Montagne russe dans mon couple est ce normal?

Signaler
-
Messages postés
2981
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 octobre 2020
-

Bonjour,

 

Je suis en couple avec mon conjoint depuis 4 ans. J'ai 26 ans et il en a 41. Nous vivons ensemble depuis a peu pres 3 ans.

Nous avons vraiment une belle complicité et un sens de l humour qui nous rejoint.

Malheureusement les memes problemes refont surfaces. Mon conjoint n'est pas capable de régler des conflits dans le calme, agressif dans ces propos, incapable de changer son attitude (de discuter calmement) quand quelque chose ne fonctionne pas. N'écoute plus rien et dit un peu n'importe quoi pour défendre son point de vu lorsque nous avons une dispute. S'excuse souvent par la suite, en disant toujours le même discourt : comme quoi il ne comprend pas pourquoi il est comme ca quand quelque chose lui deplait etc.. il se sent mal vis a vis ces reactions. Il peut avoir des reactions exagerées pour des banalitées, vraiment.

Je fini toujours par ''pardonner'', meme si au fond je sais tres bien que le probleme reviendra a chaque semaine au moins*. Toutefois je me demande si je l'aime assez pour endurer ca toute une vie et pour avoir des enfants avec lui. J'ai peur de piler sur mes valeurs et de transmettre des mauvais plis a nos enfants. Il dit qu'il ne sera pas comme ca avec eux ... mais n'est meme pas capable d'arreter de l'etre avec moi, apres tant de discution a essayer de l'aider ...

Apres nos dispute il me dit souvent comme quoi il se trouve chanceux de m avoir dans sa vie malgré ce qu il ma fait subir et qu,il ne comprend pas pourquoi il agit ainsi avec une fille comme moi. Il est dans le regret..

Un de nos gros problème est aussi son manque d'intérêt sexuel, incapable de faire des avances, relations intime très rares (lorsque présente, toujours au même moment et de la même façon...). Je ne me sens pas désirer. Parfois on fait l'amour et il ne desire meme pas finir de son coté... Je trouve tout cela très étrange. Il me dit ne pas se toucher très souvent non plus. J'ai essayer de lui faire plus d'avance, j'ai aussi essayer de ne plus lui en faire du tout.. rien n'y fait. Nous en avons parler et il me dit ne pas savoir pourquoi... Autre chose, lorsqu'on fait l'amour il est plutot agressif a mon egard et pas tres romantique.

 

Je suis consciente des problèmes depuis plusieurs années. J'ai perdu espoir qu'il pourrait y avoir des changements marqués puisqu'il n'y en a pas encore eu après tout ce que nous avons vécu mais surtout après avoir clairement exprimer mes sentiments suite à cette relation dans l'état ou elle est (de lui avoir dit clairement que je ne suis pas bien dans une relation comme celle la si elle perdure dans les mêmes conditions*)

 

Il ma souvent dit qu'il allait changer et faire des efforts.. Il m'aime je le sais mais il n'a jamais ete capable de me le dire...est ce vraiment de l amour ? 

 

Je suis dans une boucle sans fin ou je me dit wow je l aime, et wow c est vrm pas pour  moi. J'ai avec moi une personne attentionnée dans les autres aspect de la vie de tout les jour, une personne super genereuse, une personne drole et sociable... mais je cherche encore a comprendre pourquoi je vie encore cette roue sans fin d amour haine...

 

Prête à faire ma vie dans des conditions de couple comme celle-là ? Question à me poser sérieusement... Est ce vous avez des idées pour m'aider .. 

merci

2 réponses

Messages postés
2981
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 octobre 2020
405

Bonjour,

 

Tu sembles avoir déjà quelques bonnes dispositions pour aborder ce problème, tu mentuionnens en effet des valeurs sur lesquelles tu n'as pas envie de plier. C'est quelque-chose que tu dois préserver.

Autre point où tu as raison, faire le pari qu'il va changer lorsque vous aurez des enfants est TRES risqué. S'il n'arrive pas à se contenir face à une adulte visiblement calme et rationelle, qu'est-ce que ce sera quand un gamin l'aura empêché de dormir pendant des heures et fera une crise pour quelque-chose qu'il jugera futile ?

 

Pour le reste, nous risquons surtout de verser dans la psychologie de comptoir... et à ce propos, a-t-il déjà consulté un psychiatre ou un psychologue pour ces problèmes d'agressivité ?

 

A titre de psychologue de comptoir, je me demande s'il n'y a pas un lien entre cette agressivité qu'il peine à contenir et son manque d'intérêt pour les rapports sexuels où elle semble transparaître. Peut-être a-t-il peur de laisser cette agressivité à ce moment et s'auto-censure.

Premierement, merci beaucoup d avoir pris le temps de m ecrire. 

 

En effet il a deja pris quelque rendez vous avec un psychologue dernierement (preuve quand meme qu il semble vouloir comprendre l origine de son probleme ou du moins qu il demontre un interet pour avance sur un point peu importe lequel). Ces rencontres ont etes breves. Je n est pas vraiment pris la peine de developper sur ses rencontres puisque je je veux pas trop m imisser. J ai quand meme questionner globalement a savoir si il avait aimé l'experience, si il avais eu l'impression d etre plus outiller pour se sentir mieux avec ces reactions, etc. Les reponses ont ete vagues mais entre quelques phrases j ai cru comprendre qu'il m a fait mention detre peu confiant au lit. C'est peut etre en liens avec des elements de votre reponse plus tot*. Je ne suis pas le genre de personne qui met de la pression sur la perfomance et je me considere tres ouverte d esprit donc c est dure de comprendre. Je crois que ce probleme est vis a vis lui meme... Pas de probleme au niveau du fonctionnement erectile non plus. Bref, je prend en considerations tous ces elements et j essaie d ajuster mes conversations sur ce sujet avec lui.. sans trop en faire mais en restant claire et prete a l ecouter si il a envis de me parler d un probleme ou d autre chose en lien avec tout ca. 

Aussi je dois mentionner qu'il m est deja arriver de quitter la maison pour une bonne semaine, pour reflechir (et aussi du coup pour le faire reflechir, j esperait). J'ai meme deja tenter de le quitter au debut de notre relation. Il a compris la raison (evidemment puisquil etait conscient des problemes). Cette semaine la et cette tentative de separation la on juste donné des beaux discours flamboyants de sa part sur les changement a venir dans son comportement. J'ai eu droits a des mots d amour sur mon auto, des appels et des bonne baises... comme vous pouvez voir je suis revenu. Et la suite vous la savez, rien na durer bien longtemps.

Je ne veux pas baisser les bras

Je ne veux pas que mon conjoint fasse "des efforts" pour me desirer

Je ne suis pas capable de le quitter (l'amour !!), mais je ne suis pas capable de m imaginer vivre ces montagnes russes quotidiennement encore longtemps. 

 

Bref j'aimerais un jour etre avec quelqu'un (mon conjoint actuel je l espere) qui ne refuse pas mes avances quand je decide d en faire et quelquun qui reste calme meme dans certains moments plus turbulants (sans exiger non plus le calme total constamment, juste d etre respectuer envers moi dans ces moments la serais deja ca). On dit qu on veux toujours ce qu on px pas avoir dans la vie et j imagine que si j avais ca avec un autre il me manquerait peut etre autre chose.. Je crois quand meme ne pas trop en demander a la vie. 

 

Merci de prendre le temps de me lire, beaucoup de chose a dire mais au final je me rend compte que je dois aller au bout de cette relation. Je suis surment mal faite parceque je "m acharne" sur des points qui ne semble pas bouger.. je ne sais pas combien de temps encore je suis prete a investir dans une relation comme celle ci. J' espere juste ne passe pas a cote d autre chose. Est ce raisonable de ce mettre un "dead" line si rien de change, dois je en parler avec mon conjoint ? Est ce une situation qui mene innevitablement a cette fin la ? 

 

 

 

Messages postés
2981
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 octobre 2020
405 > eli333333

"Je ne veux pas que mon conjoint fasse "des efforts" pour me desirer"

En effet, ça n'est pas souhaitable, mais il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions. Quand bien même vous n'êtes pas "le genre de personne qui met de la pression sur la perfomance", il peut très bien s'en mettre suffisamment tout seul, malgré votre bienveillance.

Le seul remède c'est du temps et de la compréhension mutuelle. J'ai moi-même eu des problèmes d'érection au début de ma relation actuelle de 3 ans, qui ne venaient que d'expériences malheureuses avec les précédentes et des préservatifs pas adaptés. Nous sommes désormais plutôt épanouis, mais elle a pris le temps de comprendre que ça ne venait pas de sa désirabilité.

 

"Je ne suis pas capable de le quitter (l'amour !!)"

Une citation que je trouve plutôt pertinente dans les cas de couples "abusifs" : "Je t'aime, mais je m'aime aussi"

 

Vous semblez avoir de bons réflexes dans votre façon de communiquer. Au cas où quelques outils qui pourraient être utiles, à partager avec lui (et ils irsque de faire un lien avec les psys qu'il a pu voir) :

 

- Pas de formulations accusatrices : privilégiez le "je" au "tu", en parlant de faits les plus précis possibles, auxquels vous associez votre ressenti. pas de "Tu ne me désires pas puisque tu ne me demande jamais de faire l'amour", plutôt "Je suis le plus souvent à l'initiative quand nous faisons l'amour, et ça me fait me sentir peu désirée". Ca contribuera notamment à éviter de le braquer et donc monter dans les tours.

- face à des mêmes faits, notre expérience de vie n'est pas la même, donc nous n'avons pas le même ressenti. Le seul moyen de comprendre le ressenti de l'autre, c'est d'être conscient de cet état de fait, d'essayer de garder l'esprit ouvert et de lui demander d'exprimer son ressenti face à ces faits plutôt que de le supposer.

 

Messages postés
100430
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 octobre 2020
103

Oui et je me permet d'ajouter que cette irritabilité peut être un symptôme d'état dépressif donc tout à fait d'accord avec le conseil d'Arkanao de consulter un médecin psychiatre


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte