Rupture amoureuse difficile

Signaler
-
Messages postés
3303
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 mai 2021
-

Bonjour,

 

J'ai besoin de vos conseils...je vis une rupture amoureuse difficile...

 

enfin je devrais dire une rupture amoureuse difficile avec le même homme...nous nous sommes rencontrés fin 2017...c'est lui qui est venu me chercher...moi je sortais de 7 années de célibat (entrecoupé de rencontres mais qui ne m'intéressaient pas)...et aux dires de mes amis, j'étais parfaitement équilibrée...je ne dis pas que parfois il n'y avait pas de la tristesse dans ma vie...mais bon, j'avais trouvé une forme d'équilibre qui me faisait avancer...

 

je rencontre cet homme et nous nous sommes plus tout de suite....nous avons eu une relation de 15 mois, avec des hautes et des bas...pas mal de bas en fait...que je ne comprenais pas...nous avions tout pour être bien et c'est comme si lui s'acharnait à tout cassé...sa femme l'avait quitté 3 ans auparavant pour partir avec son meilleur ami...je n'étais pas la relation pansement, même s'il m'a avoué ne pas avoir eu bcp de femmes dans sa vie...

 

probablement parceque peu sûr de lui...pendant toute notre relation, je lui ai redonné confiance...puis au bout de 15 mois, il m'a quitté, sous des prétextes qu'à l'époque je n'avais tellement pas compris...que j'ai demandé à un ami de l'appeler pour qu'il tente d'avoir une explication claire, afin que je puisse avancer...cet ami m'a dit ensuite, que lui même n'avait pas compris...bref...rupture de 9 mois, sans contacts...je me reconstruis lentement et en décembre, alors que je commençais à aller mieux, je reçois une lettre incroyable...

 

où il me dit que je lui manque, qu'il n'a pas réussi à me remplacer, qu'il préfère être avec moi que sans moi...bref...au début, j'étais très méfiante surtout avec le souvenir de toute la souffrance qu'il m'avait infligée (j'ai même fait le choix de me faire hospitaliser 1 semaine tellement j'avais besoin de soutien...)....puis je décide de lui refaire confiance, mais là, au bout de quelques semaines, la relation se dégrade...alors que nous aurions dû être en lune de miel...

 

je m'aperçois que finalement, son investissement n'est pas à la hauteur de tout ce qu'il m'avait écrit....mais bon, je crois tellement à cette histoire, que j'accepte...et fin septembre, 2ème rupture...depuis aucun contact...j'essaie d'appliquer les recettes qui m'avaient permis de sortir de ma première dépression: malgré le COVID je vois des amis, je consulte un psy...mais rien n'y fait...je suis désespérée et à bout émotionnellement...je ne sais plus quoi faire...

 

je sais que le temps arrange bcp de choses...mais bon...vivre une rupture au temps d'une pandémie, c'est encore plus compliqué.

 

Merci d'avoir pris le temps de me lire...

A voir également:

1 réponse

Messages postés
3303
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 mai 2021
584

Bonjour,

 

Je vais te poser une question, à laquelle je te demande surtout de TE répondre, dans son sens le plus intelligent possible : pourquoi te mets-tu dans un tel état pour cet homme ? Et une fois que tu y auras répondu, demande toi pourquoi cette réponse, et ainsi de suite aussi loin que tu puisses aller.

Peut-être as-tu déjà fait cet exercice, mais dans le doute je le propose.

 

En prenant mon exemple personnel j'ai vécu une période de célibat total (pas de plans d'un soir) de 8 ans qui m'a été très difficile durant les 7 premières.

En y réfléchissant, j'ai réalisé que si j'allais mal à cause de ça, c'était :

1) Parce que j'estimais que ne pas être en couple remettait en cause ma valeur personnelle. Pas de compagne = je ne vaut rien.

2) Parce que j'estimais que la norme à mon âge c'était d'être déjà en couple depuis un moment ou au moins de cumuller plusieurs expériences éphémères.

 

J'ai fini par me convaincre que :

1) Je ne me définissait que par rapport à moi-même et pas par rapport aux autres. Je devais donc générer ma propre valeur et pas attendre que quelqu'un me la donne. Je me suis alors mis à vivre une vie satisfaisante par elle-même, bien que toujours célibataire et à en tirer un véritable bonheur.

2) Vouloir coller à la norme n'étant qu'une source de frustration, j'ai décider de l'ignorer.

 

Cela m'a rendu heureux d'une part, et mis dans une disposition telle que j'ai pu rencontrer ma compagne actuelle (3 ans sans nuages), décider de la séduire malgré ses 8 ans de plus que moi (ce que je n'aurais pas fait si je me focalisais encore sur les normes) - profiter au passage du jeu de la séduction au lieu de le craindre - et vivre encore plus heureux, la rivière de bonheur qu'elle m'apporte ne faisant qu'alimenter le fleuve de mon bonheur personnel.

 

Et n'ayant aucune peur de me retrouver tout seul, je suis transparent avec elle et notre couple ne s'en porte que mieux.

Bonjour Arkanao

Merci pour cette réponse... Je vais faire l'exercice... Bien sûr que tu as raison...

 

La raison pour laquelle je souffre du départ de cet homme c'est que j'ai l'impression de ne plus avoir de valeur... Je suis seule... Personne ne veut de moi... Donc pas de valeur...

 

Et puis parceque parfois on cherche désespérément à être ds la norme puisque c'est cette norme que vous renvoie sans cesse la société... Un homme qui vous aime... Un couple... Des enfants... Et on se dit... Pourquoi pas moi... Je sais qu'il faut que je fasse le pas de côté qui me permette de réaliser que ne pas être dans la norme ne veut pas dire qu'on ne vaut rien...

 

Mais là... Tout de suite... Aujourd'hui... Je n'y parviens pas...

Merci de m'avoir lue... 

Messages postés
3303
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 mai 2021
584 > Ludivine

Bonjour,

 

Je vois que nous avons été traversés par des problèmes simillaires.

 

Ma recette pour se reconstruire une confiance en soi a été de trouver des activités dans lesquelles j'éprouve du plaisir : mon travail (par chance), et la culture de plantes carnivores.

En te consacrant sérieusement à des activités qui te plaisent (tout en conservant un sommeil et une vie sociale convenables) tu ne peux que réaliser des choses dont tu tireras de la fierté et développer ou renforcer des compétences qui te valoriseront.

>
Messages postés
3303
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 mai 2021

Merci beaucoup... Mon travail me plaît... J'ai la chance d'avoir des collègues compréhensifs... Pour les activités... Je suis vegan... Donc pas mal investie dans tout ce qui est protection animale... Je vais me concentrer encore plus sur la défense des droits des animaux... Même si parfois j'ai le sentiment de faire un peu de colibrisme... Merci pour vos réponses si bienveillantes... Elle m'ont permis de faire un pas ds la compréhension de ce que je traverse... Je me permets de vous embrasser

Messages postés
3303
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 mai 2021
584 > Ludivine

Bon courage pour la suite. Enoncer ces principes est simples, arriver à se les approprier est un travail de longue haleine, mais il en vaut la peine :)