Coup de coeur, foudre, + que ça?

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 8 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2020
-
Messages postés
2978
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
-

Hello, hello. Je vais essayer de faire au plus court.

Cela fais beaucoup de mois (pour ne pas dire combien), que je bosse dans un théâtre.  Chose complètement new pour moi. Le théâtre ? Cela ne figurait pas sur ma liste x). Étonnamment j'ai pu m'y intégrer rapidement et prendre mes marques voir une place "importante" grâce a une équipe formidable et j'ai ainsi pu tissé des liens forts avec certains et d'autres un peu moins. Je suis d'ordinaire sociable bien que timide voir introvertie (bizarre je sais je sais.) Les personnes avec qui j'ai des liens forts sont des personnes que je côtoie plusieurs fois dans ma journée de travail.  Les autres,  de par leurs fonction et bureau, je les croisent rarement. En bref il y a l'équipe technique.  Une équipe que je côtoie rarement mais avec qui je m'entends bien. En général avec eux c'est assez souvent : salut... salut ça va ? Il y'en a qu'une avec qui j'ai pu discuter longuement et qui a fini dans mes coups de coeurs. Mes autres coups de coeurs sont deux gars dont l'un j'arrive a bien rire avec et l'autre avec qui je n'ai a vrai dire jamais échangé plus de trois phrases (il figure tout de même en tant que coup de coeur oui) et c'est justement a son propos (lui) qu'il me faut éclaircir certaine choses.

Je m'explique. Comme dit plus haut, on échange généralement pas beaucoup. Les toutes premières fois où je le croisait, on se saluait simplement. Après il y a eu quelques blagues. Puis il y a eu un moment où il s'est déplacé du sofa (du locale) après que je passais devant et le salua. J'ai d'ailleurs même pensée,  oulaa je l'ai dérangé ?, j'ai fait quelque chose qui va pas?


Une autre fois j'eus besoin d'une chose et c'est lui qui répondit a ma question, se leva et me la donna. Un autre aurait pu le faire puisqu'ils étaient tous debout et que lui était assis à terre. Là,  une autre blague et un rire en voyant mes pantoufles. (Je bosse en pantoufle pour mon confort), (pas le genre de rire: je me fous de toi hein). Là encore nos échanges sont basiques. Mis à part les blagues comme la fois où il imita un chat parce que moi et une collègues discutions de nos chats,  les échanges étaient : Salut (même pas ça va ou autre) ou simplement est-ce que tel ou tel est là etc.


Et là,  un beau jour après que je revienne de maladie, je suis occupé avec des visiteurs et ne fait guère attention a quoi que ce soit dans ce cas mais j'entends derrière moi sa voix. Voix que je reconnais facilement me saluer par mon prénom. Je me suis tournée direct en le saluant en retour tout sourire au lèvres car ça m'a fait quelque chose d'entendre mon nom dans sa voix. C'était la première fois vous comprenez ? Je ne pensait même pas qu'il connaisse mon nom. Et bref là j'ai eut un truc trop bizarre. Nos corps étaient tournés l'un vers l'autre a une distance réduite, yeux dans les yeux et moi la mâchoire tombante je crois et je jurerais qu'il sourirait jusqu'au oreilles (malgré le masque pcq covid de malheur) et que son regard était très tendre et pendant quelques secondes j'avais l'impression que nous étions seuls. Rha si seulement nous n'avions pas été interrompus...

ce que j'ai remarquée, c'est quand je parle avec quelqu'un, femme homme peut importe, il entre dans la discussion mais jamais de la même manière.

Ex: je dirige une personne vers un collègue, il répond à la place du collègue à qui je pose une question. Je précise, il répond en me regardant dans les yeux avec sourire et l'air normal (sur de soi).

autre ex: je discute avec une collègue du fait de pas me presser pour éviter de stresser, il dit "moi aussi j'ai du stress" en descendant. Cette fois il avait l'air soit pressé, soit mal à l'aise ou gêné.

Sinon au moment où je sors du réfectoire avec une collègue, lui monte avec un collègue et il est évident qu'il vont manger mais il se mets derrière moi, pendant que l'autre fais ce qu'il a a faire et que moi j'attends ma collègue. Pourquoi, comment? Tel est la question. 

Après les moments où l'on se croise sont trop souvent étranges serieux... à croire que la vie se joue de nous.


Alors moi maintenant je me demande ce qu'il se passe. C'est assez différent depuis que je suis de retour de ma semaine de maladie et surtout je me demande, connaissait-il mon prénom ? Est-il allé chercher? Ou demander a quelqu'un ? Et surtout nos "liens" changent-ils? 


Merci aux personnes qui liront mon pavé.

1 réponse

Messages postés
2978
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 octobre 2020
403

Bonjour,

 

Pour moi dans ce genre de situations, ce n'est pas si l'autre est attiré qu'il faut se demander, mais si on a envie ou non. Si oui, il faut alors partir du principe qu'on a toutes ses chances et plutôt guetter les signes de désintérêt (il pose des lapins, regard ou comportement fuyant). Idéalement en étant le plus franc possible ses nos intentions dès le départ.

Ensuite, il suffit de prendre acte des réactions de l'autre et savoir à la fois persister face à des petits obstacles qui ne sont que des tests plus ou moins conscients et renoncer quand c'est vraiment un refus.

 

A adapter en fonction de ce que tu te sens capable de faire, bien-sûr.