Je n’arrive plus a avoir confiance

Signaler
-
Messages postés
2948
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
-

Bonjour, je suis lesbienne et je suis donc en couple avec une fille depuis bientôt deux ans, au début tout se passait pour le mieux mais au bout de nos un an et quelques mois des doutes ce sont installés car j'ai découvert des messages et un rapprochement avec son ex, puis un autre rapprochement avec une amie a elle qui pourtant est bel et bien hétérosexuelle. On s'est donc séparé une première fois pendant trois mois mais impossible de rester éloigné on s'est remise ensemble depuis maintenant six mois, tous ce passe très bien, on apprends à discuter afin que certains problèmes soient réglés au plus vite, nous sommes toutes les deux très amoureuses mais une chose gêne légèrement... je suis beaucoup trop jalouse et possessive et je n'arrive donc pas à lui faire confiance surtout pour la rentrée en septembre car nous sommes dans un lycée différent. Je cherche alors des solutions pour avoir confiance et arrêter de me détruire. Merci d'avance pour vos réponses. 

1 réponse

Messages postés
2948
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
385

Bonjour,

 

"je suis beaucoup trop jalouse et possessive"

Je crois bien que tu as mis le doigt sur le problème. Selon toi, pourquoi es-tu comme ça ?

Bonjour, je pense être comme ça car je n'ai déjà pas confiance en moi, je ne me trouve pas assez jolie face à d'autres filles. D'autant plus que ma copine m'a déjà trompé. 

Messages postés
2948
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
385 > Emma0110

Bonjour,

 

Quand la confiance a été rompue, c'est effectivement très difficile de la rétablir et parfois il vaut mieux ne pas s'acharner et passer à autre-chose.

 

Je ne sais pas s'il y a une particularité pour les lesbiennes, mais de manière générale, les femmes ne sont pas tant intéressées que ça par la beauté. Elles y préfèrent largement un sentiment de sécurité, qui est en général inspiré par la confiance en lui de leur partenaire. Est-ce que ce que je te dis te paraît vraisemblable ?

 

Cette assurance a en plus un autre effet magique : elle crée un cercle vertueux. Quelqu'un qui a confiance en lui n'a pas besoin des autres et adopte par là un comportement paradoxalement très attractif. Paradoxalement en façade : est-il plus attirant de chercher la compagnie de quelqu'un qui n'a pas de problème à faire peser sur toi ou de quelqu'un qui va désespérément s'accrocher à tes jambes ?

 

Mais c'est bien beau de dire qu'il faut avoir confiance en soi, ça ne se déclare pas. Mais bonne nouvelle, ça se construit ! Pour cela, je te conseille d'identifier des activités que tu prends plaisir à pratiquer et à t'y investir. Tu devrais assez aisément y être performante et développer des compétences dont tu tireras une certaine fierté :)

Par exemple je me consacre beaucoup à une association de cultivateurs de plantes carnivores, donc je suis responsable régional depuis 2 ans !

De là tu devrais réaliser qui tu peux te créer des moments de joie seule, puis ne plus avoir besoin que de toi pour créer ton propre bonheur.

A ce moment là tu te retrouveras dans une situation plutôt sympa : te suffisant à toi-même, tu n'auras plus rien à réclamer aux autres et tu pourras prendre plaisir à offrir aux autres. Mieux encore, tu pourras choisir à qui offrir.

 

Une autre chose qui aide pas mal, c'est de se réinterroger sur certaines coryances profondes que tu as et de les mettre à l'épreuve.

Pour ma part, j'ai toujours eu du mal à dire non. La peur classique que refuser amène à éloigner l'autre. On me l'a fait réaliser (un test psychologique en entreprise) et de là j'ai pu commencer à refuser des choses et je suis toujours autant apprécié, si ce n'est plus.

Quand tu te dis que tu n'es pas assez belle, es-tu certaine que ça a une réelle importance ?

Je suis à la limite de l'obésité, j'ai pendant longtemps été très complexé par ça vis-à-vis des femmes. Et puis un jour j'ai réalisé que ça n'avait pas l'importance que j'y accordais, on m'a parlé de Flavio Briatore, homme d'affaire italien plutôt laid et qui a pourtant fait un enfant à Heidi Klum (un top model !). La première pensée qui vient c'est qu'elle était avec pour son argent, mais elle même était déjà millionnaire ! On peut donc penser que c'est autre-chose, peut-être notamment l'immense confiance en lui qu'a cet homme...

Pour une lesbienne l'exemple n'est peut-être pas très parlant, mais je préfère te parler de mon expérience authentique.

Bref, depuis que j'ai chassé cette vilaine croyance, que je me suis construit ma confiance en moi, je suis tout autant capable qu'un autre (peut-être même plus !) de séduire.

>
Messages postés
2948
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020

Merci, tout ce qui a était dit dans votre message m'a redonné espoir.. il est vrai que beaucoup de personnes me disent que suis jolie mais moi j'ai du mal à l'accepter, après je me dis également que ma copine me trouve jolie alors pourquoi douter de ça ? Mais j'ai peur qu'elle s'intéresse à quelqu'un d'autre et après tout ce serait la vie..

Messages postés
2948
Date d'inscription
mercredi 11 février 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
385 > emmachapelle0110

"il est vrai que beaucoup de personnes me disent que suis jolie mais moi j'ai du mal à l'accepter"

Et bien pour quelles raisons faudrait-il douter de ces personnes ? :D

De plus être jolie est une chose, mais ça ne fait pas tout. Tu as probablement déjà du rencontrer des femmes qui n'étaient pas si belles que ça mais qui t'ont malgré tout beaucoup attirée ? Ca s'appelle le "charme" ou le "charisme". Et ça, ça vient notamment du fait qu'elles n'ont pas besoin de ta validation pour se sentir bien.

Et la bonne nouvelle, c'est que ça n'est qu'une question d'angle de vue sur les choses. Ca demande pas mal de travail pour se débourber de son point de vue habituel, mais une fois fait on réalise à quel point ça ne tenait à rien.

Un exemple : Tu entreprends quelque-chose et ça ne marche pas. Tu peux décider que c'est un échec, t'arrêter là et ne plus rien recommencer parce que tu es nulle. Ou tu peux chercher à comprendre ce qui n'a pas marché, et transformer cet échec en apprentissage :)