberté. Mais le soir ça reste compliqué, il me manque, enfin celui du début mais je m'efforce de me dire que ce n'était qu'un masque. Je ne peux quand même m'empêcher de me dire que je suis fautive, que j'en attendais trop, je lui ai tout donné sans retour, peut être que je l'ai trop étouffé mais dans son corportement je me dis quand même qu'il y avait quelque chose qui ne tourne pas rond. Enfin voilà c'est un peu le bazar dans ma tête. Si quelqu'un pouvait m'éclairer... 

2 réponses

Andy31200 Messages postés 135411 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 266
Modifié le 1 juin 2022 à 11:23

Bonjour et bienvenue sur ce forum ,

A te lire, il s'agit bien d'un pervers narcissique mais tu n'es aucunement fautive car tu étais sidérée et sous influence victime de manipulation mentale avec le classique tryptique : séduction, emprise psychologique, manipulation.

Le risque si tu étais restée dans cette relation était non seulement d'être coupé de ton entourage mais aussi de subir une vraie destruction de ton intégrité psychique. Il fallait donc arreter et tu as très bien fait

Il va falloir un peu de temps mais tu vas finir par faire le deuil de cette relation toxique.

A lire si tu veux pour en savoir plus :

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2537856-pervers-narcissique-definition-homme-symptome-emprise/

Mais il y a risque d'état dépressif réactionnel, dans ce cas, une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point , te permettre d'en parler (et tu en a besoin vu la longueur de ta question) et surtout te soulager, qu'en penses tu ? sais tu à qui et où t’adresser ?


--J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0
Laulau0707 Messages postés 2 Date d'inscription mardi 31 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 1 juin 2022
1 juin 2022 à 12:41

Bonjour et merci pour votre réponse ☺️

C'est bien ce que je pensais, mais j'ai encore du mal à accepter (c'est tout frais, la séparation date d'il y a une semaine) lui même me disait que son ex lui avait dit que c'était un pervers narcissique mais qu'il avait regardé des articles et qu'il ne se reconnaissait pas. C'était au début ou tout était rose donc je n'ai pas cherché plus loin. Je ne comprends pas comment on peut donner autant d'amour à quelqu'un puis du jour au lendemain la repousser et ne plus rien donner pour finir par être 2 parfaits inconnus. Ça me dépasse. Je suppose qu'il a déjà une nouvelle proie voir même dans l'idée de récupérer son ex, c'est quelqu'un qui ne sait pas rester tout seul, qui n'a pas de logement, ni même un meuble à lui...

Oui j'étais suivi dans un cmp suite à la première rupture et sous antidépresseur déjà suite à des crises d'angoisses qui sont apparues 1 an plus tard. Avec le recule je pense que j'ai idéalisé la première fois où nous étions ensemble et qu'il est parti avant de me montrer ce que j'ai vécu là.

Pensez vous qu'il serait bien que je reprenne rdv avec mon psychologue au cmp ? Ou il serait mieux de voir un "specialiste"?

Heureusement je suis bien entourée et c'est maintenant qu'ils sont de nouveaux présents que je me rends compte que je les ai laissés de côté alors que ce n'est vraiment pas mon genre... 

0
Andy31200 Messages postés 135411 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 266
Modifié le 1 juin 2022 à 14:40

Merci d'avoir donné des nouvelles et oui, il serait bon de reprendre contact avec le CMP et si les délais sont trop long, tu peux prendre RDV chez un médecin psychiatre en libéral  consultation de 50,20 €   remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus


--J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0