Etre avec 2 femmes qu'on aime et faire un choix

Signaler
-
Messages postés
3027
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2020
-

Bonjour,

Je vais essayer d'être le plus clair possible dans ce que je vis actuellement.

J'ai 41 ans divorcée avec 3 enfants.

Je suis une personne avec une vie stable et très ordonné. Mais qui a cruellement toujours eu un manque d'attention de la part d'une femme.

Depuis que je me suis séparé il y a 7 ans je suis toujours je dirais tomber sur le même profil de femme certainement d'ailleurs parce que c'était le profil qui me plaisait le plus. Ces derniers mois j'ai fait un récapitulatif de ma vie et je me suis rendu compte que finalement ce type de profil ne me convenait pas. J'ai un caractère extrêmement fort avec un charisme très puissant j'ai toujours été attirée par des femmes à fort caractère... sauf que forcément il y avait toujours des problèmes et j'ai beaucoup vécu avec des personnes qui ont profité de ma gentillesse des attentions que je peux apporter. Pour faire simple je suis quelqu'un qui adore par exemple cuisiner je suis quelqu'un de très protecteur donc forcément tous ces éléments mis bout-à-bout avec le reste, je ne vous explique pas non plus tout le reste on y passerait la journée, font que ces femmes ont toujours quelque part profiter. Je dirais que j'étais le garde du corps et à la fois le Tony Mitchelli.

J'ai fini il y a quelques jours par m'inscrire sur un site de rencontre en me disant que les profils ne m'attirerait plus part ce qu'il représente mais plus un feeling.

À ce jour pour rentrer dans le vif du sujet je fréquente deux femmes différentes au profil totalement opposé de ce que j'ai toujours connu et en même temps au profil identique l'une de l'autre.

 

Jessica 34 ans gentille et attentionné, douce et affirmée mais qui a déjà tromper un homme et qui me dis parfois avoir du mal à gérer un tél élan d'attention et d'amour d'un homme. Un téléphone régulièrement sur silencieux et toujours retourner. Il faut savoir que nous vivons à 1h l'un de l'autre. Par contre nous passons des moments de plusieurs jours ensemble.

 

Myriam 39 ans gentil et attentionné, douce et moins caractériel que jessica mais en pleine séparation (14 ans de vie commune) et donc marié. Elle est encore au domicile conjugal mais en chambre à part. Je tiens tout de suite à préciser qu'elle est véritablement en séparation car beaucoup pourrait penser qu'elle ne se chercher juste qu'un amant. Avec beaucoup d'attention à offrir et à recevoir 

Aujourd'hui la plus grande détresse morale que je puisse avoir c'est que d'un côté il y a Jessica très belle femme plein de vie mais pour qui je commence tout doucement avoir une certaine méfiance.

De l'autre Myriam une personne avec une situation très compliqué.

Aujourd'hui mon cœur balance pour les deux même si certainement j'avoue qu'il aurait tendance à être pencher un peu plus dans la balance pour Jessica. Mais curieusement en comparaison avec les deux celle pour qui je vois moins un avenir.

L'image est peut-être ridicule mais c'est un peu comme le choix entre 2 glaces et prendre et être attiré par celle qu'on aime le moins.

Myriam est quelqu'un avec qui j'ai aucun doute sur le fait qu'elle soit attentionné et avec qui je vais pouvoir certainement lui faire découvrir plein d'autres choses. Car c'est quelqu'un qui dans la confiance envie de découvrir plein de choses.

Et de l'autre Jessica pour qui j'ai une attirance supérieur mais pour lequel je commence à être méfiant et qui a beaucoup moins besoin de moi et de mes intentions assez forte. D'ailleurs pour l'une comme pour l'autre.

Je suis totalement perdue mais il faut que je fasse un choix car ce n'est pas moi de vivre avec deux femmes en même temps.

Résumé

Jessica jeune belle mais qui ma rapidement mis au parfum de soucis dans ma façon d'être même si pour moi c'est positif d'être comme ça. Qui fait par exemple avec son téléphone des choses que j'ai déjà vécu et qui avait dailleurs une raison pour ses femmes à l'époque. (Discution discrete avec d'autres hommes) Et pour qui j'ai un forte attirance.

Myriam douce et généreuse en recherche d'attention et à en donner avoir qui je me sens plus en sécurité pour l'avenir mais qui m'attire moins. Avec une situation compliquer mais que j'accepte. 

Je pense ne pas me tromper en pensant je suis attirée par un pétillant d'un côté et par la sécurité de l'autre. 

Cest un cauchemar à vivre.

 

1 réponse

Messages postés
3027
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2020
438

Bonjour,

 

Quelques remarques pour alimenter votre réflexion. N'y voyez pas de jugement de valeur, simplement l'exposition d'un point de vue :

"J'ai un caractère extrêmement fort avec un charisme très puissant j'ai toujours été attirée par des femmes à fort caractère... sauf que forcément il y avait toujours des problèmes"

Il y a aussi une différence entre avoir un fort caractère et être une tête de con. Je ne saurais dire où vous et vos relations êtes situées, mais ayez en tête ce petit curseur.

On peut avoir des goûts affirmés, mais garder un esprit ouvert pour réaliser que quelque-chose qu'on n'imaginait pas nous convient mieux.

 

"Des personnes qui ont profité de ma gentillesse des attentions que je peux apporter."

Je vais me permettre de vous expliquer ma conception de la gentillesse, qui a le mérite de résoudre ce problème de manière détournée :

Pour moi, on n'est vraiment gentil que lorsqu'on attend rien en retour, si ce n'est plaisir que ça nous procure directement. Hors de question de compter les points ou d'attendre un retour d'ascenseur.

Si ça ne me fait pas plaisir, alors je ne suis pas "gentil", éventuellement manipulateur (dans un sens pas nécessairement péjoratif, ça fait partie de la vie en société).

Partant de ce principe-là, personne ne profite de ma gentillesse à mes dépens, car elle me procure un plaisir en soi, et je ne l'utilise aps comme un moyen d'attirer l'autre.

 

Concernant votre choix, qui est "un cauchemar à vivre" :

Si vos valeurs personnelles vous imposent de ne pas faire durer cette situation, c'est tout à votre honneur. Mais êtes-vous réellement acculé, ou bien peut-être n'est-ce qu'un problème de surface ?

Vous avez la possibilité de faire perdurer jsuqu'à affirmer votre choix. Mais vous avez aussi la psossibilité de renoncer au deux si vous n'êtes pas complètement convaincu.

Cela m'amène à la question suivante : que vous inspire le célibat ?

 

Un peu sur le ton de la rigolade, mais ça m'a déjà aidé à choisir : parfois il suffit de tirer à pile ou face. Sauf que si vous regrettez le résultat obtenu, vous savez que c'est l'autre que vous choisirez :)

Alors déjà pour pour commencer merci de la réponse.

À mon tour je vais vous répondre également.

Non je ne suis pas une tête de c*n je suis simplement quelqu'un avec un caractère assez fort d'ambitieux mais qui sait aussi partager et dire oui quand il le faut.

Quand je dis profite je n'ai jamais rien fait sans y prendre un véritable plaisir. Donc je vous rejoins totalement je suis quelqu'un de très attentionné parce que j'aime ça parce que ça me rend heureux. Je ne suis pas quelqu'un qui vit dans l'attente donc rendre heureux et être attentionné est pour moi un plaisir aussi également que je me crée.

Forcément que ma position de choix est pas évidente oui je pourrais dire non aux deux et en même temps je suis pris par le fait d'avoir deux personnes en face de moi totalement différente de ce que j'ai pu vivre avant.

Parfois j'ai envie de jouer la sécurité et parfois j'ai envie de jouer d'audace. Mais en même temps l'audace peux avoir un retour de médaille.

Jouer sur deux tableaux est quelque chose que je n'aime pas moi-même mais cette situation ne me convient pas et le pire dans tout ça c'est que quand je suis avec l'une ou l'autre je suis quelqu'un de heureux. 

Messages postés
3027
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2020
438 > Spectre

Bonjour,

 

Ces précisions que vous apportez me rassurent.

 

Pour moi, tant que vous ne vous mettez pas en situation de dépendance et que vous êtes capable de tirer un enseignement de ce que vous vivez, il n'y a pas de véritable mauvais choix selon moi.

 

Quant à la notion de passion amoureuse, je crois à la metaphore du feu : intense il brûlera bien plus vite son carburant et j'y préfère donc quelque-chose de bien plus doux pour la durée.

 

J'ai toutefois une expérience trop lacunaire sur le sujet pour tirer une vérité de ce ressenti.