Dois-je être juste patient?

Jiffy_6102 Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 octobre 2022 Statut Membre Dernière intervention 5 novembre 2022 - 26 oct. 2022 à 12:14
Arkana0 Messages postés 4343 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 novembre 2022 - 27 oct. 2022 à 11:48

Bonjour,

Je travaille dans une école d'ingénieurs en informatique, et dès qu'on parle informatique il y a très peu de filles dans les promotions (environ 10%) et cela se sent à la fois dans le comportement des garçons envers elles et des filles envers les garçons. Étant introverti de base et petit je ne suis pas à l'aise pour en aborder, et ce peu de choix me frustre car il n'y a pas de filles qui me plaisent. Mon école n'est pas à proximité d'un campus universitaire, si bien qu'il n'y a pas d'autres étudiantes qui ont à peu près mon âge. 

Lorsque j'en discute à mon entourage et à mes membres de ma famille, ils me disent "on te comprend, ce n'est pas une position très favorable mais sois patient, une fois que tu auras ton diplôme et décroché un job, elles se dirigeront vers toi (pour parler des filles en général, pas seulement dans mon école d'ingé". J'ai un peu de mal à être d'accord parce que ça n'influence pas ma sociabilité et je doute que le statut social change quelque chose, surtout avant 25 ans. Qu'en pensez-vous? Merci d'avance

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4343 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 novembre 2022 879
26 oct. 2022 à 14:06

Bonjour,

Ayant fait toute mon éducation du lycée au diplôme d'ingénieur dans des classes avec 10% de filles maximum, je comprends au moins une partie de ce que tu ressens.

"une fois que tu auras ton diplôme et décroché un job, elles se dirigeront vers toi"

Le diplôme à lui seul ne changera rien. C'est du moins comme cela que je l'ai vécu. Les "intéressées" chassent des gens bien plus friqués que ça encore et pour les autres, la sécurité financière est importante, mais pas autant que la confiance en toi dont tu peux faire preuve.

Si tu obtiens ton diplôme mais que tu restes mal à l'aise avec les femmes, tes chances de "réussite" ne bougent quasiment pas. En revanche si une fois ton diplôme obtenu, tu obtiens un emploi gratifiant (et pas que pécuniairement) et que ça te permet de te sentir à égalité de toute femme que tu rencontres, aussi belle soit-elle. Là tu sentiras une différence. Mais elle ne viendra pas du diplôme et d'ailleurs cette confiance tu pourras l'acquérir par plein d'autres biais.

Je te conseille de regarder les vidéos de "Morning Kiss", un coach en séduction qui utilise Youtube comme vitrine. Ses vidéos, et celles d'autres qui m'ont moins marqué comme "La Gouaille", m'ont permis de réaliser que je ne prenais pas les choses par le bon bout. Pas besoin d'aller jusqu’à de la drague en rue comme ils en font la démonstration, mais les principes qu'ils évoquent m'ont permis de mieux maîtriser les principes de la séduction tout en restant fidèle à moi-même et au final, ça s'applique dans mes relations de manière plus générale. Et s'il fallait aller draguer dans al rue, je sais que pourrai le faire sans problème et je suis persuadé que j'arriverais même à décrocher un rendez-vous :D


0
Jiffy_6102 Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 octobre 2022 Statut Membre Dernière intervention 5 novembre 2022
27 oct. 2022 à 10:34

Merci de ta réponse Arkana.

J'ai déjà vu certaines vidéos de Morning Kiss, les entraîneurs ont le mérite d'être concis dans ce qu'ils disent mais c'est dommage que Youtube ne les référence pas bien. Généralement on va avoir des vidéos plus à la sauce redpill qui ne résolvent pas les problèmes.

Au sujet du diplôme je me pose aussi une question, celle de la culture générale: je suis considéré comme "extrêmement cultivé" par tout le monde (la famille, les amis, les collègues, même des gens qui me connaissent à peine) mais je n'ai pas réellement l'impression que les femmes soient très réceptives à cela. Je sais qu'il ne faut pas sortir des faits du chapeau pour impressionner parce que c'est lourd et prétentieux, on me susurre que c'est "une arme tranchante" alors que les discussions que je fais avec les femmes restent souvent de surface et ne mobilise pas cette culture G. Est-ce qu'il y a des femmes qui n'en ont rien à faire de cela? Ou est-ce que c'est juste ma tranche d'âge qui est comme ça?

0
Arkana0 Messages postés 4343 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 27 novembre 2022 879
Modifié le 27 oct. 2022 à 11:51

Pour ce qui est de la culture, c'est en effet un sujet qui demande une certaine délicatesse. Comme il s'agit d'un point fort quand on en dispose, on a envie d'en profiter un maximum. Mais au final c'est peut-être une question de posture ?

Je vois deux angles qui ne s'excluent pas mutuellement :

- Pour éviter le côté frimeur, l'idée est d'être intimement convaincu de ta valeur et notamment sur ce sujet : au final quand on doit démontrer sa puissance, c'est que celle-ci est mise en doute. Et puis il est toujours plus avantageux de distiller cette qualité avec patience, ce qui entretient une forme de mystère sur ce que tu as réellement "sous le capot", plutôt que de balancer tes meilleures cartes trop rapidement et te révéler ensuite décevant. Ca démontre en plus que tu donnes parce que tu veux bien donner et pas parce que tu cherches à attirer l'attention.

- "les discussions que je fais avec les femmes restent souvent de surface" Morning kiss et les autres en parlent bien dans leur vidéos : en matière de séduction l'intellect joue en moyenne très peu et les discussions sont souvent plates car l'essentiel se passe ailleurs (le courage impliqué par le fait de lancer ces interactions, l'utilisation des sens,...). Et puis il y a le fait d'accepter d'être clivant, car en effet il y a des femmes qui y seront très sensibles et d'autres au contraire repoussées. Si tu veux persister sur ce terrain, il faut accepter d'être clivant.

1