Problème sexuel

- - Dernière réponse : lekabilien
Messages postés
16016
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 août 2019
- 12 août 2019 à 17:58

Bonjour, 
Je suis une femme de 24 ans, mon copain et moi sommes ensemble depuis 5 ans, nous vivons ensemble depuis plus de deux ans. Avant cette relation j'ai eu quelques autres partenaires relativement sérieux mais j'étais plutôt opposée à la pratique de la sodomie. Mon copain l'avait déjà fait avec d'autres partenaires et en est friand. J'ai accepté de tester avec lui, et sur 4/5 rapports anaux il n'y a que deux fois où je n'ai pas eu mal (je suis plutôt fine et mon copain a un de 24 cm ce qui est assez imposant une fois dans l'anus]). Bref, étant donné mon manque de plaisir et la douleur physique ressentie, j'ai freiné les tentatives, ce qui a eu pour effet sur le long terme de frustrer mon compagnon. Notre vie sexuelle en général en pâtit, ma confiance en moi et en sa fidélité en pâtit également.. Nous avons essayé d'en parler, de changer de position, lubrifiants etc, mais rien que le fait d'en parler me met mal à l'aise, je me bloques et me contracte de peur d'avoir mal, ce qui n'aide pas... 
J'aimerais avoir des conseils honnêtes et réalistes de personnes qui se trouvent ou se sont trouvées dans mon cas. Je ne veux pas me séparer de mon compagnon et j'aimerais trouver un moyen pour le satisfaire et éprouver moi aussi du plaisir lors des rapports anaux. Merci d'avance pour vos réponses.

Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
16016
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 août 2019
1398
1
Merci

Bonjour  Obs1Dienne.

J'ai comme habitude de dire que dans la sexualité il ne doit pas exister de tabou ou de limite, la seule limite est celle qui ne convient pas à l'un ou l'autre, ou, qui n'est pas possible pour quelque raison que ce soit pour l'un ou l'autre.

Ton copain est friand de sexe anal, il a raison, cela fait parti de la sexualité, cela fait parti de la diversité sexuelle, cela procure un autre plaisir dans le couple lorsque cela est partagé agréablement par les 2 protagonistes. 

Tu as accéptée alors que tu étais réticente. Cela montre ta volonté de faire plaisir, d'essayer aussi pour toi, en cela, tu montres tu sais donner à l'homme que tu aimes tout ce que tu peux donner, tu es une femme ouverte d'esprit et généreuse.

Mais on le dit, "la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a". Je rajoute à cela, que tu ne peux donner que ce que tu peux

Tu ne peux pas et tu as peur car ton copain se sente frustré, peur que votre couple ait des problèmes à causes de cela. Je disais tu es une femme généreuse, volontaire, prête à tout ce qui est possible pour satisfaire. Ton copain doit te comprendre. Est-ce qu'il ne serait pas généreux lui ? Serait-il insensible à tes douleurs pendant qu'il prend plaisir ? Tu ne veux pas le perdre je comprends car tu l'aimes, mais tu n'es pas égoïste tu as essayer pour lui. T'aime t-il suffisamment pour ne pas prends son pied, son plaisir  pendant que toi tu souffred? Ou il serait insensible et ne penserait qu'à lui ?

Un couple c'est se donner pour faire plaisir et recevoir en retour, mais cela réciproquement. Que ton copain ne soit pas content pendant quelque temps cela se comprend, il faut du temps pour qu'il se mette à l'évidence que tu ne peux pas. Mais qu'il ne comprenne pas et revienne à la charge et que cela crée de sérieux problèmes au couple, c'est lui le problème. 

Tu n'as pas à culpabiliser surtout pas. L'amour, le sexe c'est du plaisir pour les 2,, s'il ne comprend pas cela, alors pardon maison que tu l'aimes je te comprends, mais il n'est pas un homme digne, n'est pas mâture et surtout égoïste, tu perdrais ton temps avec lui. 

Cela dit. 2 fois sur 5 tu n'as pas eue de douleurs. Il est possible à mon avis de parvenir à faire de nouveau cesser ces douleurs. Mais ton copain a un pénis assez impirtant, l'anus n'est pas aussi souple que le vagin, de plus l'anus peut faire de très forte contraction et cela de façon incontrôlé, c'est cela entre autres qui provoquera les douleurs les plus vives. Fortes contractions forcer le passage = douleurs voir même une déchirure, donc tu dois apprendre en ce qui te concerne à contrôler ces contractions de l'anus qui se produisent instinctivement. C'est possible il faut du temps, et de la patience et obéissance au doit et à l'œil de ton copain.

Donc, vous devriez en discuter, et si lorsque tu n'avais pas mal tu avais dû plaisir, que tu aimerais le faire pour toi aussi, alors en discuter avec ton copain pour qu'il te laisse le temps, que lorsque vous essairez il doit plutôt "caresser" ton anus et non pas pousser, et c'est toi qui dirigera la pénétration, arreter s'il le faut et remettre cela à une autre fois si tu le décidés.

Plus il te presser à, plus tu auras l'appréhension de la douleur et cela fera que tu auras mal, donc ne peux le faire. Ton copain doit absolument comprendre et te laisser venir lorsque tu le voudra seulement toi. S'il ne te comprend pas, peu de chance ou rarement en tout cas de réussir à aller jusqu'au bout sans que tu en souffres. 

La pratique du sexe anal est différent du sexe vaginal surtout pour la femme. Si elle peut arriver aussi à l'orgasme comme avec la pratique vaginale, la différence est que l'anus est un muscle qui provoque des contractions beaucoup plus fortes que le vagin, et c'est cela qui provoquent la douleur

L'anus se contracte machinalement, très difficile à contrôler aussi. Apprendre à contrôler les contractions et à détendre ce muscle, est la clé de la réussite de la pénétration anale sans douleur. Il faut du temps, et surtout pas la pression du copain non plus. 

 

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Couple

Journal des femmes 5451 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Tout d'abord, merci pour ta réponse très complète. Pour répondre à l'une de tes interrogations, non, il ne prend pas de plaisir lorsque j'en souffre, ce qui rend la chose limite plus frustrante encore, car parfois j'ai eu l'impression d'avoir mal pour rien, si je peux dire. Il a eu l'habitude de le faire régulièrement avec ses exs, s'est dit qu'il arriverait à s'en passer ou que ça s'améliorerait à ce niveau-là, sauf qu'au bout de plusieurs années à s'être retenu ça le rend triste de ne pas pouvoir le faire avec moi. Je pense que le problème vient de ma peur d'avoir mal, et peut-être aussi d'une mauvaise préparation ou manière de faire pendant l'acte.. J'essaie aussi de me mettre à sa place et je comprends son point de vue. Ce qui n'aide pas c'est que niveau érection on est au top au moment de passer derrière, à cause de la frustration persistante.. Je pense que bien faite (reste à savoir comment), sans douleurs, je pourrais parfaitement prendre du plaisir et apprécier ça, ce n'est pas le concept de la sodomie qui me gêne, mais plus une sorte d'appréhension suite à de mauvaises expériences. Tu dis qu'il est possible d'apprendre à maitriser les contractions, aurais tu une astuce? 

Nous en avons beaucoup discuté ces derniers temps, ce qui n'a pas vraiment un effet positif car on a l'impression de tourner en rond. Je pense avoir besoin qu'il m'aide vraiment à me détendre physiquement et à me changer les idées et je pense qu'au moment de la pénétration, il est à la fois super excité et dans son truc et gêné de ne pas savoir comment le faire. Nos gabarits respectifs ne s'accordent pas facilement pour l'anal. J'essaie néanmoins de lui faire comprendre que toutes les femmes ne sont pas pareilles, et que ce qui a marché pour ses exs ne marche pas forcément avec moi. Aurais tu un conseil à lui donner pour que les choses soient plus faciles? Merci beaucoup

Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
16016
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 août 2019
1398
1
Merci

Il ne prend pas plaisir lorsque tu souffres mais il est frustré quand même, cela est une forme de pression. Pardon mais on dirait que tu te sens fautive d'avoir mal, tu culpabilises à la limite même. Ce n'est pas ça un couplé, c'est lui qui devrait te dire que si tu n'arrives pas, on ne le fait plus. C'est de cela que je disais qu'il ne pense qu'à lui, tu comprends qu'il puisse être frustré mais il ne comprend pas que tu puisses à oir mal donc ne plus te le demander, attendre que cela vienne te toi si à un moment donné tu aurais envie de ré-essayer.

Et tu le dis aussi, tu n'es pas une de ses ex. De cela, d'elle, c'est malsain de te comparer, et c'est une forme de pression. Il n'est pas un de tes ex lui non plus, et cela m'étonnerai beaucoup qu'un de tes ex avait un pénis de 24 cm, donc il n'a pas a en faire un drame dans le couple si tu n'arrives pas ou ne veux plus la pratique anale car tu ne peux supporter la douleur, ce qui est tout à fait compréhensible.

Bien sur qu'en ce qui te concerne tu dois arriver à vraiment te détendre pour détendre ton anus. Si vraiment tu as envie de cette pratique et pour toi aussi, pas seulement faire plaisir à ton homme, tu dois "apprendre" à ton anus à rester détendu, c'est à dire à ne pas se contracter par réflexe, car c'est le problème majeur. Ensuite, bien sûr bien lubrifié et que c'est toi qui dirige. Tu peux apprendre à maîtriser plus ou moins facilement ce réflexe de l'anus à y "travaillant" toute seule, il faudra un peu de temps, c'est pour cela que je disais que ton copain doit te lâcher le temps que tu fasse un travail sur toi.

Si tu désir le faire pour toi aussi, tu y arriveras, mais Avé 24 cm ce n'est pas courant, donc pas évident non plus. 

Que puis-dire pour monsieur. Je crois que c'est déjà dit. Comme c'est toi qui encaisses pardon du terme utilisé, il doit être patient, ne pas te mettre la pression car ça ne te facilitera pas les choses, qu'il attende que tu le sollicités et qu'il aille vraiment tout tout. C'est toi qui guide, c'est toi qui sentiras si tu es détenu, c'est toi qui sentiras que tu maîtrises ou pas le réflexe de contraction. Lorsque le début est maîtrisé, tu sentiras que tu t'ouvres encore plus, très détendue, et pas brusquée du tout par ton homme.

Apprends toute seule d'abord, ensuite quand tu verras que plus ou moins tu maîtrise, ça ne marchera pas tout le temps, ensuite faite le à 2 mais sans pénétration. Il peut te caressé l'anus et à toi de le guider du comment il doit s'y prendre, comment il doit faire pour t'aider à détendre ce muscle et maîtriser le réflexe quand il te touche.

Il faut que ça te plaise pour te dire "je vais y arriver". Ensuite c'est comme beaucoup de chose, c'est un travail sur soi-même, et un travail ensemble ensuite dans la confiance et l'écoute, sans pression.

 

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Couple

Journal des femmes 5451 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Je vois. Merci pour tes conseils avisés, je vais m'entrainer de mon côté pour voir ce que ça donnera et essayer quand je me sentirai prête. Je me sens un peu moins dans le flou et un peu plus rassurée maintenant. Savoir que c'est une sorte de problème de "préparation" si je peux le dire ainsi me permet d'être un peu plus sereine et confiante. J'ai une dernière question: aurais tu une position à me conseiller où la pénétration serait plus facile ? (d'après ce que tu m'as dit j'en déduis que je dois prendre la main pour imposer mon rythme) .

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre en tout cas. 

Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
16016
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 août 2019
1398
1
Merci

Bonjour chaque femme étant différente, c'est toi qui devrais ressentir la position qui pourrait te convenir au mieux. Je précise que je ne suis pas une femme, et en tant qu'homme, je sais passer le relais et me laisser guider, discuter, savoir écouter pour que tout ce passe bien.

Une sorte de problème de préparation, pas seulement. De ta part une part, à commencer par avoir envie de le faire pour toi, ensuite essayer de trouver ce qui pourrait te détendre au mieux. Mais de la part de ton homme aussi. À commencer par ne pas faire passer une relation anale comme une obligation sinon il serait frustré ou remettrait en cause le couple. Avec la pression c'est l'échec assuré. De plus, qu'il patiente et se montre compréhensif, si finalement tu refuserais car tu n'arrives pas. Qu'il se montre doux, à l'écoute, et sache stopper lorsque tu diras stop sans se plaindre. 

Il a sa part de travail sur soi à faire aussi. Cela doit se faire ou pas, à 2. Et si cela ne se fait plus car tu n'arrives pas, c'est un échec à 2. 

Oui c'est vrai l,a préparation de ton corps c'est d'abord à toi de le faire pour apprendre à le maîtriser. Mais sans l'aide et la compréhension de ton homme après, ça ne peut marcher car tu seras toujours crispée.

Il ne faut pas vous presser, il faut prendre votre temps que tu soies vraiment à l'aise et détendue 

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Couple

Journal des femmes 5451 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de lekabilien