Séparation ?..

yaya - 5 mai 2021 à 23:40
Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 - 9 mai 2021 à 13:34

Bonjour, je vais avoir 17 ans et mon copain 18ans, nous sommes pas dans le même lycée et nous nous voyons pas souvent ( minimum 1 fois par vacances ) a cause de mes parents, l'année prochaine qui arrive vite.. il part dans une autre ville et aura son apart donc pas sure qu'il rentre le week-end alors je me pose énormément de question à ce sujet et j'ai très peur de le perdre.. je lui en ai déjà parler il me dis non t'inquiète... ect, de plus après ma terminale je pars peut être à l'étranger et je lui ai donc dis juste comme ça au pire tu pourrais partir avec moi.. il m'a répondu qu'il ne savais pas parler cette langue et qu'il avais la flemme, alors maintenant je fais que pleurer, je ne sais pas si cela va réellement durer je ne sais pas quoi faire.. 

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 860
6 mai 2021 à 09:44

Bonjour,

 

En effet, vous arrivez tous deux sur une période charnière qui sera une véritable épreuve pour votre couple.

 

"il avais la flemme"

Je n'ai pas tout le contexte qu'il faudrait, mais ça me paraît mal parti pour qu'il te suive, en effet...

 

"je fais que pleurer, je ne sais pas si cela va réellement durer je ne sais pas quoi faire.."

Et de fait même dans des situations plus stable il n'est jamais évident de savoir si un couple va durer. Vu vos âges et l'avenir proche qui se dessine, pourquoi ne pas simplement profiter du moment sans "fuir en avant", et aviser quand les questions se poseront vraiment ?

Et demande-toi ce qui te fait pleureur. Est-ce vraiment la crainte de le perdre ? Ou est-ce la perte d'un idéal d'avoir trouvé rapidement le "grand amour" et de se poser directement avec ? Ou bien encore le simple fait d'avoir besoin d'être en couple pour te donner de la valeur ? De trop nombreuses personnes sont dans ce dernier cas.

Pour ma part je me suis rendu très malheureux à vouloir trouver le grand amour et être "posé" avant la trentaine. Mais celui-ci ne venait pas, et j'avais l'exemple de mon frère pour me frustrer comme il fallait. Puis j'ai fini par m'affranchir de ces normes ridicules, j'en suis devenu bien plus heureux... et ironiquement j'ai alors trouvé et séduit quelqu'un peu avant mes 30 ans et nous vivons heureux depuis 4 ans sans jamais nous être disputés tout en étant transparent l'un envers l'autre sur les gênes du quotidien.

Lorsque nous nous sommes rencontrés, je savais que je quittais la ville dans l'année à venir (3 mois dans les faits), nous avons donc décidé de vivre au jour le jour. Puis quand je suis parti, nous avons convenu d'essayer une relation à distance. Un an après elle me rejoignait. Pendant tout le processus nous aurions pu nous perdre, mais l'un comme l'autre c'est parce que nous pouvions vivre sans l'autre qu'au final nous vivons pour le mieux à deux.

1

merci de votre réponse, cela m'a quand même fais réfléchir, je me dis que c'est vrai qu'à mon âge c'est rare d'avoir une relation qui dure tant, mais je m'attache énormément aux gens et je ne voudrais surtout pas le perdre, et je ne pense pas que je pleure pas peur de plus être en couple car ça ça m'importe peu, j'ai surtout peur qu'il se lasse et qu'il trouve ailleurs.. mais j'aimerais bien juste profiter du moment sans penser à l'avenir car déjà ça me rend un peu triste à l'idée que pour lui on dirais que ça l'importe peu, enfaite je suis quelqun qui s'en fou de rien et qui a pitié de tout, on me dis souvent que je suis trop gentille, et je n'arrive pas à me dire que c'est peut être juste un amour de jeunesse qui dure qu'un temps, quand je me dis ça ça me fais mal.. 

merci énormément de m'avoir répondu ça fais du bien de pouvoir parler, sur certain site on ne m'avais pas répondu, j'ai souvent besoin de parler de mes problèmes car un rien me stress...

0
Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 860
9 mai 2021 à 13:34

"merci de votre réponse, cela m'a quand même fais réfléchir"

Tant mieux, c'était mon but que de nourrir ta réflexion

 

"et je ne pense pas que je pleure pas peur de plus être en couple car ça ça m'importe peu"

Tant mieux, cela témoigne d'une force intérieure qui fait défaut à beaucoup. Cultive bien ça.

 

"enfaite je suis quelqun qui s'en fou de rien et qui a pitié de tout, on me dis souvent que je suis trop gentille"

Tu es peut-être dans un travers de la gentillesse où tu t'attribuerais trop de pouvoir de responsabilités. Si ça te fait régulièrement souffrir, il pourrait être bon que tu te repositionnes à ce point. Tu sembles le constater toi même : rien que de pouvoir s'exprimer et se savoir écoutée aide. Sans qu'il n'y ait nécessité de trouver une solution immédiate.

 

"je n'arrive pas à me dire que c'est peut être juste un amour de jeunesse qui dure qu'un temps, quand je me dis ça ça me fais mal."

C'est en partie ce que tu en feras (avec pas mal de circonstances sur lesquelles tu n'as pas de véritable contrôle). Permets-moi de te raconter l'histoire d'une de mes tantes : vers ses 15 ans elle a connu un jeune homme dont elle est tomébe amoureuse. Il venait régulièrement là où elle habitait, au bord de la mer, en tant que vacancier avec ses parents.

La vie les a séparés à peu près à ton âge. Ils ont fini par se marier et avoir des enfants chacun de leur côté.  Mais ils avaient gardé contact et s'envoyaient régulièrement des lettres.

Ce n'est que vers le 60 ans, chacun a fini par divorcer et peu de temps après ils se sont mariés ensemble.

Cette histoire prouve du moins que ce n'est pas parce qu'on s'est aimés jeunes mais qu'on se sépare que ça devient toujours "un amour de jeunesse qui restera sans suite".

Le vie réserve pas mal de surprises c'est pour ça que je suis d'avis à ne pas trop anticiper les choses et laisser sa place à l'inattendu.

 

0