Rupture après 7 ans de vie commune

Signaler
-
Messages postés
5
Date d'inscription
mardi 13 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2021
-

Bonsoir,

C'est plutôt difficile d'en parler, car cela fait 1 semaine que nous nous sommes quittés avec ma compagne.

J'explique en résumé notre histoire. Nous nous sommes rencontrés par le biais de nos enfants qui étaient en classe ensemble, et petit à petit est née une bonne relation. Je me suis installé chez elle au bout 4 mois, d'abord dans la maison qu'elle louait, puis par la suite, nous avons déménagé dans une propriété qu'elle a achetée et cela fait 5 ans que nous y vivons. C'est une maison ancienne qui avait besoin d'être rafraîchie mais tout de même vivable. Elle m'avait bien dit au début que nous allions faire des travaux pour la rénover, refaire les décos etc. J'étais tout à fait d'accord, mais je n'étais pas du tout bricoleur, à contrario, elle beaucoup plus que moi. Nous avons fait des travaux (extérieurs et intérieurs), nous les faisions ensemble mais nous nous disputions de temps à autre car nous n'avions pas la même approche, et j'étais un peu là pour la freiner aussi un peu je l'avoue (car nous avons respectivement 45 ans pour moi et 51 pour elle) et son état de santé s'est aggravé, elle a un canal lombaire étroit, et dernièrement, le fait de faire des efforts, elle rentre dans des crises assez aigues. Mais c'est tellement une battante qu'elle veut réussir à avoir une belle maison pour pouvoir la léguer à ces enfants (ce que je comprends entièrement).

Les disputes font mal, car elle pense que je ne veux pas faire les travaux car la maison ne m'appartient pas, hors c'est faux, c'est juste que certains travaux (n'étant pas trop sûr de moi) me font "peur", tout ce qui est plomberie etc... Elle dit lors de ces disputes que je ne fais plus attention à elle, c'est peut-être inconscient, mais certainement pas vrai car j'eesaie d'être attentionné.

Cerise sur le gâteau il y a 15 jours, elle s'est mise à saigner (comme les règles, hors elle n'en a plus), ça l'a inquiété, et moi de même. Je lui ai dit d'aller de suite à l'hôpital, elle a préféré attendre et le doc lui a filé un médicament contre les saignements. Ca n'a pas passé et elle a finalement appelé une sage femme qui lui a dit de prendre rdv en urgence chez un gynéco. Elle m'appelle Vendredi aprem pour me demander de venir avec elle le mardi qui suivait, et je n'ai pas hésité. Et le soir pour un détail par rapport à une part de pizza, elle a explosé en me disant "tu me fais ch***, t'arrête pas de m'****** etc". En gros, le lendemain, je faisais mes affaires d'un commun accord, et je partais.

Voilà, et maintenant, une semaine plus tard, je suis misérable comme les pierres, je n'ai gout à rien, elle me manque à mourir (façon de parler). Nous communiquons par texto, enfin, je communique et elle répond. Sur internet, beaucoup disent il faut couper tout, silence radio, mais cela m'est mentalement impossible. Je ne sais pas par quel biais pouvoir la persuader que l'on est fait pour vivre ensemble (du moins c'est ce que je pense).

 

2 réponses

Messages postés
114148
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 mai 2021
150

Bonjour,

Ne coupe pas les contacts de suite, continue à communiquer car elle à peut être besoin de faire un break, prendre un peu de recul par rapport à votre relation.

Clique sur le lien en bleu pour en savoir plus

Patience et courage


--
J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

 

Messages postés
5
Date d'inscription
mardi 13 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2021
1

De un, il faut qu'elle change de médecin ! (oui, d'accord ca te fait une belle jambe là tout de suite ;) ).

 

De deux, (et c'est encore dans mon introduction), tu as bien raison de ne pas vouloir faire de plomberie, c'est bien la dernière chose à improviser !!!

 

De trois, demande lui à vous voir et dis lui que tu l'aimes et que tu veux rester avec elle, jusqu'au bout, quoiqu'il arrive... sauf si elle a quelqu'un, auquel cas tu veux le savoir pour être bien certain qu'il n'y aura donc aucun retour. Il faut que tout cela soit dit avec naturel, détente, mais une certaine fermeté.

Voilà, c'est ce que je ferai. Mais comme je ne l'a connais pas, il y a une marge d'erreur.