Comment faire le deuil après une rupture subite ?

Dexims - 11 janv. 2023 à 14:04
 Dexims - 11 janv. 2023 à 16:43

Bonjour,

Je viens vous écrire car j'ai besoin d'aide, j'ai la tête en désordre constant depuis le 1er Janvier.

J'étais en couple avec une fille de 21 ans depuis 6 mois, j'en ai 25. Nous nous sommes rencontrés via mon colocataire et nous nous sommes directement bien entendu. Pour le contexte, je suis en colocation avec une personne et elle avec deux personnes qui font tous partie du même groupe d'amis. Notre relation s'est officialisée au bout d'un mois à se voir avec ce groupe et à se parler au téléphone en tête à tête.

Au début j'avais des doutes quant à notre écart d'âge, bien que 4 années de différence paraissent être peu, le début de la vingtaine est une période riche en expérience et en évolution personnelle. Je lui en parlais fréquemment quand elle a voulu entamer une relation avec moi et à chaque fois elle me rassurait en me disant qu'elle s'était assez amusée et qu'elle voulait être tranquille.

Nous avons passés 6 supers mois, sans aucun soucis, aucune dispute, aucun mot plus haut que l'autre. On savait discuter des problématiques quand elles étaient encore au loin.

Elle semblait vite s'attacher à moi, me disait "je t'aime" plusieurs fois par jour au bout du 3ème mois et voulait que je sois au plus proche d'elle constamment. Je lui ai parlé plusieurs fois sur le fait qu'on avait le temps et qu'il ne servait à rien de me mettre une pression parce que je ne lui disais beaucoup moins que je l'aimais, je montre mes sentiments par mes actes envers elle en premier temps. On passait énormément de temps ensemble, dormions chez l'un ou l'autre, on visitait des villes tout les deux en weekends, tout les après midi je passais chez elle.

En décembre, je l'invite chez ma famille à 3 heures de route pour les fêtes. Elle accepte et viens passer 3 jours pour Noël dans ma ville. Elle a adoré ce weekend et m'a dit être envieuse de ma relation avec mes parents (détail important). Elle a dû repartir pour le travail tandis que moi j'avais encore congés.
Le 31 décembre, elle m'envoie plusieurs chambres d'hôtel pour nos retrouvailles et une vidéo de sa tenue du nouvel an qu'elle passera en soirée avec ses collègues que je connaissais tous sauf un.
Son nouveau collègue de 2 semaines.
Pour la nouvelle année on s'envoie un message, le sien me disant qu'elle a hâte de cette année avec moi. Le 1er janvier à 15h, elle m'envoie un message pour me quitter en donnant des raisons très faibles de sens.
Le lendemain à mon retour de vacances, je la vois et on discute. Elle m'annonce m'avoir trompé avec son nouveau collègue. Je reste gentil, respectueux et tente de la rassurer car elle me disait qu'elle ne me mérite pas et se sous estimais. Rien n'y a fait, elle reste sans mots.

Le 4 Janvier j'apprends via sa colocataire qui est une personne importante au yeux de mon ex, sa plus forte amitié, qu'elle emménage avec son nouveau collège. Le problème c'est que ça faisait plusieurs mois qu'elle et sa coloc envisageait de déménager toute les deux dans un autre appartement. Elle trahis donc sa meilleure amie et tourne le dos à tout son groupe, y comprit moi, pour un homme du même âge que moi, dealer de drogue dure.

Ses actions ont fait un gros choc dans notre groupe d'amis qui ont décidé de ne plus lui parler. Seuls sa colocataire et moi sommes inquiets pour elle, tout plaquer du jour au lendemain en effaçant des années de relations amicales et 6 mois d'une relation amoureuse et emménager avec un inconnu ?


Je ne sais pas quoi penser, j'essaie d'attraper de la fumée. J'arrive à relativiser, mais digérer le choc de son action reste difficile. Absolument rien ne présageait un tel retournement de cap de sa part.

Elle m'avait fait part de son enfance difficile, notamment sa relation avec ses parents. Elle devait me les présenter quand ils sont venus pour un weekend du 2 au 5 Janvier pour la première fois en 2 ans. Je me demande si ça peut avoir un lien avec son pétage de crâne. On ne dirait plus la même personne, elle ne se rend pas compte de ce qu'elle fait et elle ne perçois AUCUN remord. Pour elle, c'est la victime, sa colocataire reviendra vers elle car "elle fait un caprice" et elle m'a quitté parce que je l'ai "agressée" quand elle m'a annoncé la tromperie, ce qui est un mensonge total.

Tout ses collègues lui tournent le dos, ils ne lui parlent plus et ne comprennent pas pourquoi elle a fait ça. Ce collègue n'est pas une bonne personne selon les autres et elle se retrouve toute seule avec lui et donc l'entourage de ce garçon.
Je m'inquiète mais je dois aussi penser à moi, ne pas attendre qu'elle se rende compte car ça peut mettre du temps et elle peut aussi ne jamais nous recontacter.
Je trouve ça gros pour un "coup de foudre" et pense plutôt à une "crise psychologique" s'il en existe. Peut-être un trauma de son enfance, lié à ses parents très privatif et injuste avec elle ravivé par le stress de leur venue, et le fait qu'elle doive me les présenter - ses parents étant très religieux - ?

Merci d'avance pour votre aide, j'ai besoin d'en parler.  
Bonne année !

1 réponse

Arkana0 Messages postés 4391 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 31 janvier 2023 895
11 janv. 2023 à 15:16

Bonjour,

Quelles qu'en soit les raisons, à son âge elle doit être considérée en adulte responsable. Il convient donc de respecter son choix (ce que tu sembles faire plutôt correctement !)

Concernant ses raisons, toi et tes amis perdrez du temps et de l'énergie inutilement à spéculer dessus. En revanche il en ressort que ça trahit une forme de détresse de sa part et tu évoques la pire des situations possibles : qu'elle reste isolée.

Subissant toi-même directement l'impact de ses choix, tu n'es certainement pas bien placé pour assumer le rôle de liant, mais il faudrait que le groupe d'amis se mette d'accord sur le sujet. Il ne s'agit pas de prendre parti pour elle, mais simplement de conserver un lien entre elle et le groupe pour qu'elle ait la possibilité de faire amende honorable et se faire réintégrer plutôt que de se dire qu'elle n'a plus rien à perdre et s'enfoncer encore plus.


1

Merci de ta réponse.

 

Malheureusement nous ne sommes plus capables de la faire revenir dans le groupe, le dernier lien qu'elle aura avec une des personne du groupe se fera dans la semaine et la personne compte couper les ponts avec elle à l'issue de leur conversation.

Je n'ai plus qu'à lui souhaiter le meilleur pour elle même si ça reste dur de lui souhaiter du bien après ce qu'elle m'a fait.

0