Relation toxique, que faire?

Cassis12 - Modifié le 23 mars 2022 à 16:12
Andy31200 Messages postés 135422 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 - 23 mars 2022 à 17:43

Bonjour, 

Aujourd'hui j'ai besoin d'avis extérieurs car je suis complètement perdue dans ma relation.

Je suis avec mon conjoint depuis 8 ans, nous avons un petit garçon d'1 an et demi. 

On s'est très vite mis en ménage au début de notre relation, on a très vite commencé à se disputer pour des broutilles, cela a duré pedant 4 ans, des crises de nerfs, des pétages de plombs, en grand partie quand il avait bu un verre, ex: si il rentrait et que les clés n'étaient plus sur la porte , pour lui j'avais été le trompé or que j'avais juste été à la boite aux lettres

Moi qui ai un fort caractère, j'ai commencé à accepter les insultes, le rabaissement, .. Il mettait ça sous le coup de l'alcool etc , je ne devais pas écouter car il dit n'importe quoi quand il est enervé ou quand il a bu

4 ans après, il avait été boire un verre, m'a reveillé en pleine nuit en me tirant du lit, tout ça parce qu'il été enervé à cause de ses parents (rien à voir avec moi). Le lendemain matin, je suis partie, je lui ai vidé mon sac et je suis partie. 

Il n'a pas arrete de me demander de revenir etc j'ai tenu . Jusqu'à ce qu'une de nos amie accouche , le fait est qu'on s'est revu à la maternité. Et les choses ont fait que je suis retournée .. 

Il y a encore eu 1 ou 2 crises puis plus rien .. Quelques mois plus tard, nous avons acheté une maison à rénover, ca a pris 1 an, aucune dispute sans raison, tout allait +- bien.

Quelques mois plus tard, je suis tombée enceinte, la question ne s'est même pas posée, on l'a gardé. La grossesse s'est bien passé, quelques crises pcq j'étais très chinate sous hormones d'après lui et lui s'amusait bcp aussi

Jusqu'à ce que notre fils soit la , les crises ont commencé à revenir.. Devant le petit (chose qui m'insupporte) 

Ici il y a 5 mois, j'ai appris qu'il m'avait trompé ! Là, le choc!! Parce qu'il n'a jamais été très porté là dessus avec moi en tout cas. Je suis tombé du grenier à la cave. j'aurais mis ma main au feu qu'il ne ferait jamais ça

Je l'ai mis devant le fait accompli, il a quand meme essayé de nier mais je n'ai pas laché le morceau. il a fini par me l'avouer. J'ai voulu partir mais il a réussi à me faire culpabiliser par rapport à notre fils. J'ai donc pris la décision de rester pour mon petit garçon. Ca a mis plusieurs mois avant que ça redevienne +- correct à la maison , il a mis son erreur encore une fois sur le dos de l'alcool et que ça n'était arrivé qu'une fois, qu'il la détestait etc etc . Il l'a bloqué sur Messenger. 

Ici il y a 3 jours, j'ai été sur son compte et je vois qu'elle a été bloqué 2 jours auparavant. Ce qui veut dire qu'il lui a reparlé depuis, je ne lui ai pas encore dis que je savais ca . J'ai aussi appris qu'il avait été passé une soirée avec un pote à lui et 1 fille (que je connais brievement) , lui m'a dit qu'il avait que été chez son pote (or que je sais de source sure qu'il a été au café LES rejoindre). 

Lui me fait des crises monstres, j'ai limite peur de lui quand il est en colère comme ça, pour des broutilles. 

Comment peut-il oser me faire des crises de colères pour des conneries , me faire des crises de jalousie qui n'ont pas lieu d'être car je suis droite dans mes bottes, toujours retourner la situation , en faisant des trucs derrière mon dos comme ca ? 

Je ne comprend pas , il arrive toujours a retourner la situation, à me faire croire que je suis folle, une mythomane (jen suis même venue à me demander si je devais pas aller voir une psy), il me rabaisse, m'insulte dès qu'il est enervé. Mais quand moi je lui dis d'aller se faire fo**re ou le traite de co--ard c'est la fin du monde ! Et ça repart de plus belle. 

Hier j'ai vidé mon sac et je lui ai dis que j'vais peur de lui et de ses réactions et là on aurait dit que le ciel lui tombait sur la tête (or que je lui avais déjà dit). Il m'a dit qu'il ne me retiendrait plus, que je le dégoutais de penser ça sur lui.

Bref vous voyez un peu le contexte de ma vie, la boule ua ventre quand je dois rentrer chez moi (dans ces moments la). 

Je n'ose pas partir car je culpabilise pour mon fils, je ne veux pas qu'une autre femme s'occupe de lui quand il sera chez son pere, je culpabilise pour la maison car il a fait bcp dedans et il ne saura pas la garder seul, il a toujours eu un 2eme boulot pour qu'on sache finir le mois ou faire des travaux dans la maison, je culpabilise trop. Et je sais que c'est un super papa j'ai rien à dire là-dessus. Mais ca devient inviviable, j'ai carrément un psoriasis de stress aux mains tellement la situation me bouffe.

Il se rend pas compte que je dois accepter d'etre trompé, humilié, rabaissé,.. Alors certes c'est uniquement quand il a bu mais ça ne devrait pas arriver, je suis désolé. 

Tout ça je lui ai déjà dit mais les crises finissent toujours pas revenir et quand on l'écoute c'est toujours de ma faute qu'il s'enerve mais je pense qu'à 30 ans on sait se canaliser et gérer sa colère 

Sans parler du boulot, ça ne va pas non plus, du coup j'ai peur qu'il me fasse ma misère, qu'il m'empêche de voir mon fils, que ce soit la guerre.

Je sais que j'oserais jamais lui dire que je veux partir car il voudra avoir une discussion et HOP ce sera reparti pour un tour 

Je ne sias plus quoi faire.

J'espère que mon histoire est assez claire pour que vous me donniez vos avis/conseils 

Merci 

Attention, certain mos grossiers = suppression auto du message par le robot de la modération, je viens de corriger et rétablir ta question

2 réponses

Arkana0 Messages postés 4291 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 862
23 mars 2022 à 17:16

Bonjour,

L'alcool est une mauvaise excuse : il ne fait pas dire n'importe-quoi, il empêche de filtrer entre ce qu'on pense et ce qu'on dit. Ca veut dire qu'au fond de lui il ne te respecte pas assez.

Si vous devez persister ensemble la moindre des choses est de prendre ce problème à bras-le-corps et avec sérieux.

De même pour l'alcool.

" Je n'ose pas partir car je culpabilise pour mon fils"

C'est une mauvaise excuse : dans la situation actuelle, ton fils est exposé à tout l'aspect malsain de votre couple et il en souffre probablement déjà. Une séparation gérée correctement, c'est à dire :

- Entre adultes sans jeux mesquins et pervers

- Avec beaucoup de communciation et d'amour vis-à-vis de lui

Peut lui apporter un changement salvateur.

"je ne veux pas qu'une autre femme s'occupe de lui quand il sera chez son pere"

Est-ce une vraie excuse ou de la rationnalisation, c'est à dire trouver à posteriori une justification de ton comportement et tes choix actuels ?

0
Andy31200 Messages postés 135422 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 3 octobre 2022 266
23 mars 2022 à 17:43

Oui mais :

" Mais ca devient inviviable, j'ai carrément un psoriasis de stress aux mains tellement la situation me bouffe. "

Si ces symptômes persistent et devenaient envahissants, une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point et surtout te soulager, qu'en penses tu ? sais tu à qui et où t’adresser ?


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0