Dépendance affective qui m'empêche de retrouver mon homme

Elie03_
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 février 2022
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2022
- Modifié le 15 févr. 2022 à 17:37
Andy31200
Messages postés
135245
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2022
- 7 mars 2022 à 16:19

Bonjour à tous et à toutes,


J'étais dans une relation très passionnelle avec un homme depuis 8 mois. Il y a un mois et demi, il a décidé de rompre. Etant en dépendance affective accrue, beaucoup de facteurs devenaient ingérables et invivables pour lui. Il m'avait déjà averti plusieurs fois que si rien ne changeait, il partirait. J'ai fait des progrès, mais pas assez visiblement. A la dernière dispute, c'était la goute de trop, pour lui c'était fini, on était trop différents.


Depuis un mois, on s'est revu quatre fois, dont deux fois où il est resté dormir. On se parle tous les jours. C'est un peu les montagnes-russes, un jour c'est tranquille, le lendemain il est froid et distant. J'ai même eu le droit à de la méchanceté avec des paroles très dures, du manque de respect et du ghosting. Je ne le reconnais plus.


J'ai commis pas mal d'interdits, et j'en recommet encore. Je me reprends vite en main, mais j'ai du mal à gérer mes émotions dû au torrent de sentiments que me provoque ce choc émotionnel très grand. J'ai l'impression d'être dans une marrée et de ne pas pouvoir lui prouver mes changements. J'ai tendance à beaucoup ressasser. Il me reproche de beaucoup parler des mêmes choses, de lui faire des reproches ou de l'accuser.


Il n'est jamais revenu sur sa décision de rompre. Il m'a dit avoir hésité au début mais que maintenant il était sûr. Pourtant, bon nombre de ses autres paroles ont changées, comme par exemple : "Je ne t'aime plus, je n'a plus de sentiments pour toi" à "Bien sur que je t'aime", etc.


Il ne croit pas que je puisse sincèrement changer. Quand il est lucide, il me dit que ce n'est pas ma faute, que de toute façon ça n'aurait pas fonctionné. Il parle de visions différentes sur différentes choses. Quand il est en colère, il dit que j'ai tout gâché, qu'il ne croit pas en mon changement et en le fait que je puisse le rendre de nouveau heureux. Pourtant, j'ai commencé une thérapie dès l'annonce de la séparation. J'ai fait de grands progrès pour lui laisser de l'espace et combattre moi-même mes problèmes : étant obligée de vaincre le mal par le mal. J'ai réussi à me reprendre en main au bout de trois semaines, je ressentais moins le manque, on avait des belles discussions, il me renvoyait des messages de son initiative, mais j'ai rechuté.


Il y a deux semaines, on s'est revus chez moi. Plus le temps passe, plus j'ai l'impression de reculer, j'ai perdu mes moyens et je suis retombée dans ces comportements qui me dépassent : crise de larmes, agressivité, etc. Je suis dans le déni. Je n'accepte pas que ça soit fini. Ca a été un énorme choc émotionnel car j'avais construit mon quotidien avec lui et j'étais très heureuse. Surtout, j'ai tout gâché, et la culpabilité me tue.


Alors qu'il a pardonné cette soirée, trois jours après, j'ai décidé de le bloquer car tout le monde me disait de le faire. Je souffrais trop. On est donc partis fâchés, alors qu'il faisait des efforts pour moi. Une semaine après, je suis revenue lui dire que j'avais regretter mon geste mais qu'il fallait que je m'éloigne pour me rencentrer sur moi. Par rapport à avant, il est devenu énormément froid et distant. Il ne veut pas reprendre contact, ni me voir. Le lendemain, il a suivit plusieurs filles sur Insta et j'ai paniqué. Je lui ai dis que j'avais peur qu'il se soit remis avec quelqu'un d'autre, j'ai fini par être bloquée. Frustrée, je suis allée devant son travail, et ça s'est énormément mal passé. Il m'a laissé en pleurs sans se retourner une seule seconde. Je me suis énervée, j'ai pleuré, je me suis répétée. Je n'ai pas été méchante malgré la colère que j'ai eu, je me suis excusée d'être venue comme ça, je lui ai dis être désespérée. 


Au bout d'un mois et demi, j'avance mais je reviens dans mes mauvais comportements. Monsieur est absolument borné : "ton caractère ne me convient pas, c'est un tout", pourtant, je lui assure que c'est la dépendance affective qui me rend ainsi, mais je doute qu'il y croit. Effectivement, je n'arrive pas assez progresser pour lui prouver ma bonne foi. Ma prise de distance n'aura pas porté ses fruits, au contraire. Il dit qu'il est toujours attaché, mais qu'il ne peut pas garder contact avec moi car il perd trop de temps à me répéter les mêmes choses. Je lui ai dis que je ne lui reparlerai plus d'avant. Avant que ma dépendance ne m'emprisonne, début octobre, tout se passait très bien depuis mars dernier.


J'ai de la peine d'avoir perdu un homme aussi incroyable. Il était prêt à tout pour moi et il croyait sincèrement en ma personne. Il a été influencé par un ami malsain juste avant notre rupture. Dans ma famille, mon frère avait déjà eu des soucis avec cette personne qui a brisé son couple par jalousie et besoin de manipulation. 


La vérité, c'est que je l'aime trop pour l'aimer bien, et par dessus trop je ne m'aime pas assez pour croire qu'on puisse sincèrement m'aimer. Je suis complètement perdue. Il m'obsède. Je n'arrive pas à me reconstruire. Mais si je m'éloigne pour prendre du temps pour moi, il m'oublit. Pourtant, je sais qu'il faut d'abord que je sorte de cet état de dépendance, que je dois le faire avant tout pour moi et que ça devient crucial.


Avant ma prise de distance, il avait très peur de me perdre, quand je lui disais que j'allais partir s'il continuait de ne pas être respectueux, il se calmait. Aujourd'hui, je n'ai pas plus ce "moyen de pression" sur lui, j'ai surtout réalisé qu'en réalité j'en étais incapable. Je ne me vois pas avec un autre homme, et je sais à quel point on passe à côté de quelque chose car j'ai sombré dans mes angoisses.


Merci si vous avez pris le temps de me lire.
Dans l'attente de lire vos messages !

A voir également:

3 réponses

Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
15 févr. 2022 à 20:12

Bonjour,

Je pense que tu as mis toi-même le doigt sur ce qui ne va fondamentalement pas : tu ne t'aimes pas toi-même, tu ne peux donc pas croire qu'on puisse t'aimer. Quand ça arrive c'est un coup de chance qu'il ne faut surtout pas laisser filer et tu adoptes ces comportements défensifs qui donnent le résultat contraire de celui recherché.

Tant que tu n'auras pas appris à t'aimer tu te condamnes sur cet aspect-là.

Si tu me permets un conseil sur ce point : identifies tes passions et consacres-toi-y. En faisant ce que tu aimes, tu vas développer des compétences dont tu pourras tirer de la fierté et donc de l'amour propre.

1
Elie03_
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 février 2022
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2022

Modifié le 15 févr. 2022 à 21:15

Merci pour votre réponse,

En effet, ma dépendance affective est née principalement d'un manque d'estime de moi. Je peine à reconnaître ma valeur et cela surprend énormément mon entourage.

Je vais prendre votre conseil en compte et je vous en remercie. Ma reconquête amoureuse vire à l'obssession. J'ai encore plus de mal à retrouver mon Amour propre lorsque la personne que j'aime plus que tout me dit à demi-mot que je suis un monstre et que je ne fais aucun progrès malgré mes dires.

J'hésite à reprendre de la distance, plus sérieusement, et à ne plus être dans le déni que son retour ne sera pas forcément faisable. Vu la situation, j'ai peur qu'il revienne et que cela recommence. Si je m'éloigne trop, j'ai peur qu'il m'oublie complètement étant donné que c'est une relation courte. Je suis perdue.

0
Coquelicot22
7 mars 2022 à 15:08

Bonjour,

Ce qui me frappe dans votre discours c'est que vous semblez beaucoup culpabiliser et ce monsieur ne semble pas bienveillant à votre égard « c'est un peu les montagnes-russes, un jour c'est tranquille, le lendemain il est froid et distant. J'ai même eu le droit à de la méchanceté avec des paroles très dures, du manque de respect et du ghosting. »,  il a suivit plusieurs filles sur Insta » à vous entendre vous faites énormément d’efforts, or je ne vois pas d’amour et de respect de son côté, une forte instabilité qui fait que vous ne savez pas sur quel pied danser, ce qui est typique. Je pense que votre thérapeute vous a indiqué que les dépendant amoureux attirent très souvent des personnalités toxiques qui jouent de ces failles narcissiques et vous maintiennent dans une insécurité affective constante pour prendre le pouvoir/l’emprise sur vous. A mon sens le mieux est de faire le deuil de cette relation, pour toutes et d’apprendre à vous aimer et vivre seule quelques temps avant de vous lancer dans une autre relation car vous risquez de retomber dans les mêmes schémas d’amour destructeur. Faire la liste de tout ce qui n’allait pas peut vous aider à faire ce deuil. Vous l’avez sans aucun doute idéalisé, l’amour est très fort et masque la vérité. Il faut vous reconnecter à votre raison.

0
Andy31200
Messages postés
135245
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2022
265
7 mars 2022 à 16:19

Hello,

" Je pense que votre thérapeute vous a indiqué que les dépendant amoureux attirent très souvent des personnalités toxiques qui jouent de ces failles narcissiques "

Et :

" vous risquez de retomber dans les mêmes schémas d’amour destructeur. "

Exactement et cela s'appelle la " névrose de destinée " ( voir gogol ) mais rassure toi, on peut s'en délivrer et c'est à travailler en thérapie

 Si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique et en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre  beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, persévérance donc et .patience..;)  


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0