Première fois douloureuse

Signaler
-
Messages postés
112349
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 avril 2021
-

Bonjour, je suis avec mon copain depuis plus d'un an. J'ai 20 ans et lui 22, c'est mon premier copain, mes premiers rapports sexuels. On a essayé la pénétration une première fois, mais j'avais atrocement mal, j'en ai pleuré et on a arrêté. Le lendemain, j'avais toujours mal (je précise que son pénis n'est pas rentré, seulement une partie du gland). On a essayé dans plusieurs positions pour essayer de le rentrer plus facilement sans succès. Après cette première experience j'avais peur de recommencer. On a quand même retenté 3-4 fois, toujours une grosse douleur, j'ai donc pris rdv avec une gynéco.

Première consultation, elle me dit que j'ai une vestibulodynie (après examen, toucher etc). Elle me prescrit un gel anesthésiant, du lubrifiant, de l'huile pour faire des massages... Rien d'anormal au niveau de l'hymen ou au niveau du vagin. Pas de vaginisme.

On réessaye avec mon copain, avec le gel anesthésiant, mais toujours une douleur atroce. Il n'y a que son gland qui rentre.

Deuxième consultation, la gynécologue m'examine avec le spéculum pour vierge. La sensation est horrible mais pas de douleur, ni dans le vagin ni à l'entrée (donc rien au niveau de la vestibulodynie contrairement à la première fois). Rien à signaler, tout va bien pour elle. Elle me dit quand même de prendre rdv avec une sexologue, ce que je fais et me conseille d'acheter le kit velvi parce que même si je ne fais pas de vaginisme ça pourrait m'aider.

Je vais voir la sexologue, très gentille et rassurante mais mon problème n'est toujours pas réglé. Oui il existe autre chose que la pénétration je sais, mais j'ai vraiment envie d'essayer.

J'achète donc le kit (50euros..) et j'essaye la plus petite bougie. Progressivement, je vais jusqu'à la troisième (sur plusieurs semaines). Finalement je commence à m'habituer et au début j'aimais pas trop ça mais maintenant je pense que c'est une bonne idée de les avoir achetées. Un jour je passe la 4, puis la 5 avec difficulté (je pense que je lubrifie pas suffisamment) mais sans douleur. Par contre la 6, la dernière donc, c'est impossible. Niveau épaisseur c'est celle qui ressemble le plus au pénis de mon copain. J'ai essayé plusieurs fois, ça fait pareil que son pénis. Il n'y a que le bout qui rentre, et même avec du lubrifiant j'ai hyper mal et ça passe pas. J'y comprends rien, la gynéco ne voit rien d'anormal, moi j'ai tellement mal que j'en pleure et au final on y arrive toujours pas. Et pourtant j'arrête pas de voir partout que le vagin est extensible, qu'il s'adapte à tous les pénis (bon sauf au très très gros je pense..) etc. 

J'en ai marre de cette situation. Emotionnellement c'est pas facile. Je sais plus quoi faire

2 réponses

Messages postés
112349
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 avril 2021
147

Bonjour,

Tu souffre donc de dyspareunie, c'est bien d'avoir consulté une sexologue mais je n'éliminerais pas une composante psychosomatique du problème, à lire :

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sexo-gyneco/2513135-douleurs-pendant-les-rapports-dyspareunie/

Mais aussi :

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2601442-maladie-psychosomatique-definition-liste-exemple-traitements/

 

Tu devrais consulter aussi un médecin psychiatre, qu'en penses tu, sais tu à qui et où t'adresser ?


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Bon je n'arrive pas à retrouver mes identifiants mais c'est toujours moi ! 

Merci pour votre réponse.

En fait je vois (enfin voyais) déjà un psychiatre. J'étais sous antidépresseurs une bonne partie de l'année mais j'ai arrêté de les prendre et j'ai arrêté d'aller voir mon psy par la même occasion. Mais on n'a jamais parlé de tout ça ensemble. J'ai essayé d'aller voir une psychologue de mon université aussi le mois dernier, mais la séance ne m'a pas du tout plu alors je n'y suis pas revenue.

Alors je n'ai pas de suivi psychologique en ce moment.

 

En fait, ma gynécologue m'a conseillé des séances de rééducation périnéo-sphincyérienne mais je n'ose pas prendre rendez-vous, ça me fait vraiment peur. Prendre rdv avec un gynécologue m'était déjà vraiment difficile,et j'ai l'impression que ça va jamais marcher et que je suis juste condamnée à ce que rien ne fonctionne.

Et comme je le disais, moralement c'est pas facile, à chaque fois que j'en discute avec un professionnel ou que j'y pense seule je peux pas m'empêcher de pleurer et ça rend la discussion impossible.

Honnêtement j'ai peur que ça me traumatise ces séances de kiné. Un peu comme pour le kit velvi, au début rien que d'y penser ça me faisait pleurer mais maintenant ça va mieux. Et j'arrive pas à en parler, que ce soit à ma gynécologue, un psy, des amis ou mon copain. J'ai trop honte et j'ai peur de me mettre à pleurer devant des gens.

 

J'ose même pas reprendre rdv avec mon psychiatre, je l'ai lâché du jour au lendemain sans rien dire. Et ça fait bientôt 6 mois maintenant 

Messages postés
112349
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 avril 2021
147

Bonjour,

Merci d'avoir donné de tes nouvelles et je ne puis que te conseiller de revoir un psychiatre .

Si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique, en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre  beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, patience donc...;)

Et tu sembles souffrir de sentiment d'incurabilité, que rien ni personne ne peut t' aider, ce n'est pas de ta faute mais tu te trompes, tu peux passer ce cap, mais il est impératif de te faire aider

 

--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte