J’aime me faire insulter pendant les rapports

momolala2652 - 2 oct. 2020 à 19:52
 JSL - 1 mai 2022 à 00:24

Depuis longtemps je sais que je suis extrêmement soumise et que j'adore être  dégrader, insulter, frapper et humilier pendant le sexe. Tout a commencer avec les fanfictions aux lycées, c'est devenu un fantasme puis ensuite avec le porno. 
 

L'année dernière j'étais très active sur plusieurs applications pour trouver des anglophones en ligne qui étaient prêts à réaliser mes fantasmes par téléphone. En gros, c'était du cul mais en appel soit vidéo ou seulement vocal en anglais. J'adore être la cause d'un orgasme, même si je ne jouis pas au final, donner du plaisir me donne du plaisir. Mais pendant tout ce temps j'étais toujours vierge. 
 

Il y a deux mois, j'ai enfin perdu ma virginité avec un amie qui est ensuite devenue mon copain, et il est exactement ce que je voulais, dominant, mais aimant, doux et me répète souvent à quelle point je l'excite. Hier j'ai osé lui demander de m'insulter pendant qu'on le faisait chez moi, alors qu'on pouvait être entendus. Ça m'a beaucoup excité et lui aussi, mais j'ai un peu peur qu'il me juge pour ça, je n'ose pas lui demander si c'est un problème que je soit aussi excitée par le fait d'être traitée comme une pute. 
 

Je n'ai pas envie qu'il se mette à penser que je suis réellement une petite chienne qu'on ne peut pas respecter et aimer a sa juste valeur. Car même si je suis soumise et accro aux insultes et à tous les actes qui m'humilient je sais très bien au fond que je mérite également le meilleur, d'être traiter proprement dans la vie de tous les jours. Oui, en effet au quotidien, il me traite comme une princesse mais j'ai peur que ça change, car psychologiquement il peut très bien se mettre à penser que je suis une "pute" ou autre. 
 

Comment puis-je abordé ça avec lui? 

A voir également:

4 réponses

Bonjour,

Je suis un homme et le fait de trouver cet article sur internet me permet de mieux comprendre le comportement de ma copine.
Etant donné que ce message à été envoyé il y a maintenant 2 ans, je pense et surtout j'espère que tu as pu en parler avec ton compagnon mais pour ceux qui tomberaient sur ce message bien plus tard en quête de réponses je vous donne la mienne.

Je tiens à rappeler que tant pour les hommes que pour les femmes, les premières allusions sexuelles se font soit par des groupes d'amis, soit via internet (publicités, vidéos, ...etc), ce qui veut dire que femmes et hommes possèdent à peu de choses près les même références en matière de sexe aujoud'hui, donc il est commun aujourd'hui d'observer des scènes de sexe un peu plus agressives que ce que peuvent raconter nos parents lors de nos questions enfantines.

Bon, Revenons En au Fait (BREF) :

Lorsque ma copine et moi-même avons commencé à discuter par message lors de la phase de flirt, elle m'a assez rapidement fait part des origines de sa culture sexuelle qui passait autant par des histoires érotiques que par la pornographie, ainsi que des ces fantasmes sexuels proches du BDSM, n'étant pas un fanatique de ce concept même si j'affectionne les rapports de forces lors des relations sexuelles, j'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un qui assume pleinement ses fantasmes, ce qui a évité l'ambiguïté sur le sujet.

Le meilleur conseil sur "Comment aborder cela avec lui ?" est d'en parler assez rapidement afin que vous puissiez en discuter ensemble le plus tôt possible, la communication est toujours la clé d'une relation.
-- S'il est curieux ou bien intéresser par cette expérience, vous pourrez expérimenter cela au lit (ou autre part) ce qui vous permettra d'observer mutuellement vos réactions.
-- Dans le cas contraire, soit vous essayer des choses plus simple/soft tout en restant dans du "trash".
-- Sinon, il faudra te résigner au fait que vous n'aurez pas ce type de rapports (ce qui est embétant je le conçois).
-- Au pire des cas, ce n'est peut être tout simplement pas le partenaire sexuel adéquat 


Par la suite, si cela se passe bien, n'hésitez pas à parler régulièrement de sexe avec un grand S, posez des questions "crues" telles que :
- Quel est ton fantasme sexuel inavoué ?
- Où aimerais tu le faire si tu pouvais choisir ?
- Qu'est ce que tu voudrai me faire ?
- ...etc

Cela vous ouvrira peut être la porte à de nouvelles pratiques et à surtout plus de confort lorsque vous vous insulter au cours de vos rapports.

Je le répète encore, la clé d'une relation tant amoureuse que sexuelle réside dans la communication.

Pour ce qui est de mon expérience personnelle maintenant :
Comme je l'ai dit, insulter ma partenaire n'était pas un de mes fantasmes particulier, mais étant de nature curieuse j'ai décider de me laisser tenter et le résultat fut très satisfaisant, elle prenait encore plus de plaisir lors de l'acte, qui se révélait plus ardent qu'auparavant, j'y ai donc prit goût.

Chaque personnes à ses propres fantasmes sexuels, nous n'avons pas tous le même comportement dans la vie de tous les jours qu'au cours de nos ébats sexuels, et il ne faut en aucun cas en avoir honte, c'est tout à fait normal.

J'espère que ce message saura aider ceux qui ont fait la même recherche que moi et je remercie momolala2652 d'avoir eu le courage de poser cette question qui m'aura permis de mieux comprendre certains comportement de ma copine.

Ce fut un plaisir.
JSL.

4