Oublier quelqu'un

Emilie - 11 mai 2021 à 07:25
Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
- 12 mai 2021 à 09:36
  • J'ai rencontrée une personne très spéciale. Il me ressemble trop on a presque les mêmes caractères, les mêmes principes.
    J'ai fais une bêtise avec lui, lorsque j'ai senti que je me suis attaché à lui j'ai reculée . J'ai désactivée mon fb et j'ai arrêtée de lui parler. Il a essayé de me contacté mais j'ai refusée. Puis, j'ai regrette ce que jai fais psk on parle plus mnt sauf dans des occasions précises.
    C'est la première fois que je sens que quelqu'un est de cette importance.
    Je me sens le cœur déchiré stt que je suis sur que j'ai des sentiments envers lui mais j'ai pas pu annoncer ça car nous sommes quand même des amis. J'ai fais tout pour l'oublié, mais rien n'a marché.
    Entre nous je suis pas sur qu'il a les mêmes sentiments mnt mais je te jure qu'il avait une attraction extrême envers moi.
    Aidez-moi. Je sais pas comment je dois dépasser tt cela. Et au même temps je veux qu'il sache que je l'aime mais je peux pas dévoiler cette réalité je peux risquer de lui perdre et de perdre ma dignité.
    Au fond de moi je veux pas l'oublier mais je veux savoir comment agir avec lui.
    J'ai 25 ans.

2 réponses

Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
Modifié le 11 mai 2021 à 09:59

"J'ai fais une bêtise avec lui, lorsque j'ai senti que je me suis attaché à lui j'ai reculée . J'ai désactivée mon fb et j'ai arrêtée de lui parler. Il a essayé de me contacté mais j'ai refusée. Puis, j'ai regrette ce que jai fais"

Tu as paniqué, ça arrive et ça se comprend facilement.

 

"Et au même temps je veux qu'il sache que je l'aime mais je peux pas dévoiler cette réalité je peux risquer de lui perdre"

"on parle plus mnt sauf dans des occasions précises."

Le risque que la situation empire sur ce point me paraît faible.

 

"je peux risquer [...] de perdre ma dignité."

Une fois encore, ça dépend plus de ta façon de prendre les choses que lui. Ce n'est pas le fait de lui avouer tes sentiments qui te fera perdre ta dignité, c'est ton éventuelle réaction si ses sentiments ne sont pas réciproques.

 

Je me pemrets de m'exposer ma vision des choses de manière générale :

 

Déjà je considère que cacher ses sentiments, c'est priver l'autre d'un choix possible. Ca n'implique donc pas que moi, car si ça se trouve c'est avec moi qu'elle (je suis un homme) trouvera son bonheur plus que dans sa situation actuelle ou face à une autre alternative.

 

Ensuite, il s'agit de respecter le choix de l'autre. Je passe le meilleur cas : "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Si elle m'éconduit (sérieusement) alors je respecte ce choix et je passe à autre chose. C'est ce comportement qui fait que je peux tout à fait continuer à entretenir une vraie relation amicale par la suite. Car les gens ont rarement envie d'être méchants. Elle m'éconduira souvent gentillement et si elle crée de la distance ce sera pour me permettre de me détacher. Si elle voit que j'y arrive très bien, tout rentrera dans l'ordre rapidement. J'ai plusieurs amies que j'ai tenté de séduire ainsi, et avec qui je suis encore ami.

Et si leur sentiment change à mon égard, il sera toujours temps de revoir ma position. C'est ça qui est bien sur le fait qu'elles sachent sans ambiguité que je suis intéressé.

 

Maintenant, renoncer, c'est précisément le problème que tu nous décris. Pour parvenir à ça, voici ma mnière de faire :

 

J'aspire (et y suis arrivé globalement) à savoir être heureux sans avoir besoin d'autrui. Ainsi, n'ayant plus besoin des autres pour être heureux, je suis disponible pour me montrer réellement gentil avec des gens que je choisis (en en retirant directement du plaisir et sans rien attendre en retour). De fait, une femme qui me plaisait m'éconduit, ça ne change pas grand-chose : elle n'aurait été qu'une rivière de plus pour alimenter le fleuve de mon bonheur.

Pour y arriver, j'ai créé de nombreuses "rivières" :

- J'ai indentifié des sujets qui m'intéressent et je m'y consacre pleinement : j'ai pris des responsabilités dans une association, je m'amuse à créer mon propre hydromel et j'en profite pour apprendre plein de choses sur la femrentation, les miel, les abeilles...

- J'ai veillé à trouver un travail dans lequel je m'épanouis autant que possible et qui ne me force pas à aller contre mes valeurs (de nos temps, c'est un luxe, je l'admets volontiers)

- Je ne me frustre pas à vouloir lutter contre des moulins : j'identifie ce sur quoi j'ai un pouvoir d'action et c'est là que je concentre mon énergie.

- Dérivant du point précédent, j'ai renoncé à coller aux "normes de la société". En visant "le mariage, les gosses et la maison avant 30 ans", j'ai passé littérallement une décénie à me frustrer. Sitôt que j'y ai renoncé pour vivre uniquement en accord avec mes principes et les opportunités qui se présentaient à moi, je risque ironiquement d'arriver précisément à cette norme. mais désormais je m'en fiche bien.

- Je veille à être à l'affut de tous les moments de bien-être aussi fugaces et petits soient-ils.

- Quand je subis un échec ou un évènement déplaisant, j'essaye d'en tirer du positif autant que possible. Les échecs sont souvent la piste vers une meilleure façon de faire.

 

En espérant qu'au moins certains aspects de ce que j'ai décrit puissent t'inspirer.

 

1

Merci pour ta réponse.

Bon, j'ai fais plusieurs activités de façon que ma journée était pleine. Et pourtant il était là dans ma mémoire. Je t'ai dit que je risque de perdre notre amitié car à part que nous sommes des amis il est mon médecin. Je sais pas que faire exactement. Je me suis étouffée surtout que je le vois en ligne sans rien faire et sans parler. On était tjrs en accord, j'ai vécu une harmonie que je la jamais senti. J'étais stable et épanouie mais j'ai paniquée d'un seul coup et j'ai fais tt pour s'éloigner malgré que je meurt chaque jours loin de lui.

Stp, aidez moi à lui dire ou bien faire quelque chose qui peut changer la situation. Je peux plus supporter son absence je te jure je suis prête de faire tout.

Que ce que je peux lui dire ? Est-ce-qu il y'a une méthode ?

Je veux pas qu'il me déteste car j'ai des sentiments envers lui. Je suis perturbée ! 

0
Arkana0
Messages postés
4277
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 septembre 2022
857
12 mai 2021 à 09:36

"il est mon médecin"

C'est une information importante. De par la déontologie de son métier il ne peut aps entretenir de relations intimes avec ses patientes. Si vous deviez plus loin, ça impliquera de changer de médecin pour votre bien à tous les deux.

 

"Je veux pas qu'il me déteste"

Tu succombes à ce qu'on appelle l'aversion à la perte : face à un risque on a tendance à exagérer l'importance de ce qu'on risque de perdre.

Comme je l'ai dit plus haut, la plupart des gens n'ont aps envie d'être le méchant de l'histoire. Il risque surtout, s'il n'est pas intéressé, de mettre une distance par sympathie : afin de te permettre de faire ton deuil plutôt que de te donner de faux espoirs. Et comme je l'ai dit plus haut, si tu respectes son choix et le prouve par ton comportement vous pourrez de nouveau vous fréquenter amicalement.

0