Faire l'amour avec quelqu'un qui ne vous plaît pas

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020
-
Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020
-

Bonjour, 

Question : Pouvez vous faire l'amour avec quelqu'un qui ne vous plaît pas ? 

Récemment j'ai eu un problème,j'ai trompé mon compagnon car nous avons des problèmes dans notre couple notamment au niveau sexuel (il ne se passe plus rien entre nous depuis 2 ans)  avec un homme rencontré dans un bar,bien entendu j'ai commencé à m'attacher un peu à cette personne car je suis quelqu'un qui s'attache rapidement. Maintenant je réalise que cette personne ne me plaisait pas tant que ça. Pourquoi je l'ai cherché ? J'ai 24 ans et je n'avais jusqu'à maintenant fait l'amour que très peu de fois et j'ai eu très peu de copains.

 

Merci à tous !

A voir également:

9 réponses

Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020
302

Bonjour,

 

"Pourquoi je l'ai cherché ?"

Il n'y a que toi qui puisse y répondre. Cela peut-être une simple volonté de te prouver que tu peux plaire à quelqu'un, une envie d'essayer quelque-chose d'autre, peut-être que malgré son aspects pas si ouf, cet homme dégageait une confiance en lui qui a fait mouche, que sais-je d'autre ?

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020

Oui j'ai eu envie de me prouver que je pouvais plaire et de voir ce que ça faisait de me mettre en danger alors j'ai pris le premier homme qui est passé.

Physiquement il me plaisait il est plus séduisant que mon copain mais bon après j'avais envie d'y croire un peu alors que quand je regarde la situation c'était tordu dès le départ mais je n'ai pas réfléchi une autre fille dans cette situation se serait échappée en courant 

Messages postés
35443
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 juin 2020
107

Bonjour 

 

une autre fille dans cette situation se serait échappée en courant 

 

Ben non... pas forcément... il n'y a aucun souci à avoir une relation purement sexuelle sans attache pour autant que les 2 le veulent...

 

Vous en aviez envie tous les 2 à un moment X. C'était bien. Mais personne n'est forcé de continuer, ça peut juste rester une parenthèse.

 

La question c'est que vas-tu en faire ? Vis à vis de ton homme, de votre relation ? 
 

;)


--

 

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020

Oui mais le problème c'est que moi j'ai commencé à m'attacher un peu après et le garçon n'a pas apprécié que je me mette à l'appeler et à lui écrire,il a fini par me jeter en inventant l'excuse qu'il venait de retrouver une copine,en me disant qu'il ne voulait pas jouer sur les deux tableaux et qu'il trouvait la situation malsaine vis-à-vis de mon copain...J'ai su quelques temps après par intermédiaire que c'était une excuse.

Je ne sais pas vis-à-vis de mon compagnon disons que là je nous laisse du temps pour voir si la situation s'arrange 


Bonjour,

Je reviens sur mon sujet car j'ai oublié de préciser quelque chose.

Mon amant, au moment où il m'a jeté m'a dit qu'il venait de retrouver une copine et qu'il ne voulait pas jouer sur les deux tableaux mais que de toute façon il trouvait ça malsain vis à vis de mon copain...Je ne sais plus quoi en penser (à mon avis il m'a menti)

Qu'en pensez vous ?

Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020
302

Bonjour,

 

1ère alternative : il ne ment pas et il n'est plus intéressé

2ème alternative : il ment et n'est plus intéressé

Conclusion, unitile de gaspiller de l'énergie à décortiquer ce qu'il dit puisque le résultat sera le même.

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020
>
Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020

Bonjour, 

 

Oui je ne saurai jamais.

Après moi j'en ai marre d'être déçue par les hommes,j'enchaîne les histoires foireuses de toute façon je ne suis pas faite pour l'amour et le bonheur 

Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020
302 >
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020

Il y a une autre façon d'envisager les choses.

 

Déjà, rien ne t'oblige à te définir par rapport à ta vie sentimentale.

Je vois beaucoup de gens qui cherchent désespérément l'approbation des autres car ils ne s'aiment pas eux-mêmes.

D'une part je trouve ça bien risqué : par définition tu ne dépends plus que des autres et c'est une situation bien instable pour le bonheur...

D'autre part, c'est peu efficace : si quelques exceptions existent, la plupart des gens seront repoussés par cette demande d'attention et d'approbation, déjà bien occupés par leur propre recherche. Pire, tu deviens une proie pour des gens plus malfaisants qui vont se repaître de ce pouvoir que tu leur offre sur toi.

 

Il me paraît bien plus sage de d'abord chercher à se suffire à soi-même avant de trouver l'autre :

- Déjà tu ne quémandes plus rien, mais a au contraire beaucoup à offrir.

- N'étant plus dans une recherche désespérée de l'approbation de l'autre, tu choisis à qui offrir tes bienfaits

- Ton bonheur est bien plus stable : tu te rends toi-même heureuse et tu bénéficies en plus du bonheur que les autres ont à t'offrir.

Malheureusement, ça peut être un peu compliqué à trouver, mais une fois fait, c'est d'une simplicité enfantine (c'est une question d'état d'esprit). Pour ma part ça m'a demandé pas loin de 8 années d'errance, je suis passé par des phases de désespoir, d'aigreur, jusqu'à arriver à trouver la bonne marche à suivre.

Ce que je peux te conseiller :

- Réfléchis à ce que tu aimes faire, consacres-toi-y autant que possible (dans la limite du raisonnable tout de même)  tu auras toutes les chances d'y développer des capacités dont tu pourras tirer une certaine fierté, et donc un peu d'amour pour toi-même.

- Assumes pleinement tes passions. Cela peut être clivant, mais souhaites-tu dans ta vie des gens qui n'apprécient pas ce que tu es réellement ? En assumant tu éloigneras ces gens dont tu ne veux pas et au contraire attireras des gens qui t'intéressent.

 

Enfin, il faut apprendre à être bienveillant envers soi-même. On a tous ce que l'on juge être des défauts, l'important c'est d'identifier ceux qui ont un impact sur ton bonheur pour tenter de les combler, et d'assumer les autres.

 

Je peux donner l'impression de me prendre pour un sage avec ce que je viens de développer : et dans un sens, oui j'ai le sentiment d'avoir acquis une certaine sagesse que je souhaite partager, et j'assume ce manque de modestie. Cette façon de vivre que je développe est aussi fondamentalement égocentrique, car c'est avant tout du "moi d'abord", mais elle n'interdit en rien de partager ensuite :) Je suis également très peu modéré côté nourriture et alcool, ce qui fait que je suis gros. Je tente d'améliorer ça autant que possible, mais en attendant je l'assume parfaitement et ça ne m'empêche absolument pas de séduire.

Messages postés
94816
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 juin 2020
90

Bonjour,

Ce n'est pas parce que tu as eu des histoires foireuses qu'il faut en conclure que tu n'es pas faite pour l'amour et le bonheur.

Mais si ces situations se renouvellaient trop souvent on peut avancer l'hypothèse que tu souffre de " névrose de destinée " et dans ce cas, un travail psychothérapique pourrait t'aider, qu'en penses tu ? 


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020

Bonjour, 

 

C'est quoi "névrose de destinée " ?

C'est la même chose depuis mes 17 ans, dès que j'ai commencé à fréquenter des garçons. Je m'avance puisqu'eux ne viennent pas je me fais jeter puis je les retrouve en couple et plein de projets avec une autre ou alors seuls à courir après d'autres femmes...Mais jamais moi,même avec mon copain au début c'était difficile 

Messages postés
94816
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 juin 2020
90

En ce qui concerne cette névrose bien particulière, voir ici bien que ce soit eu peu" indigeste " pour les non psy :

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0003448716302396


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 22 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020

C'est un peu fort je trouve mais bon ça ne me dit pas pourquoi à chaque fois les choses se passent comme ça pour moi 

Messages postés
94816
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 juin 2020
90

Oui, c'est un peu fort et c'est le grand mystère de notre inconscient qui nous joue bien souvent de sales tours et c'est aussi le propre de toute névrose et c'est le but d'une psychothérapie de chercher justement les causes.

Si tu veux en savoir plus sur la " psy" je te propose la lecture de cet article que j'ai écris pour le site :

Maladie mentale, qui et où consulter ?


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
2804
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 juin 2020
302

Petit pas de côté : je sens une propension à (trop) réfléchir chez toi, avec un manque de repères pour toruver le bonheur.

 

Tu pourrais canalyser cette "énergie mentale" en t'intéressant un peu à la philosophie.

Je ne te parles pas d'apprendre les différents philosophes et leur façon de penser, comme l'école a tendance à faire et dont l'intérêt est surtout de semer quelques graines de connaissance que tu pourras récolter ensuite.

 

Je te propose plutôt d'utiliser ton énergie à te poser des questions sur le pourquoi des choses, et d'alimenter ta réflexion par des "dialogues" avec ce que d'autres philosophes ont pu penser avant toi. Cela peut contribuer à organiser ta pensée, sous réserve de ne pas se contenter de gober tout ce qu'ils ont pu penser :)